Un Simple

Commentaire

sur l’épître

de Tite

par

Rénald Leroux Jr.

Page Info

 

Un simple commentaire sur l'épître à Tite © Copyright 2019 par Rénald Leroux Jr.

 

Vous pouvez utiliser ce commentaire pour usage personnel ou comme outils pour l'enseignement en autant que vous ne pas changer le texte et que vous donnez crédit à l'auteur pour cette œuvre. Vous pouvez copier ou photocopier ce texte mais vous ne pouvez le vendre. Ce commentaire vous est offert gratuitement.
 

Le texte de Tite parvient de la traduction Louis Segond (1910) ainsi que les autres versets utilisés dans ce commentaire sauf quand cela est indiqué.

Bibliographie

 

Adam Clark Commentary (On Line)

 

Albert Barnes’ Notes on the Bible (On Line)

 

Commentary Critical and Explanatory on the Whole Bible (On Line)

 

Complete Word Study N-T by Spiros Zodhiates Editor (AMG Publishers, Chattanooga, Tennessee, U.S.A.)

 

Calvin’s Commentary on the Bible (On Line)

 

Expository Dictionary of N-T Words by W.E. Vine (Thomas Nelson Publishers, Nashville, Tennessee, U.S.A.)

 

Expository notes of Dr. Thomas Constable (On Line)

 

Interlinear Hebrew/Greek English Bible by Jay Green (Associated Pub. and authors, Lafayette, Indiana, U.S.A.)

 

John Gill’s exposition of the whole Bible (On Line)

 

Matthew Henry’s Complete Commentary on the Bible (On Line)

 

The NAS New Testament Greek Lexicon (1999) (On Line)

 

New Testament Word Studies by J.A. Bengel (Kregel Pub. Grand Rapids, Michigan, U.S.A.)

 

Strong’s exhaustive concordance of the Bible (Abingdon Pub., Nashville, Tennessee, U.S.A.)

 

Strong’s Greek Lexicon (online)

 

Thomas Coke Commentary on the Holy Bible (On Line)

 

Word Studies in the N-T by Marvin R. Vincent (Eerdmans Pub., Grand Rapids, Michigan, U.S.A.)

 

Word Study Concordance (Tyndale House Publishers, Wheaton, Illinois, U.S.A.)

 

Word study New Testament (Tyndale House Publishers, Wheaton, Illinois, U.S.A.)

Table des Matières

 

 

a. Page frontispice ............................................................................. p. a

b. Page info ....................................................................................... p. b

c. Table des matières ....................................................................... p. c

d. Bibliographie ................................................................................. p. d

 

 

Table des Matières pour le texte

 

 

1. Introduction ................................................................................. p. 01

2. Salutations et remercîments (1:1-4)........................................... p. 02

3. Qualifications des anciens (1:5-9) ............................................. p. 08

4. Les rebelles (1:10-16) ................................................................. p. 17

5. La doctrine pour toute l'église (2:1-10) .................................... p. 24

6. Une vie pieuse pour tous (2:11-15) ............................................ p. 36

7. La grâce de Dieu (3:1-7) ............................................................. p. 44

8. Certaines choses à éviter (3:8-11) .............................................. p. 53

9. Quelques dernières pensées et conclusion (3:12-15) ................ p. 58

 
TITE
01 - Introduction

 

 

Auteur, date et destinataire.

 

L'auteur est l'apôtre Paul et cette lettre a probablement été écrite entre la première et le deuxième emprisonnement de Paul vers 62-64. Le destinataire est Tite, un co-ouvrier de Paul pour le royaume de Dieu.

 

Le but ainsi que le thème.

 

Le but de cette lettre est d'encourager Tite à persévérer dans ses devoirs comme ministre de Dieu dans l'ile de Crète. Le thème est l'église (le peuple de Dieu) et comment le lien entre la foi et le comportement son indissociable.

 

Location.

 

Tite est sur l'ile de Crète qui est la quatrième plus grande ile dans la Méditerranéenne. Dans ce temps , la vie en Crète en était une qui était immorale, rempli de paresse et de gloutonnerie.

 

Occasion.

 

Tite vivait de l'opposition dans son ministère soit en dehors ainsi que en dedans de l'église. Paul lui écrit pour lui donner des directives pour l'aider dans son ministère.

 

Un fait étrange.

 

Tite est nommé treize fois dans le Nouveau Testament mais pas une seule fois dans le Livre des Actes! Par contre Timothée est nommé dix-huit fois dans le Nouveau Testament en plus de six autres fois dans le livre des Actes!

retour au menu

 
 
Tite
02 - Salutations et remercîments

 

Tite 1

1 Paul, serviteur de Dieu, et apôtre de Jésus-Christ pour la foi des élus de Dieu et la connaissance de la vérité qui est selon la piété,

2 lesquelles reposent sur l'espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point,

3 et qui a manifesté sa parole en son temps par la prédication qui m'a été confiée d'après l'ordre de Dieu notre Sauveur,

4 à Tite, mon enfant légitime en notre commune foi: que la grâce et la paix te soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus-Christ notre Sauveur!

(LSG)

 

Dans notre premier verset nous pouvons voir que Paul déclare qui il est et pourquoi il est ce qui il est. Il est un "serviteur" (DOULOS) ce qui veut dire: un esclave, un serviteur. Ceci n'est pas inhabituel car Jacques, Pierre, Jude aussi se déclarent (DOULOS) de Dieu. Il se peut que nous n'aimions pas le mot "esclave" mais ces hommes on comprit ce qu'ils étaient vraiment devenu. La Bible enseigne clairement que quand une personne se repent et demande Christ pour être sauvé, elle n'est plus son propre maître dans la vie!

 

1 Corinthiens 6

19 Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes?

20 Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.

(LSG)

 

Paul est un "serviteur de Dieu". En d'autres mots il n'existe qu'une seule personne donc Paul est au service et cela est "Dieu'" (THEOS) ce qui veut dire: la divinité suprême. Le Dieu de ses ancêtres celui qui est le dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Il est le créateur et le souteneur de toutes choses. Il existe plusieurs idoles mais il n'existe qu'un seul Dieu.

 

1 Corinthiens 8

5 Car, s'il est des êtres qui sont appelés dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre, comme il existe réellement plusieurs dieux et plusieurs seigneurs,

6 néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes.

(LSG)

 

Puis-je vous demandé si vous êtes un serviteur du Dieu vivant ou êtes-vous encore le maître de votre vie? Vivez-vous comme vous le désirez et être peu concerné avec celui qui détient votre vie dans sa main? Cela n'était pas ainsi avec Paul et, je l'espère, ne l'est pas pour vous.

 

Il s'appelle aussi "apôtre de Jésus Christ'". Le mot "apôtre" (APOSTOLOS) veut dire: un délégué, spécialement un ambassadeur de l'évangile. Si Paul se considérait un esclave de Dieu le Père, il se voyait aussi comme un ambassadeur de Jésus-Christ. Dans sa pensée il représentait le "Christ'" (CHRISTOS) ce qui veut dire: oint, messie. Les vrais croyants ne sont-il pas tous appelés à être des témoins de Jésus-Christ (Actes 1: 8)? Nous devons porter attention au mot "Christ'", car cela signifiait "le Messie" pour la pensée Juive. Jésus est le Messie tant attendu qui fut promis par le seigneur Dieu dans le jardin d'Éden (Gen. 3:15).

 

(v.1) ...pour la foi des élus de Dieu et la connaissance de la vérité qui est selon la piété,

 

Ceci est le "pourquoi" qu'il est ce qu'il est. C'est "pour la foi" (PISTIS) ce qui veut dire: persuasion, conviction moral. Son appel était de représenter le Seigneur Jésus et d'apporter l'évangile à ceux qui voulait bien l'entendre.

 

Romains 10

17 Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ.

(LSG)

 

Comme tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu (Rom. 3: 23) et que tous sont spirituellement mort (Éph. 2: 1-6), Dieu doit intervenir dans la vie de la personne pour l'illuminer et l'amener à la croix du Christ (Jean 16: 8; Héb.10:32). Souvenez-vous des deux disciples sur le chemin d'Emmaüs, ils marchaient avec Christ, parlait avec Christ et l'ont écouté parlé MAIS ils ne l'ont pas reconnu jusqu'au moment où il a brisé de pain avec eux:

 

 

 

Luc 24

30 Pendant qu'il était à table avec eux, il prit le pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna.

31 Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent; mais il disparut de devant eux.

(LSG)

 

Ceci est l'illumination. Le seigneur Dieu leur a ouvert leurs yeux et ils ont cru. Tous ceux qui ont cru ont été illuminés - touché par le saint Esprit. Les gens qui ont été touchés s'appellent les "élus de Dieu". Le mot "élu" (EKLEKTOS) veut dire: sélectionner, choisis, élu. Si Dieu n'interviens pas, personne ne pourrait venir à la connaissance de Jésus-Christ comme Messie!

 

(v.1) ...et la connaissance de la vérité qui est selon la piété

 

Donc, Paul est un ambassadeur du Christ, les gens sont illuminés et sont sauvés parce qu'ils ont placé leur foi dans l'évangile. Paul est aussi un ambassadeur pour Christ pour "la connaissance de la vérité". Non seulement est-ce que Dieu désire sauver les gens mais il désire qu'ils grandissent dans "la connaissance" (EPIGNOSIS) qui veut dire: reconnaissance, un plein discernement. Dieu désire que ses enfants deviennent matures et remplis de sa sagesse. Dieu ne révèle pas tout mais ce qu'il considère important de révéler a l'homme, il désire que vous le sachiez. Ce n'est pas n'importe quelle connaissance qui est profitable mais "la connaissance de la vérité qui est selon la piété". Adam et Ève ont accru leur connaissance mais cela leur a apporté la mort spirituelle, comme je vous ai dit ce n'est pas toute connaissance qui est profitable. C'est la connaissance de la "vérité" (ALETHEIA) qui veut dire: vérité, véritable, vrai. Pour le vrai croyant c'est la vérité ultime et éternelle de Dieu. Le mot "selon" (KATA) veut dire: sur, selon, à propos. La vérité de Dieu est fondé sur "la piété" (EUSEBEIA) ce qui veut dire: sainteté, piété de Dieu Lui-même! L'enfant de Dieu devrait désirer connaître la vérité de Dieu. Il n'existe pas plusieurs vérités où votre propre vérité mais uniquement la vérité éternelle de Dieu et c'est cela que Paul enseignait à ceux qui avaient des oreilles pour entendre.

 

2 lesquelles reposent sur l'espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point,

3 et qui a manifesté sa parole en son temps par la prédication qui m'a été confiée d'après l'ordre de Dieu notre Sauveur,

 

Mais pourquoi croire cette vérité? C'est à cause qu'elle est remplie de "l'espérance de la vie éternelle". Le désire le plus profond de l'homme est de ne pas mourir mais de vivre éternellement dans un endroit où il est en paix complète et en harmonie avec toutes choses et toutes personnes. La vérité de Dieu amène le croyant à cette "vie éternelle'. Le mot "éternel" (ALONIOS) veut dire: perpétuel, sans fin, éternelle. Tandis que le mot "vie" (ZOE) veut dire: vie, littéralement ou figurativement. La vie éternelle n'est pas uniquement de vivre pour toujours car même ceux qui seront jugés par le seigneur Dieu vivrons sans fin mais en enfer! L'idée derrière "la vie éternelle" est une vie dans la présence de Dieu et en recevoir tous les bénéfices. Cela veut dire être renouveler dans tous les aspects et devenir à l'image de Jésus-Christ. Cela veut dire devenir un citoyen du royaume de Dieu où la paix et l'harmonie règnent! Ceci est l'espérance que tous les enfants de Dieu possèdent.

 

Paul écrit "Dieu qui ne ment point" (APSEUDES) qui veut dire: vrai, qui ne peut mentir. Cette promesse est donnée par Dieu et il n'est pas menteur (Nom. 23:19). Nous pouvons donc compter sur cette parole. Le Messie n'a-t-il pas déjà souffert pour nos péchés? Nos transgressions n'ont-elles pas déjà été pardonnés? Les vrais croyants ne sont-ils pas régénérés et scellés par le Saint-Esprit?

 

Colossiens 1

21 Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés

22 (1:21) par sa mort dans le corps de sa chair, (1:22) pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche,

(LSG)

 

La promesse de la vie éternelle fut "promise dès les plus anciens temps". Cette promesse fut donnée par Dieu avant même que le monde fut créé! Avant la chute, avant la création, avant tout! Elle a été donné "dès" (PRO) ce qui veut dire: en avant de. Avant même "les plus anciens temps" (AIONION) ce qui veut dire: perpétuel, pour toujours, éternel. Tandis que le mot "temps" (CHRONOS) veut dire: un espace de temps, une saison.

 

3 et qui a manifesté sa parole en son temps par la prédication qui m'a été confiée d'après l'ordre de Dieu notre Sauveur,

 

Cette promesse fut "manifestée" (PHANNEROO) qui veut dire: rendre apparent, manifeste. Sa parole fut manifestée "en son temps", le mot "son" (IDIOS) veut dire: se rapportant à soi-même, propre à soi. Le seigneur Dieu a choisi le temps où il manifesterait son plan ouvertement. Le mot "parole" (LOGOS) qui veut dire: quelque chose qui est dit, ainsi que l'expression divine (en Jean). Cette "parole" est "la prédication" (KERUGMA) qui veut dire: une proclamation, une prédication. Il a fait cela a travers Paul "a été confiée" (PISTEUO) qui veut dire: engager, faire confiance, confier. Dieu a appelé Paul (et d'autres) et leur a confié le message de l'évangile, la Bonne Nouvelle du pardon qui se trouve en Jésus-Christ. Paul voit cela comme un 'ordre' (EPITAGE) ce qui veut dire: une injonction, un décret, venant de Dieu. Ceci est le mandat qu'il a reçu et qu'il a gardé pendant toute sa vie. Notez que Paul appelle Dieu "notre Sauveur" (SOTER) qui veut dire: un libérateur, un sauveur. Je vais revenir sur ceci au verset suivant.

 

4 à Tite, mon enfant légitime en notre commune foi: que la grâce et la paix te soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus-Christ notre Sauveur!

 

Ici nous voyons le récipient de la lettre "Tite". Son nom est latin d'origine, nous pouvons donc croire que Tite était un croyant non juif. Paul l'appelle "mon enfant légitime'. Le mot "légitime" (GNESIOS) veut dire: légitime, authentique, vrai. Est-ce que cela veut dire que Tite était un enfant de Paul selon la chair? Non pas physiquement mais spirituellement car il est écrit "en notre foi commune". Tite était le fils spirituel de Paul comme le fut Timothée. Le lien avec Paul était leur "commune foi". Ceci était ce qu'il avait en commun - leur "foi" (PISTIS) qui veut dire: persuasion, conviction morale. Nul ne sait comment Tite est venue à la foi, qui était ses parents ou quoi que ce soit concernant sa vie avant sa conversion. Comme j'ai dit dans mon introduction - son nom n'est même pas écrit dans Actes!

 

(v.4) ...que la grâce et la paix te soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus-Christ notre Sauveur!

 

Ceci est ce que Paul désire pour Tite. Premièrement "la grâce" (CHARIS) ce qui veut dire: une grâce, l'influence divine sur le cœur humain. Paul désire que la bonne main de Dieu repose sur Tite, que Dieu le garde et le protège et marche devant lui partout où il ira. Deuxièmement, "la paix" (EIRENE) qui veut dire: paix, prospérité, repos. Il existe une paix que seul Dieu peut offrir.

 

Philippiens 4

6 Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces.

7 Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.

(LSG)

Ceci est la grâce et la paix qui vient de "Dieu le Père" (PATER) ce qui veut dire: père. Le terme "Dieu le Père" est écrit seize fois par quatre écrivains différents (Jean, Paul, Pierre et Jude). Dieu est le Père et cela est réconfortant qu'il désire que ses enfants le perçoivent comme tel. La grâce et la paix nous sont aussi données par Jésus-Christ. Ici nous voyons que Jésus est le "Sauveur'". Remarquez que Dieu le Père est appelé Sauveur au verset trois "Dieu notre Sauveur" et qu'au verset quatre Jésus-Christ est aussi appelé "notre Sauveur". Si Dieu est appelé notre Sauveur et que Jésus est appelé notre Sauveur n'est-ce pas une indication très claire que Dieu s'est incarné - Emmanuel? Paul utilise le même mot grec pour "Sauveur" (SOTER) pour décrire le Père ainsi que le Fils. Encore un verset de plus qui démontre la divinité de Jésus!

retour au menu

 
Tite
03 - Les qualifications des Anciens

 

Tite 1

5 Je t'ai laissé en Crète, afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler, et que, selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville,

6 s'il s'y trouve quelque homme irréprochable, mari d'une seule femme, ayant des enfants fidèles, qui ne soient ni accusés de débauche ni rebelles.

7 Car il faut que l'évêque soit irréprochable, comme économe de Dieu; qu'il ne soit ni arrogant, ni colère, ni adonné au vin, ni violent, ni porté à un gain déshonnête;

8 mais qu'il soit hospitalier, ami des gens de bien, modéré, juste, saint, tempérant,

9 attaché à la vraie parole telle qu'elle a été enseignée, afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.

(LSG)

 

Dans cette section il n'y a qu'une seule tâche que Paul rappelle Tite qu'il doit faire et cela est d'établir des dirigeants dans les églises.

 

5 Je t'ai laissé en Crète, afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler, et que, selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville,

 

Paul écrit "Je t'ai laissé", le mot "laissé" (KATALEIPO) veut dire: laisser par terre, abandonner. Comme vous laissez un ami derrière vous pour aller ailleurs, Paul a laissé Tite pour continuer sa mission. Je comprends par ceci que cela est un signe de la grande confiance que Paul avait pour Tite, il savait fort bien qu'il pouvait continuer l'œuvre de Dieu sans lui. Il le laissa en "Crète'" (KRETE) qui est la quatrième plus grande île de la Méditerranéenne. Cette île est environ 225 kilomètres de long par 56 kilomètres de large. Dans le passé cette île fut très prospère. Homer (9e siècle avant Jésus-Christ) la décrit comme l'île de 100 villes. Elle avait plusieurs ports et ses habitants étaient reconnus comme étant de très bons marins. Nous voyons dans Actes 2: 11 qu'au jour de la Pentecôte il y avait des Juifs venant de Crète. Ceci est peut-être pourquoi le christianisme s'était rendu dans cette ile. Paul a fait une courte visite à Crète (comme prisonnier) en allant à Rome (Actes 27). Mais il y avait aucun signe que l'ile avait été évangélisé par lui. Personne ne sait vraiment comment le christianisme a débuté sur cette ile.

 

 

 

Paul parle de "ce qui reste à régler", le mot "reste" (LEIPO) veut dire: manquer, absent. Il semble qu'il y avait des aspects organisationnels des églises qui avaient débuté mais qui restaient à terminer. Il se peut que Paul eût reçu une lettre où des informations à propos des églises en Crète de la part de Chrétiens qui voyageaient et qu'il a rencontré. Paul voulait que Tite mette en ordre ce qui restait à "régler" (EPIDIORTHOO) qui veut dire: mettre en ordre, arranger, redresser. Il y avait un manque dans ces églises et cela concernait le leadership. Il y avait un besoin - qu'il 'établisse des anciens'. Le mot "établisse" (KATHISTEMI) veut dire: placé en permanence. Il était nécessaire d'établir des anciens dans chaque église. S'il n'y a pas de leadership c'est la santé de l'église qui souffrira. Le mot "ancien" (PRESBUTEROS) veut dire: ainé, ancien, vieux. Ceci est une position ecclésiaste ainsi que le diaconia. Tite devait établir des anciens "dans chaque ville". S'il y avait une église il devait y avoir des anciens - pas d'exception ceci est un ordre que Tite devait suivre. N'oubliez pas que Tite n'était pas un "pasteur" en Crète mais plutôt un représentant de Paul qui avait l'autorité apostolique. Ceci était la même chose avec Timothée. Certains disent qu'il était Pasteur à Éphèse mais il ne l'était pas - il représentait Paul envers les Éphésiens.

 

6 s'il s'y trouve quelque homme irréprochable, mari d'une seule femme, ayant des enfants fidèles, qui ne soient ni accusés de débauche ni rebelles.

7 Car il faut que l'évêque soit irréprochable, comme économe de Dieu; qu'il ne soit ni arrogant, ni colère, ni adonné au vin, ni violent, ni porté à un gain déshonnête;

8 mais qu'il soit hospitalier, ami des gens de bien, modéré, juste, saint, tempérant,

9 attaché à la vraie parole telle qu'elle a été enseignée, afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.

 

Dans ces versets nous voyons les qualifications que Paul a données à Tite pour qu'un homme devienne un ancien dans l'église. Il est malheureux que bien des églises ne suivent plus ces qualités spirituelles tant nécessaires. Paul débute en disant "s'il s'y trouve quelque homme". Nous voyons que le candidat doit être un homme. Il est contre les écritures qu'une personne soit nommé: ancien, pasteur, évêque, conducteur s'il n'est pas un homme. Cette directive vient de Dieu, pour ses propres raisons et chaque vrai croyant devrait l'accepter. Voici donc les qualifications nécessaires pour devenir un ancien.

 

 

 

 

IRRÉPROCHABLE (v.6)

 

Le mot "irréprochable" (ANEGKLETOS) veut dire: quelqu'un qui n'est pas accusé. Ceci parle de sa vie en relation avec la loi civile et criminelle. Cet homme a-t-il été accusé devant la loi? Est-ce qu'il a été trouvé coupable? Attend-il une sentence? Est-ce qu'il encourage les gens se soumettre aux autorités ou est-il plutôt un rebelle? Respecte-t-il la loi comme nous demande le Seigneur?

 

Romains 13

1 Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.

2 C'est pourquoi celui qui s'oppose à l'autorité résiste à l'ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.

3 Ce n'est pas pour une bonne action, c'est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux-tu ne pas craindre l'autorité? Fais-le bien, et tu auras son approbation.

4 Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains; car ce n'est pas en vain qu'il porte l'épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal.

5 Il est donc nécessaire d'être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience.

(LSG)

 

MARI D'UNE SEULE FEMME (v.6)

 

Le mot "mari" (ANER) veut dire: un homme, un mari. Quant au mot "une" (MIA) ceci veut dire: un ou premier. Finalement le mot "femme" (GUNE) veut dire: une femme, spécialement une épouse. Il existe deux écoles des pensées concernant être le mari d'une seule femme. La première école (qui est tenu par une minorité) est qu'un ancien ne peut se marier qu'une seule fois et s'il se marie une deuxième fois (peu importèrent la raison), il perd automatiquement son office d'ancien. Nous savons que Jésus permet le remariage quand l'un des époux comment un adultère (Mat. 5:32). Si Christ permet ceci, n'est-il pas improbable qu'un ancien qui devient veuf ou que sa conjointe est commise un adultère ne puisse pas se remarier? La deuxième école de pensée (qui est accepté par la vaste majorité) est qu'un ancien ne peut avoir plus qu'une épouse à la fois. Nous savons que la polygamie se trouvait facilement dans les pays voisinant Israël. Si un homme se convertit à Christ et qu'il a plus qu'une femme il ne peut pas devenir un ancien. Dans l'Ancien Testament Dieu le Père appelait Israël son épouse (Ésaïe 54: 5; Jer. 31:32; Ez. 16: 31-39; Osée 2). Dans le Nouveau Testament l'Église est l'épouse du Christ (Apoc. 21:9). C'est à cause de ceci (la monogamie de Dieu) et aussi l'exclusivité d'un homme et une femme dans le jardin d'Éden que le Seigneur dicte qu'un ancien doit avoir qu'une seule épouse à la fois.

 

AYANTS DES ENFANTS FIDÈLES (v.6)

 

Le mot "fidèles" (PISTOS) veut dire: digne, croyant, fidèle. Il y a des gens qui croient que cela veut dire que tous les enfants d'un ancien doivent être de la foi. Ceci est plutôt difficile à croire car les enfants peuvent dire "j'aime Jésus" mais à un point ils doivent n'aitre de nouveau et se dédier à lui. Un ancien est-il admissible a son office en autant que son enfant déclare qu'il est sauvé? Qu'arrive-t-il si l'enfant, qui grandit, n'est plus dans la foi? Est-ce qu'un ancien devient comme un yo-yo? Parfois il est un ancien et parfois il ne l'est pas! Si ceci est vrai avoir "des enfants fidèles" devient un facteur qui est totalement en dehors de ses mains et il est a la merci de ses enfants! La deuxième façon de regarder ceci est que l'enfant doit être fidèle à son père. En d'autres mots il doit se soumettre à l'autorité paternelle. N'oublions pas le mot "enfants" (TEKNON) ce qui veut dire: un enfant, fille ou fils. Quand un enfant grandit et qu'il n'est plus sous le toit de son père - il devient un adulte, sa vie ne doit plus être considérée comme étant sous l'autorité paternelle. C'est alors que le père est libéré de la responsabilité de son enfant. Paul explique ceci plus profondément dans sa lettre à Timothée:

 

1 Tim. 3

4 Il faut qu'il dirige bien sa propre maison, et qu'il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté;

5 car si quelqu'un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l'Église de Dieu?

(LSG)

 

QUI NE SOIENT NI ACCUSÉS DE DÉBAUCHE (v.6)

 

Le mot "débauche" (ASOTIA) veut dire: débauche, excès, émeute. Ceci parle de son caractère. Il semble que de telles personnes ne sont pas capable de se contenir et perde le contrôle d'eux-mêmes. Il y a des personnes qui "perdent le nord" à cause qu'ils sont excités par un événement ou une situation dans laquelle il s'y trouve. À cause de cela ils se trouvent parfois dans des eaux troubles. La parole dit qu'un ancien ne doit pas être "accusé" (KATEGORIA) qui veut dire: une plainte, une charge criminelle, une accusation. Un ancien ne peut être un débauché.

 

NI REBELLES (v.6)

 

Ce mot donne un portrait général de l'attitude de la personne, il ne doit par être "rebelles" (ANUPOTAKTOS) qui veut dire: insoumis, insubordonné, indiscipliné. Le portrait que cela me donne est celui d'un cheval qui n'a jamais été "brisé" par son maître. Il saute, il se tient sur ses jambes arrières, il attaque, il refuse d'obéir ou que l'on s'assoit dessus, il peut même ruer! Il y a des hommes qui sont pareils et qui ne se soumettent à aucune autorité. Un dirigeant doit toujours montrer la voie à suivre et cela d'une manière digne de Dieu. Quand nous nous rebellons nous marchons dans le sentir de Satan qui fut le premier à se rebeller contre Dieu et qui en a payé le prix.

 

7 Car il faut que l'évêque soit irréprochable, comme économe de Dieu; qu'il ne soit ni arrogant, ni colère, ni adonné au vin, ni violent, ni porté à un gain déshonnête;

 

IRRÉPROCHABLE (v.7)

 

Paul dit à Tite qu'il n'a pas de choix "car il faut" (DEI) ce qui veut dire: nécessaire, contraignant. Prenez note que Paul débute le verset six avec le mot "irréprochable" et qu'il débute le verset sept avec le même mot. Dans le verset cinq il parle des "anciens" et dans le verset sept il utilise le mot "évêque". Existe-t-il une différence entre les deux (anciens/évêques)? Je ne crois pas car le mot "ancien" est le titre officiel donné aux hommes qui ont cet office et le mot "évêque" (EPISKOPOS) qui veut dire: surveillant, est ce qu'ils font - ils surveille l'église. Donc l'évêque doit être "irréprochable" (ANEGKLETOS) ce qui veut dire: quelqu'un qui n'est pas accusé, car il est "l'économe de Dieu". Le mot "économe" (OIKONOMOS) veut dire: administrateur d'une maison. Un ancien/évêque est un homme donc l'office est de prendre soin de la maison de Dieu (sa famille). Leur ministère prédominant est d'être un berger et Dieu désire de bons bergers pour ses brebis.

 

Actes 20

28 Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l'Église du Seigneur, qu'il s'est acquise par son propre sang.

(LSG)

 

 

 

 

NI ARROGANT (v.7)

 

Ce mot n'est pas comme le mot rebelle que nous avons vu, il n'a pas le même sens. Le mot "arrogant" (AUTHADES) veut dire: auto-agréable, arrogant. Un ancien ne doit pas rechercher ce qui lui plaît dans son ministère. L'église n'est pas pour lui, l'église ne fonctionne pas comme il le désire et les ministères ne sont pas un reflet de sa personnalité. Un bon ancien n'a pas un ego à nourrir, c'est tout le contraire il est comme Christ qui a vécu pour les autres.

 

NI COLÈRE (v.7)

 

Le mot "ni" (ME) est un négatif: ni, jamais, non. Nous pouvons voir que ceci ne doit jamais faire partie du caractère de l'ancien/évêque! Un dirigeant doit être sage et capable de contrôler ses émotions. Le mot "colère" (ORGILOS) veut dire: irascible, colérique. Cela parle d'un homme qui n'est pas capable de se contenir, qui "explose' quand il est irrité. Imaginez un ancien qui "explose" en colère quand quelqu'un ou quelque chose ne va pas comme il désire! Un t'el homme ne doit pas devenir un ancien.

 

NI ADONNÉ AU VIN (v.7)

 

Les mots "adonnés au vin" (PAROINOS) veulent dire: demeurer près du vin, être adonné au vin. La Bible ne dit pas qu'un croyant ne peut boire du vin - même Jésus a fait du vin pour les gens au mariage de Cana (Jean 2). Ce qui n'est pas permis est de devenir ivre (Éph. 5:18). Quand une personne est sous l'influence de l'alcool (ou tout autre substances) il n'est plus sous l'influence du Saint-Esprit et cela ne peut que l'amener dans le trouble.

 

NI VIOLENT (v.7)

 

Encore une fois nous voyons le mot "ni" qui est un négatif absolu. Donc ceci ne doit jamais faire partie du caractère de la personne. Le mot "violent" (PLEKTES) veut dire: frapper, attaquant, querelleur. Cela donne l'idée d'une personne qui lève les poings et répond en se battant. Cela manifeste qu'il a de la colère dans son cœur, et qu'il ne peut canaliser ceci a part de la violence physique. Il n'est pas un homme de paix et il n'apporte pas la paix avec lui. Ce type de personne ne manifeste pas le caractère de Jésus comme Pierre l'enseigne:

 

 

 

1 Pierre 2

23 lui qui, injurié, ne rendait point d'injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait à celui qui juge justement;

(LSG)

 

NI PORTÉ À UN GAIN DÉSHONNÊTE (v.7)

 

Cette phrase est réellement un seul mot en Grec (AISCHROKERDES) qui veut dire: adonné a la cupidité, gourmand de gains sordides. Encore une fois nous avons le mot "ni" qui est un négatif absolu. Vous ne devez pas avoir un ancien qui a une inclination pour le gain mal perçu. Ils doivent rechercher les choses "d'en haut" (Col. 3:1) et le royaume de Dieu (Mat. 6:33) et non pas les choses malsaines de ce monde.

 

8 mais qu'il soit hospitalier, ami des gens de bien, modéré, juste, saint, tempérant,

 

Paul nous a donné une liste des traits de caractère que l'ancien ne doit pas avoir, il se tourne maintenant vers ceux qui doivent habiter en lui.

 

HOSPITALIER (v.8)

 

Le mot "hospitalier" (PHILOXENOS) veut dire: affectueux des invités, donné à l'hospitalité. Un ancien devrait toujours avoir la porte de sa maison ouverte aux visiteurs. Leur demeure devrait être un endroit où les gens se sentent bienvenus et à l'abri. Il est un homme qui parle facilement aux gens et qui est d'une agréable compagnie. Il a un cœur généreux et une main ouverte vers les autres. Il aura les pauvres, les pêcheurs ainsi que les saints assis à sa table comme Christ le fit.

 

AMI DES GENS DE BIEN (v.8)

 

Cette phrase en Grec (PHILAGATHOS) veut dire: faire la promotion de la vertu, aimant des hommes de bien. Regardez ce qui captive les pensées et le cœur d'une personne et vous pouvez découvrir bien des choses à-propos d'elle! Avec qui se tient-il? Que cherche-t-il dans la vie? Encourage-t-il les vertus spirituelles et est-ce que sa vie reflète cela? Cet homme reproduit-il la sainteté de Dieu en pensée et en action?

 

 

 

MODÉRÉ (v.8)

 

Le mot "modéré" (SOPHRON) veut dire: avoir des pensées stable, sobre, tempéré. Cette vertu est souvent manquante chez les gens aujourd'hui. Souvent ils font ou disent les choses les plus stupides. Plusieurs ne pensent pas à l'impact de ce qu'ils vont faire - imaginé si c'est un ancien dans l'église! Quelqu'un qui est "modéré" pense AVANT d'agir ou de faire une décision. On ne peut sauter dans un reperd à lions et ne pas s'attendre au pire! Un homme modéré analysera la situation et recherchez l'orientation du Seigneur.

 

JUSTE (v.8)

 

Le mot "juste" (DIKAIOS) veut dire: être équitable en action et caractère. Un homme juste n'a pas de favoris. Il ne regarde pas uniquement a l'extérieur d'une personne pour déterminer sa valeur. Il n'a pas de préjugés et il juge selon la vérité et non pas les apparences. Un homme juste est équitable dans ses relations avec autrui.

 

SAINT (v.8)

 

Le mot "saint" (HOSIOS) veut dire: pieux, consacré. Un ancien doit être un homme de Dieu. Son cœur est dans les cieux et ses pieds solidement encré sur terre. Il est dévoué à son Sauveur, il entend sa voix et le suit joyeusement. Il est constamment à la recherche du royaume de Dieu et il vit comme un enfant de lumière. Il est prêt à payer le prix d'être un disciple. Il est le témoin fidèle de la puissance de Dieu et il donne son corps comme un sacrifice vivant (Rom. 12: 1,2).

 

TEMPÉRANT (v.8)

 

Le mot "tempérant" (EGKRATES) veut dire: être en contrôle de soi. Ceci aide grandement l'ancien à exercé son ministère d'une façon pieuse. Il est un homme de paix et il est capable de se retenir dans les bouleversements. Il sait quand c'est le temps de garder le silence et de ne pas faire les choses à la hâte. Il contrôle sa langue ainsi que ses yeux. Il est un homme qui contrôle son appétit.

 

9 attaché à la vraie parole telle qu'elle a été enseignée, afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.

 

 

 

ATTACHÉ À LA VRAIE PAROLE (v.9)

 

Un ancien est un homme qui est "attaché à la vraie parole". Le mot "attaché" (ANTECHOMAI) veut dire: tenir, supporté, prendre soin. Un ancien croît les Écritures et lui demeure fidèle. Il ne change pas la "parole" (LOGOS) qui veut dire: quelque chose qui est dit, l'expression divine. Car elle est de Dieu et Dieu ne change pas, l'évangile demeure la même ainsi que les standards de Dieu. Un ancien est un homme du Livre.

 

(v.9) ...telle qu'elle a été enseignée, afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.

 

Un ancien n'est pas à la recherche de "secret cachés" ou un code dissimulé dans les pages saintes! Ses enseignements sont "tels qu'elle a été enseignée". Ce qu'il a appris, ce qui lui a été enseigné (DIDACHE) ce qui veut dire: instruction, doctrine, demeurera dans son cœur. Il est solidement fondé sur les Saintes Écritures. Il est ainsi "afin" (HINA) ce qui veut dire: à cause de, parce que, quoique. Il est encré sur la parole de Dieu pour deux raisons.

 

La première est: "afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine". Il doit être capable "d'exhorter" (PARAKALEO) ce qui veut dire: appeler proche, inviter, implorer. Il connaît les Écritures et est capable d'encourager avec "la saine doctrine" (HUGIAINO DIDASKALIA) ce qui veut dire: une doctrine non corrompue. Il répond avec une doctrine qui est saine et véritable. Il repose sur la Bible pour répondre aux questions.

 

La deuxième est "de réfuter les contradicteurs". La première raison est pour encourager et la deuxième est pour reprendre. Le mot "réfuté" (ELEGCHO) veut dire: admonester, convaincre. Parfois un ancien doit se lever et se ternir debout contre ce qu'une personne dit ou fait. Ici nous voyons que c'est contre "les contradicteurs" (ANTILEGO) ce qui veut dire: un disputeur, un contradicteur, parlez contre.

 

Que chaque enfant de Dieu cherche à posséder ces qualités dans sa propre vie et que vous puissiez les voir dans vos conducteurs.

retour au menu

 
TITE
04 - Les rebelles

 

Tite 1

10 Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs,

11 auxquels il faut fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières, enseignant pour un gain honteux ce qu'on ne doit pas enseigner.

12 L'un d'entre eux, leur propre prophète, a dit: Crétois toujours menteurs, méchantes bêtes, ventres paresseux.

13 Ce témoignage est vrai. C'est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu'ils aient une foi saine,

14 et qu'ils ne s'attachent pas à des fables judaïques et à des commandements d'hommes qui se détournent de la vérité.

15 Tout est pur pour ceux qui sont purs; mais rien n'est pur pour ceux qui sont souillés et incrédules, leur intelligence et leur conscience sont souillées.

16 Ils font profession de connaître Dieu, mais ils le renient par leurs oeuvres, étant abominables, rebelles, et incapables d'aucune bonne œuvre.

(LSG)

 

Les ministères que nous avons dépendent de l'endroit ou nous sommes ainsi que les "temps" qui repose dans les mains de Dieu. Parfois on peut être chaudement bienvenu chez les gens et parfois c'est le contraire. il semble que les gens de Crète n'étaient pas faciles d'approche en ce qui concerne l'œuvre de Dieu. Dans cette section Paul décrit les gens et comment cela doit être difficile pour Tite.

 

10 Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs,

 

Paul parle des gens, non pas de peu mais de "beaucoup" (POLUS) ce qui veut dire: beaucoup en tout aspect. Paul décrit les Crétois en trois mots. Premièrement ils sont "rebelles" (ANUPOTAKTOS) ce qui veut dire: insoumis, indiscipliné. Vous pouvez vous faire facilement un portrait mental de ces gens. Ils étaient difficiles à gouverner car ils manquaient de discipline. Ils n'étaient pas de ceux qui se soumettaient facilement aux ordres et même les suggestions des autres. Deuxièmement il était décrit comme étant de "vains discoureurs" (MATAIOLOGOS) ce qui veut dire: des parleurs insensés et espiègles. Ils passaient du temps à écouter les dernières "nouvelles" et à parler en mal des autres et comméraient sur le pourquoi et comment certaines choses ont eu lieu sans avoir connaissance des faits. Si être rebelles et de vains discoureurs n'étaient pas assez ils étaient aussi des "séducteurs" (PHRENAPATES) ce qui veut dire: trompeur de pensées, séducteur. Ils pouvaient mentir ouvertement avec l'intention de tromper les gens. Paul nomme aussi un certain groupe de gens "les circoncis" (PERITOME) ce qui veut dire: circoncision. Ce mot parle toujours du peuple Juif dans l'ancien ainsi que le Nouveau Testament. Paul avertis Tite de faire bien attention car le mot "surtout" (MALISTA) veut dire: avant tout, spécialement, principalement. Ce sont eux que tu dois faire bien attention dans ton ministère.

 

11 auxquels il faut fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières, enseignant pour un gain honteux ce qu'on ne doit pas enseigner.

 

Paul dit a Tite qu'il est absolument nécessaire de leur "fermer la bouche". Les mots "il faut" (DEI) veux dire: il est nécessaire, devrait. Il y a quelque chose qui devait être fait et cela était de leur "fermer la bouche". Le mot "fermer" (EPISTOMIZO) veut dire: mettre quelque chose sur la bouche. Il y avait une raison pourquoi Tite devait les rendre silencieux. C'était parce qu'ils "bouleversent des familles entières". Ces personnes perturbaient les gens de la congrégation. Le mot "bouleversent" (ANATREPO) veut dire: renverser. J'ai vu cela dans les églises où quelques personnes peuvent causer tellement de ravages, désordres et chaos. Ils peuvent détruire des églises entières, qui on prit tellement d'années a construire, en quelques mois dus à leurs infections toxiques.

 

Maintenant, comment ont-ils ruiné ces familles? C'est le même modèle que nous voyons dans toutes les épîtres - "enseignant pour un gain honteux ce qu'on ne doit pas enseigner". Le mot "enseignant" (DIDASKO) veut dire: enseigner dans une application large. Les faux enseignants et prophètes sont partout dans le Nouveau Testament. Jésus a averti ses disciples à propos d'eux pendant qu'il était avec eux:

 

Matthieu 7

15 Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.

16 Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons?

17 Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.

18 Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.

19 Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.

20 C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

(LSG)

 

Ils enseignent "ce qu'on ne doit pas enseigner". Ils enseignent des faussetés ainsi que des déceptions. Leur but est de leur faire abandonner la vraie foi pour qu'ils puissent s'attacher à eux. Ils sont véritablement aveugles et conduisent des aveugles! Non, encore plus qu'aveugles car ils semblent que ces personnes (comme nous allons voir) connaissent la vérité - ils sont maléfiques!

 

(v.11) ...enseignant pour un gain honteux

 

Ceci est la raison pourquoi ils enseignaient ces choses. Pas pour la gloire de Dieu ni pour l'avancement de son royaume. Ni pour amener des âmes au salut. C'était "pour un gain honteux". Le mot "honteux" (AISCHROS) veut dire: honteux, déshonorable, sale. En d'autres mots ils recherchaient leur argent. Ils pouvaient faire et dire n'importe quoi pour que les gens subviennent à leurs besoins. Ceci n'a pas changé, combien de faux enseignants et prédicateurs nous voyons à la télévision, le web, la radio et sur la page écrite? Ils polluent la vie des millions de gens à travers le monde et récoltes des fortunes. Une bonne journée ils apparaitrons devant le Seigneur et ils récolteront ce qu'ils ont semé:

 

12 L'un d'entre eux, leur propre prophète, a dit: Crétois toujours menteurs, méchantes bêtes, ventres paresseux.

 

Paul met de l'emphase sur sa description qu'il a débuté en rappelant Tite ce qu'un de leur propre prophète (PROPHETES) ce qui veut dire: un orateur inspiré et par extension - un poète, a dit. En passant ce poète que Paul cite est Epimenides qui a vécu au sixième siècle avant Jésus. La première description c'est qu'ils sont "toujours menteurs". Le mot "toujours" (AEI) veut dire: toujours, et le mot "menteurs" (PSEUTES) veut dire: falsifier, mentir. Les gens de Crète étaient reconnus comme des gens qui ne pouvaient pas être fiable pour dire la vérité. C'est une chose terrible d'être reconnu pour cela! Ils ne mentent pas une fois de temps en temps mais mentaient régulièrement. La deuxième description par ce poète est "méchantes bêtes". Le mot "méchantes" (KAKOS) veut dire: inutile, dépravé, mauvais et mal. Le mot "bêtes" (THERION) veut dire: un animal dangereux, un animal sauvage. Ceci décrit la norme de leur comportement. Je présume qu'ils étaient violents en paroles et pensées. Une fois de plus ceci n'est pas un compliment! La troisième description et "ventres paresseux". Le mot "paresseux" (ARGOS) veut dire: inactif, sans employé et paresseux. Le mot "ventres" (GASTER) veut dire: un estomac, un gourmand, ventre. Ceux-ci sont les gens (en général) que Tite devait faire avoir: des menteurs, des gens dangereux ainsi que des gloutons paresseux. Combien cela devait être difficile pour cet homme de Dieu. Encore aujourd'hui il existe des populations qui sont comme cela et les croyants doivent prier pour les gens que le Seigneur envoie là-bas pour le représenter.

 

13 Ce témoignage est vrai. C'est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu'ils aient une foi saine,

 

Ce verset semble dire que Tite devait faire face à de t'elles personnes parmi la congrégation! Paul dit que "ce témoignage" (MARTURIA) qui veut dire: une preuve donnée, un témoin, qu'il donne à Tite est "vrai" (ALETHES) ce qui veut dire: vrai, non caché. Aux verses onze il était nécessaire de leur fermer la bouche et maintenant Paul dit "reprends-les" (ELEGCHO) qui veut dire: admonester, réprimander, dire les fautes. Je crois que les gens de qui Paul parle ne sont pas les gens en général mais les Chrétiens pour cette raison: la Bible ne nous dit pas de réprouver ou de réprimander systématiquement les non sauvés mais ceux qui sont Disciple de Jésus. Paul écrit: "reprends-les sévèrement". Ce n'est pas une petite tape sur la main donc Paul parle car le mot "sévèrement" (APOTOMOS) veut dire: brusquement, fortement.

 

Un autre raison pourquoi je dis que ces personnes sont des croyants en Christ est pour la phrase suivante: "afin qu'ils aient une foi saine". Ceci ne donne pas l'idée qu'ils pourraient être sauvés mais qu'ils le sont déjà! Le mot "afin" (HINA) veut dire: afin que, de sorte que. Il y avait une raison pour admonester et c'était: "afin qu'ils aient une foi saine". Le mot "saine" (HUGIAINO) veut dire: avoir une bonne santé, être incorruptible. Ceci ne seraient pas la première fois dans les Écritures ou des croyants deviennent infidèles et se dévient de la foi.

 

14 et qu'ils ne s'attachent pas à des fables judaïques et à des commandements d'hommes qui se détournent de la vérité.

 

Au verset dix Paul parle des gens rebelles qui sont de la "circoncision". Ici nous voyons que les Juifs convertis au Messie avait de la misère à se départir "des fables

judaïques". Le mot "fables" (MUTHOS) veut dire: une fable, fiction, un conte. Paul écrit: "qu'ils ne s'attachent pas" (PROSECHO) qui veut dire: donner de l'attention, s'appliquer. La tradition Juive est rempli d'histoires d'hommes et de femmes et d'enseignements qui ne sont pas de la Bible. Ils ont aussi des façons différentes d'interpréter les Écritures.

 

STYLE SIGNIFICATION DESCRIPTION

Peshat "surface" la signification littérale

Remez "indice" le symbolisme allégorique profond

Derash "renseigner" La signification Midrashique comparative

Sod "secret" La signification ésotérique

 

Ils ont également prêté une attention particulière au sens des «commandements» (ENTOLE): un commandement, un précepte. Les gens qui ont bouleversé les croyants ont dû parler de garder les commandements comme d'autres l'ont fait par le passé (Actes 15: 5; 24).

 

Quand on porte une attention particulière aux mythes et aux légendes et aussi aux commandements de la loi juive, en oubliant la grâce, cela produit inévitablement: «des gens qui se détournent de la vérité». Les mots «se détournent» (APOSTREPHO) signifient: se détourner ou reculer. En d'autres termes, vous quittez la route étroite et marchez sur le large chemin. La «vérité» (ALETHEIA) signifie: vrai, vraiment, vérité - la vérité de Dieu perd sa validité et on s'égare comme une brebis perdue. C'est pourquoi Tite avait besoin de les avertir afin qu'ils puissent être libérés de ces fables, mythes et mensonges.

 

15 Tout est pur pour ceux qui sont purs; mais rien n'est pur pour ceux qui sont souillés et incrédules, leur intelligence et leur conscience sont souillées.

16 Ils font profession de connaître Dieu, mais ils le renient par leurs oeuvres, étant abominables, rebelles, et incapables d'aucune bonne œuvre.

 

Souvent, ces mythes, fables et commandements traitent de la pureté en relation avec certains aliments et en s'abstenant d'autres, ainsi que du lavage du corps et des différents ustensiles que l'on utilise dans la vie quotidienne (tasses, assiettes, bols, etc.). Paul rappelle aux croyants que «ceux qui sont pur» (KATHAROS) signifie: propre, clair, pur - le cœur pur principalement. Pour eux, «tout est pur». Il n'y a plus besoin de purification cérémonielle de soi où des choses car nous avons été purifiés par le précieux sang du Christ.

 

 

 

 

1 Pierre 1

22 Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre coeur,

23 puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu.

(LSG)

 

Paul continue en disant "mais rien n'est pur pour ceux qui sont souillés et incrédules". Il y a ceux qui sont "souillés" (MIAINO), ce qui signifie: sale, encrasser, contaminer. Ceux-ci ne sont pas nés de nouveau car Paul les appelle «incrédules» (APISTOS): mécréants, païens, infidèles. Pour eux, «rien n’est pur». Le mot «rien» (OUDEIS) signifie: pas même un, aucun, personne, rien n'est «pur» (KATHAROS) signifiant: propre, clair, pur. Pour ce groupe, rien n'est pur, ils doivent donc devenir purs en suivant la loi. Il semble qu’ils ne voient pas la profondeur du sacrifice du Fils bien-aimé à la croix et comment il purifie tous les vrais croyants comme Paul nous le dit:

 

Colossiens 1

19 Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui;

20 il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

21 Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés

22 (1:21) par sa mort dans le corps de sa chair, (1:22) pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche,

(LSG)

 

Ces faux enseignants, qui ont bouleversé les croyants, le font parce que "leur intelligence et leur conscience sont souillées". Le mot "intelligence" (NOUS) signifie: esprit, intellect et le mot "conscience" (SOMA) signifie: le corps dans son ensemble. Leur être tout entier est incapable de voir la perfection absolue que le Christ donne parce que leur corps et leur esprit sont corrompus. Seule une nouvelle naissance peut l'enlever!

 

16 Ils font profession de connaître Dieu, mais ils le renient par leurs oeuvres, étant abominables, rebelles, et incapables d'aucune bonne œuvre.

 

Après avoir dit à Tite ce que disent ces faux enseignants, Paul lui montre maintenant ce qu'ils font. Si vous ne les entendez pas parler ou enseigner le mensonge, c'est ainsi que vous pouvez les distinguer des vrais croyants. Ils "font profession" (HOMOLOGEO) ce qui signifie: approuver, reconnaître. Ils disent qu'ils connaissent Dieu, comme beaucoup de gens. Alors, comment pouvez-vous dire si cela est vrai? Paul écrit "mais ils le renient par leurs oeuvres". Ce qu'ils font n'est pas ce qu'ils disent! Le mot "oeuvres" (ERGON) signifie: œuvrer, travailler dur, faire un effort. Par leurs actes «ils le renient», le mot «nier» (ARNEOMAI) signifie: contredire, rejeter, nier. Ils disent une chose MAIS ils font une autre. Le fruit de leurs actions montre qu'ils mentent.

 

Au lieu d'être enfants de Dieu, ils sont "abominables" (BDELUTOS), ce qui signifie: détestable, abominables! Ils n'ont rien à voir avec le Seigneur et leur position devant lui est toujours comme un ennemi! Ils sont également "rebelles" (APEITHES), ce qui signifie: impersonnel, contumace. Ils ne marchent pas avec le Seigneur, bien au contraire ils lui désobéissent constamment. Ils sont toujours sous sa colère. Ils sont également "incapables" (ADOKIMOS), ce qui signifie: non approuvés, sans valeur, rejetés. La faveur de Dieu n'est pas sur eux car il ne les approuve pas. Pour cette raison, ils sont «impropres à toute bonne action». Rien de bon ne peut en sortir. C’est une raison de plus pour Tite de leur "fermer la bouche" (v.11)!

retour au menu

 
Tite
05 - La saine doctrine

 

Tite 2

1 Pour toi, dis les choses qui sont conformes à la saine doctrine.

2 Dis que les vieillards doivent être sobres, honnêtes, modérés, sains dans la foi, dans la charité, dans la patience.

3 Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l'extérieur qui convient à la sainteté, n'être ni médisantes, ni adonnées au vin; qu'elles doivent donner de bonnes instructions,

4 dans le but d'apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants,

5 à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée.

6 Exhorte de même les jeunes gens à être modérés,

7 te montrant toi-même à tous égards un modèle de bonnes oeuvres, et donnant un enseignement pur, digne,

8 une parole saine, irréprochable, afin que l'adversaire soit confus, n'ayant aucun mal à dire de nous.

9 Exhorte les serviteurs à être soumis à leurs maîtres, à leur plaire en toutes choses, à n'être point contredisants,

10 à ne rien dérober, mais à montrer toujours une parfaite fidélité, afin de faire honorer en tout la doctrine de Dieu notre Sauveur.

(LSG)

 

Dans notre dernière section, nous avons vu la dévastation que les faux enseignements apportent à des familles entières. Dans notre présente section, Paul parlera des enseignements que Tite devrait apporter aux croyants. Vous avez peut-être remarqué que Paul parle de six types de personnes différents et de la manière dont ils devraient vivre leur vie chrétienne. Nous suivrons simplement le texte.

 

Tout d'abord, il parle à Tite (v.1,7,8). Même si Tite représentait l'apôtre Paul et enseignait à la (aux) congrégation(s), il fallait aussi lui rappeler les voies du Seigneur. Puissions-nous aussi nous souvenir que peu importe qui nous sommes, nous devons toujours être nourris par la Parole et grandir dans la Parole. Personne n'est arrivé à un point où il sait tout, et quiconque pense cela, ne sait rien du tout!

 

1 Pour toi, dis les choses qui sont conformes à la saine doctrine.

 

Le premier et principal ministère de Tite était de "dis les choses" (LALEO): parler, prononcer des mots, prêcher. Il devait instruire les disciples du Christ dans les voies du Seigneur. Nous ne pouvons pas imaginer à quel point nous sommes gâtés aujourd'hui! Ces croyants n'avaient même pas la parole écrite de Dieu - car la Bible n'était pas encore terminée d'écrire! Ils n'avaient ni vidéos, ni cassettes, ni CD, ni livres, ni radio, ni télévision, ni Internet. Il n'y avait que des enseignements verbaux. Je me demande comment ils auraient aimé avoir tous les outils dont nous disposons pour lire et étudier la Parole de Dieu! Puissions-nous saisir toutes les opportunités que nous avons pour grandir et apprendre les Saintes Écritures.

 

Ce dont Tite avait à parler, c'était "les choses". Maintenant, "les choses" étaient les instructions que Paul lui apportera dans les versets suivants. Ce sont les choses (par rapport aux faux enseignements que d'autres ont donnés) "qui sont conformes à la saine doctrine". Le mot "conformes" (PREPO) signifie: être approprié ou adéquat. Il y a des choses appropriées et importantes qui devraient être enseignées parce qu’elles sont "la saine doctrine". Le mot "saine" (HUGIAINO) signifie: avoir une bonne santé, être bien, tandis que le mot "doctrine" (DIDASKALIA) signifie: instruction, doctrine, enseignement. Une doctrine saine est ce qui devrait être enseigné dans chaque congrégation. Avez-vous remarqué ce qui est enseigné dans beaucoup trop d'églises de nos jours? Les églises semblent être devenues plus un institut «d'entraide» qu'un rassemblement des enfants de Dieu. Les Saintes Écritures et leurs avertissements et instructions ont été remplacés par l'évangile de la santé et de la richesse! Que les vrais croyants restent ancrés dans la parole de Dieu au lieu d'avoir des oreilles et des désirs charnelles!

 

2 Dis que les vieillards doivent être sobres, honnêtes, modérés, sains dans la foi, dans la charité, dans la patience.

 

 

Le deuxième type de personnes qui préoccupe Paul sont les hommes plus âgés. Le mot "vieillards" (PRESBUTES) signifie: un vieil homme, un homme âgé. Ce serait pour les hommes qui sont dans la dernière partie de leur vie, les hommes qui ont connu la vie et les difficultés qu'elle apporte. Il y avait six choses qui étaient importantes pour Tite pour leur enseigner.

 

La première est qu’ils "doivent être sobres". Les mots «être» (EINAI) signifient: exister, suis, être. En d'autres termes, c'est ainsi qu'ils devraient vivre. Ce sont les fruits de l'Esprit qu'ils doivent porter. Les six qualités exprimées par Paul se retrouvent dans la vie des «hommes plus âgés». Si vous êtes un homme chrétien plus âgé, alors ceci est pour vous. Vous devez être "sobres" (NEPHALEOS) ce qui signifie: sobre, circonspect. Ceci est une vue générale de la façon dont ils devraient vivre. Ils doivent être lucides, modérés, prudents, et être sur leurs gardes pour ne pas tomber sous l'emprise de l'ennemi et les pièges de la chair.

 

Deuxièmement, les hommes plus âgés doivent être "honnêtes" (SEMNOS): vénérables, honorables et sérieux. Cela donne l'idée que les hommes chrétiens plus âgés devraient avoir une vie que les autres considèrent comme respectable et estimée. Ils devraient être des modèles en paroles et en actions pour tout le monde autour d'eux. Ils ne devraient pas chercher honneur comme les pharisiens le faisaient, ni le respectent pour pouvoir s'en glorifié (Matthieu 6: 5-19).

 

Troisièmement, les hommes ont aussi besoin d'avoir le sens de la maîtrise de soi (SOPHRON): maîtrise de soi, esprit sain. Ce mot donne aussi l'idée d'être tempéré, sobre, modeste et chaste. Un homme plus âgé qui possède "la maîtrise de soi" est bien équilibré. Son tempérament n'est pas comme des montagnes russes, parfois en colère, irrité et grincheux et d'autres fois doux, calme et gentil. C'est aussi un homme qui garde le contrôle de sa langue. Rappelez-vous toujours que la "maîtrise de soi" est un fruit de l’Esprit (Gal. 5: 22,23).

 

Quatrièmement, les hommes âgés devraient être "sains dans la foi". Le mot "sains" (HUGIAINO) signifie: avoir une bonne santé, être bien. Le mot "foi" (PISTIS) signifie: persuasion, croyance, conviction morale. Les hommes plus âgés doivent être en bonne santé spirituelle. Ils ne doivent pas être comme des enfants dans la foi qui sont poussé ici et là par les faux prédicateurs et de doctrines différentes! Les hommes plus âgés devraient connaitre les Écritures et se tenir fermement sur le seul fondement inébranlable qui est la parole de Dieu.

 

Cinquièmement, les hommes âgés devraient être rempli de charité. Le mot "charité" (AGAPE) signifie: affection, bienveillance, célébration de l’amour. Ceci est certainement la marque d'un vrai croyant.

 

Jean 13

34 Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.

35 A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres.

(LSG)

 

Les hommes plus âgés devraient avoir un cœur ouvert envers les gens. Ils devraient prendre soin des autres et désirer le meilleur pour eux. Ils devraient être disposés à faire ce qui suit:

 

Matthieu 7

12 Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c'est la loi et les prophètes.

(LSG)

 

Sixièmement, les hommes plus âgés doivent être sains en matière de "patience" (HUPOMONE): endurance joyeuse, constance. Certaines personnes endurent avec une mauvaise attitude et sont irritables. Les hommes chrétiens plus âgés doivent être patients, avec une attitude pieuse. Il est préférable de souffrir et attendre patiemment la délivrance du Seigneur.

 

3 Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l'extérieur qui convient à la sainteté, n'être ni médisantes, ni adonnées au vin; qu'elles doivent donner de bonnes instructions,

 

Le troisième type ou groupe de personnes dont Paul parle est celui des "femmes âgées". Les mots "femmes âgées" (PRESBUTIS) signifient: une femme plus âgée, une femme âgée. Paul passe des hommes plus âgés aux femmes plus âgées. Il y a cinq choses que Paul veut que Tite leur enseigne.

 

La première est que les femmes âgées "doivent aussi avoir l'extérieur qui convient à la sainteté". Tout comme les hommes plus âgés doivent d’abord être tempérés (ce qui est une attitude générale), les "femmes plus âgées" devraient être HIEROPREPES, ce qui signifie: respectueux, avoir une conduite sainte. Il s'agit également d'une déclaration générale concernant l'attitude qu'elles devraient avoir. Elles devraient vivre dans la Lumière et fuir l'obscurité. Rappelez-vous ce que le Seigneur nous dit:

 

1 Pierre 1

15 Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite,

(LSG)

 

C’est dans leur "comportement" (KATASTEMA): comportement, la conduite que les femmes âgées doivent avoir devrait être sainte. Il ne faut jamais juger une personne uniquement d'après ce qu'elle dit, le comportement doit suivre ce qui sort de la bouche.

 

Deuxièmement, les femmes âgées ne doivent pas être "médisantes". Le mot (ME) signifie: ni, jamais. C'est un négatif absolu. Cela ne devrait jamais se retrouver dans la vie d'une chrétienne plus âgée. Le mot "médisante" (DIABOLOS) signifie: un faux accusateur, un calomniateur. Elles ne devraient pas accuser les gens frivolement. En d’autres termes, elles ne devraient pas être des commères, aimant entendre et répandant les ragots. S'il y a une chose, quelles devraient répandre; c'est la bonne nouvelle! Qu'on ne trouve aucune diffamation ou fausse accusation qui sort d'une bouche chrétienne!

 

Troisièmement, les femmes âgées ne devraient pas être "adonnées au vin". Le mot "adonnées" (DOULOO) signifie: asservir, mettre en esclavage. Il y a une différence entre boire du vin de temps en temps et y être asservi. La Bible ne nous empêche pas de boire du vin mais est définitivement contre que nous buvions trop.

 

Ephésiens 5

18 Ne vous enivrez pas de vin: c'est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l'Esprit;

(LSG)

 

Il est honteux de voir des hommes ou des femmes chrétiens ivres ou sous l'influence de drogues. Combien de vies et de familles ont été détruites à cause de ce grave péché! Je dirais personnellement - éloignez-vous de toute forme d'alcool ou de substances psychotropes!

 

Quatrièmement, les femmes âgées "doivent donner de bonnes instructions". Les femmes plus âgées (comme les hommes plus âgés) ont un rôle très important à jouer dans la société. Remplis d'expérience de vie et de sagesse d'en haut, elles "doivent donner de bonnes instructions" (KALODIDASKALOS), ce qui signifie: enseigner ce qui est droite, un enseignant de bonnes et nobles choses. Beaucoup de choses se transmettant de génération en génération et il en va de même dans les familles chrétiennes. Ici, Paul atteste que les femmes plus âgées doivent enseigner les choses nobles et bonnes aux jeunes femmes. Naturellement, cela inclut les bonnes choses venant de Dieu.

 

4 dans le but d'apprendre...

 

 

Une cinquième et dernière chose que Paul mentionne est (v.4) "dans le but d'apprendre" Le but de l’enseignement (SOPHRONIZO) signifie: se rappeler à ses sens, sobre. Les femmes âgées on un ministère qui est de transmettre la foi et la conduite chrétienne aux jeunes femmes de la génération suivante.

 

4 dans le but d'apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants,

5 à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée.

 

Le quatrième type ou groupe est celui de «jeunes femmes» (NEOS): nouveau, jeune, frais. Ceci ne concerne pas les enfants mais les jeunes femmes mariées. Pour eux, Paul a sept choses qu'il veut que Tite leur enseigne. Le premier est "d’aimer leur mari". Les maris sont aussi appelés à aimer leurs femmes (Éph. 5:25) t'el les femmes devraient aimé leurs maris. Nous pouvons voir par là que le fait d’aimer son conjoint ne vient pas automatiquement et s’il le fait, cela ne signifie pas que ce "sentiment" sera constamment présent. Le mot "aimer" (PHILANDROS) signifie: aimer l'homme, aimer son mari. Cela dénote l'affection particulière d'une femme envers son mari. Il existe un attachement spécial à son conjoint qui doit être appris et respecté. La seconde est «d’aimer leurs enfants» (PHILOTEKNOS). Nous voyons dans ce mot grec les mots PHILO (aspect affectueux) et TEKNOS (enfant, enfants). Les enfants ne sont pas toujours "aimables", surtout lorsqu'ils grandissent et manifestent leur caractère. Ils peuvent être rebelles, impétueux, têtus et bien d'autres choses. C’est pourquoi les mères doivent apprendre à aimer leurs enfants même pendant les moments difficiles qu'ils peuvent vivre. Les enfants sont des personnes et ce ne sont pas tous ces petites personnes qui sont aimables.

 

Le troisième est à "être retenues" (SOPHRON) signifie: discret, sobre, autocontrôlé. Avez-vous remarqué que dans les épîtres de Paul, la maîtrise de soi est un thème récurrent (1 Cor. 7,9; Gal. 5:23; 1 Tim. 2:16; 2 Tim. 3: 3; Tite 1: 8; 2: 2,5)? Les jeunes femmes devaient être sous l'influence du Saint-Esprit et non de colère, d'antagonisme ou de dédain. Des situations malheureuses et irritables se produiront à cause des enfants, des maris ou des gens, c'est pourquoi il faut contrôler ses pensées et ses émotions en se soumettant au Saint-Esprit.

 

Le quatrième doit être "chastes" (HAGNOS), ce qui signifie: proprement, propre, pur, chaste, donc être pur dans ses pensées, pur dans ses actes, pur dans son intention dans la vie est pur dans sa relation avec le Seigneur. Si leurs cœur est pur, leurs actions le seront aussi. Les jeunes femmes doivent se tenir à l'écart des ténèbres et du chemin large qui mène à la perversion. Leur bouche doit également être pure et rester fermé, en évitant les commérages. Leurs oreilles doivent également être pures et ne pas écouter les propos indécents ou stupides.

 

Le cinquième est d’être "occupées aux soins domestiques" (OIKOUROS), ce qui signifie: un gardien, un résident à la maison. Il fallait des jeunes femmes soit à la maison pour s'occuper des enfants et les faire devenir de bon citoyens. Elles sont absolument nécessaires pour protéger les petits et les enseigner dans le Seigneur. Elles ne doivent pas être des "commères" avec leur nez dans les affaires de tout le monde! Elle doit être "occupées aux soins domestiques" et s’occuper des affaires de sa propre famille. Elle doit être l’administratrice des biens de la famille et être occupée à faire du bien à sa famille, comme nous le voyons dans Prov. 31: 10-31.

 

Le sixième est "bonnes" (AGATHOS), ce qui signifie: bon, bienfait, bien. Telle est l'attitude générale que doivent avoir les jeunes femmes. Jésus a dit:

 

Matthieu 7

12 Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c'est la loi et les prophètes.

(LSG)

 

Ceci est ce qui est "bon" pour les autres. Les jeunes femmes devraient ouvrir les yeux et voir s'il y a des choses qu'elles peuvent faire pour les autres, en particulier pour leur mari et leurs enfants. Le Père a été bon en envoyant son Fils bien-aimé. Le Fils a été bon en mourant sur la croix pour payer nos péchés et pour rendre les futurs croyants justes devant le Père. Le Saint-Esprit est bon en convainquant les gens de leurs péchés et de leur besoin de Jésus comme Sauveur. Toute la bonté que nous avons reçue doit se manifester dans notre vie envers les autres.

 

Le septième est "soumises à leurs maris". Le mot "soumis" (HUPOTASSO) signifie: obéir, être sous obéissance, se placer ou se classer sous. Ce mot est utilisé pour TOUT le monde (hommes et femmes) mêmes les créatures célestes doivent être soumis!

 

- Rom. 8: 6-8 - se soumettre à la loi de Dieu

- Rom. 10: 3 - se soumettre à la justice de Dieu

- Rom. 13: 1,5 - soumission aux autorités dirigeantes

- Eph. 5:21 - se soumettre les uns aux autres

- Eph. 5:24 - se soumettre au Christ

- Tite 2: 9 - se soumettre à leurs maîtres

- Jacques 4: 7 - se soumettre à Dieu

- 1 P. 3:22 - les anges se soumettant au Christ

- 1 P. 5: 5 - les jeunes se soumettant aux personnes âgées

 

Certains pensent qu’être "soumis" à une autre personne est dégradant. Le Fils n'était-il pas totalement soumis au Père en toutes choses? Était-ce une chose honteuse ou honorable à faire? Veuillez noter que les Écritures écrivent «à leurs maris». Les femmes doivent être soumises à "leurs" (IDIOS): appartenir à soi-même, au leur, a leur propre mari et non à tout homme! De même que le mari doit être prêt à même donner sa vie pour sa femme (Éphésiens 5: 25) et pas pour n'importe qu'elle femme, l'épouse doit être soumise à son propre mari et non à tous homme.

 

(v.5) ...afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée.

 

Ceci est la raison pour laquelle les jeunes femmes doivent faire ces sept choses. L'honneur de Dieu est en jeu. Tout comme un enfant insensé fait honte à l'honneur de ses parents, les enfants de Dieu indisciplinés font honte à leur Père céleste. Le mot "blasphémée" (BLASPHEMEO) signifie: parler d'une façon impie, diffamer. Quand les gens voient une femme chrétienne, qui est rebelle à son mari ou ne prend pas soin de ses enfants, les gens se moquent de sa foi et la honte sera apportée au Seigneur. C'est la principale raison pour laquelle les vrais croyants agissent et vivent d'une manière sainte - pour bénir la personne de Dieu.

 

6 Exhorte de même les jeunes gens à être modérés,

 

Le cinquième type ou groupe est celui des jeunes hommes. Les mots "de même" (HOSAUTOS) signifie: de la même manière. Les jeunes hommes ne sont pas exclus d'agir de façon pieuse et honorable. Ici, Paul n’écrit qu’une chose, mais elle englobe tout - "à être modérés" (SOPHRONNEO), ce qui signifie: être sain d’esprit, sobre. Lorsque nous nous souvenons du point de vue général ce que Paul et d’autres avaient du peuple de Crète, nous pouvons comprendre que le contrôle de soi ferait toute la différence dans la vie. "Les jeunes" (NEOS) signifient: nouveau, jeune, jeune. C’est le même mot utilisé pour «jeunes femmes» et donne l’idée de ne pas être vieux et mature. Il est bien connu que les jeunes hommes sont souvent stupides et manquent de bon sens! Ils font les choses sans réfléchir et se mettent souvent dans le trouble ou en danger. Ce groupe de personnes doit vraiment être sobre dans sa pensée.

 

 

 

7 te montrant toi-même à tous égards un modèle de bonnes oeuvres, et donnant un enseignement pur, digne,

8 une parole saine, irréprochable, afin que l'adversaire soit confus, n'ayant aucun mal à dire de nous.

 

Une fois de plus, Paul se tourne vers Tite et l'encourage dans sa marche avec le Seigneur. Dans «tous» (PAS) signifie: absolument tout. Paul parle de tous les aspects de sa vie. Certains peuvent avoir tendance à garder un certain aspect de sa vie hors du contrôle du Seigneur. Paul dit à Tite que cela ne doit pas en être ainsi! Paul dit à Tite "te montrant toi-même" Le mot "montrant" (PARECHO) signifie: se tenir près, exposer, montrer. Il était appelé à être un modèle pour tous les croyants qui étaient en Crète! Puissions-nous ne pas oublier que nous devons également montrer notre foi à travers notre vie. Il était un "modèle" (TUPOS) signifiant: un estampe, une gravure, un motif. En d'autres termes, Tite devait être un exemple de ce que Dieu fait dans la vie d'une personne, la preuve visible que Dieu est vivant.

 

Tite devait être un exemple "de bonnes oeuvres". Le mot "bonnes" (KALOS) signifie: beau comme signe extérieur d'un bon caractère intérieur, noble, honorable. Tite avait besoin de vivre comme un enfant de lumière et non comme un esclave du péché! Il avait besoin de rayonner la transformation qu'il avait reçue par le Saint-Esprit. Jésus l'a dit de cette façon:

 

Matthieu 5

13 Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.

14 Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée;

15 et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

16 Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes oeuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

(LSG)

 

Tite devait être un exemple "donnant un enseignement pur". Le mot "enseignement" (DIDASKALIA) signifie: instruction, doctrine, enseignements. Peu importe ce qu'il ait enseigné (et nous avons vu que c'est une priorité absolue en tant que représentant de Paul), aux croyants de Crète, ses enseignements devaient absolument être remplis de "pureté" (ADIAPHTHORIA) signifiant: incorruptibilité, pureté de la doctrine. La plupart des faux enseignants parlent de vérités biblique mais le camoufle dans le mensonge. Comme il ne s'agit que d'une petite partie de l'ensemble, cette déviation ou "petit mensonge" est facilement accepté. Parfois, ce n'est qu'une phrase ou un mot qui, avec le temps, corrompra tout l'enseignement. Tite avait besoin de garder tout son enseignement absolu pur. Personne ne l'écoutant ne devrait partir avec un esprit confus.

 

Psaumes 119

140 Ta parole est entièrement éprouvée, Et ton serviteur l'aime.

(LSG)

 

Ses messages devaient également être "dignes" (DEMNETOS), ce qui signifie: vénérable, intègre, honnête, dignité, sérieux. Enseigner la parole de Dieu n'est pas un sujet que l'on doit prendre a la légère. Nous devons nous en approcher, tout en étant conscient de ce qu'on fait. L'exposition de la parole de Dieu peut être une bénédiction pour ceux qui ont des oreilles pour entendre et doit être faite sérieusement. Debout devant les gens où juste devant une personne, l'auditeur vous voit comme un homme de Dieu, alors soyez honorable dans vos enseignements et vos conversations.

 

Ses messages devaient également être «sains et irréprochables», ces deux mots (AKATAGNOSTOS) signifient: irréprochables, ne peuvent être condamnés. Trop souvent, nous entendons des sermons ou des enseignements et nous disons "de quoi parle-t-il"! La personne a tort et conduit les gens loin du Seigneur. Cette personne n’est pas "irréprochable". En parlant des faux enseignements, souvenez-vous de ce que Jésus a dit à propos des pharisiens:

 

Matthieu 15

12 Alors ses disciples s'approchèrent, et lui dirent: Sais-tu que les pharisiens ont été scandalisés des paroles qu'ils ont entendues?

13 Il répondit: Toute plante que n'a pas plantée mon Père céleste sera déracinée.

14 Laissez-les: ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse.

(LSG)

 

C’est pourquoi Paul met tant d’accent sur l’enseignement de Tite:

 

(v.8) ...afin que l'adversaire soit confus, n'ayant aucun mal à dire de nous.

 

 

C’est à cause de "l'adversaire" (ENANTIOS) qui signifie: opposé, contre, contraire. Il y a des gens qui s'opposent à l'Évangile et ils chercheront tout ce qu'ils peuvent ramasser pour se défendre contre vous et vos enseignements. En étant irréprochable, les opposants seront "confus" (ENTREPO), ce qui signifie: confondre, faire honte, se retourner. Ils ne pourront pas se tenir devant vous si tout ce que vous dites et enseignez est irréprochable. L’adversaire n’aura "aucun mal à dire de nous". Le mot "aucun" (NEDEIS) signifie: pas même un, aucun, pas du tout. Ils n’auront "aucun mal à dire de nous". Le mot "mal" (PHAULOS) signifie: fétide, méchant, mauvais et le mot "dire" (LEGO) signifie: exposer, habituellement un discours. Ils seront confrontés à la vérité et n'auront rien à dire!

 

9 Exhorte les serviteurs à être soumis à leurs maîtres, à leur plaire en toutes choses, à n'être point contredisants,

10 à ne rien dérober, mais à montrer toujours une parfaite fidélité, afin de faire honorer en tout la doctrine de Dieu notre Sauveur.

 

Le sixième et dernier groupe sont des esclaves. N'oublions pas que l'esclavage existe depuis presque la nuit des temps. C'était partout, non seulement dans l'Empire romain mais partout ailleurs.

 

Le mot "serviteurs" (DOULOS) signifie: un esclave. Ce sont des gens qui ont été achetés dans les marchés publics et utilisés principalement pour le travail. Le message de l'Évangile a également été entendu et accepté par les esclaves, alors que doivent-ils faire une fois qu'ils sont devenus croyants en Jésus-Christ? Tout d’abord, Paul écrit qu’ils doivent "être soumis" (HUPOTASSO) signifiant: être soumis, être obéissant. Ils devaient rester sous l’autorité de "leurs maîtres". Le mot "maîtres" (DESPOTES) signifie: souverain absolu, seigneur, maître. Mais notez que cela devait être "leurs" maitres (IDIOS): se rapportant à soi, à lui. Les esclaves ne devaient pas être soumis à tout le monde mais seulement à celui auquel ils appartenaient. C'est tout comme les croyants ne doivent pas œuvrer pour tout le monde, mais seulement pour leur Maître qui les a achetés à un grand prix (1 Cor. 6:20; 7:23). Ils devaient être soumis à leur maître "en toutes choses", ce qui signifie: absolument tout. Est-ce dire qu'un esclave devait faire n'importe quoi - même des choses qui étaient contre la volonté de Dieu? Naturellement, la réponse est non!

 

Les esclaves devaient également "leur plaire" (EUARESTOS), ce qui signifie: pleinement agréable, agréables. Cela parle de l'attitude d'un esclave envers son maître. Souvenez-vous de Néhémie qui était un esclave travaillant à la cour du roi Artaxerxés. Il plaisait tellement au roi que, lorsque Néhémie fut bouleversé par Jérusalem, son maître le roi le remarqua (Néhémie 2: 1-10). C'est à cause de cela que le roi a permis à Néhémie d'aller à Jérusalem et de la reconstruire. Ne sous-estimez jamais la valeur d'être agréable aux autres!

 

Les esclaves avaient également besoin de ne pas être "contredisant". Cela va de pair avec "leur plaire". Personne n'aime les gens contredisant - surtout quand vous êtes le maître! Le mot "contredisant" (ANTILEGO) signifient: contester, refuser, contredire. Le travail d'un esclave est de faire ce qu'on lui demande et de ne pas contester ses ordres. Imaginez une personne en autorité dans l'armée qui donne des ordres et les soldats se disputent ou se querellent avec lui! En ne contredisant pas, nous manifestons du respect et de l'estime pour notre supérieur.

 

Les esclaves devaient également "ne rien dérober" (NOSPHIZOMAI), ce qui signifie: détourner l’argent, frauder, voler. Cela devrait être facilement compris car il s'agit de l'un des dix commandements. Tous doivent respecter la propriété d'autrui.

 

Les esclaves ne doivent pas voler mais "à montrer toujours une parfaite fidélité". Au lieu de démontrer que vous êtes un voleur, vous devez plutôt "montrer" (ENDEIKNUMI): indiquer par une parole ou une action l’inverse. Qu'est-ce que les esclaves devraient indiquer ou démontrer à leurs maîtres? Leur "parfaite fidélité"! Le mot "parfaite" (AGATHOS) signifie: bon dans tous les sens et le mot "fidélité" (PISTIS) signifie: persuasion, confiance, conviction morale. Ils devraient manifester ce que signifie être un véritable enfant de Dieu. Tous les croyants devraient faire cela. Mais pourquoi les esclaves (et tous les disciples du Christ) ont-ils besoin de faire cela?

 

(v.10) ...afin de faire honorer en tout la doctrine de Dieu notre Sauveur.

 

Les mots «faire honorer» (KOSMEO) signifient: mettre en ordre, orner. C’est d'élever et de manifester la réalité, de glorifier "la doctrine de Dieu notre Sauveur". Ces esclaves avaient entendu le message de l'Évangile et l'avaient embrassé. Ils avaient trouvé une nouvelle liberté, une liberté absolue en Jésus-Christ et leur vie devait être un instrument d'enseignement à la vue de tous. Et cela "en tout" (PAS): absolument tout, le tout. Tout ce qu'ils étaient et tout ce qu'ils faisaient, ils devaient être des modèles de la gloire de Dieu et de sa grâce pour tous les hommes qui ont reçu le salut en Christ - même pour la classe la plus basse de la société - les esclaves.

retour au menu

 
Tite
06 - Une vie sainte

 

Tite 2

11 Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée.

12 Elle nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété,

13 en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ,

14 qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes oeuvres.

15 Dis ces choses, exhorte, et reprends, avec une pleine autorité. Que personne ne te méprise.

(LSG)

 

Dans notre dernière section, l'apôtre Paul a dit à Tite ce qu'il fallait enseigner aux gens concernant leur vie quotidienne, ce qu'il fallait faire et ce qu'il ne fallait pas faire. Dans cette merveilleuse section, Paul manifestera un aspect plus théologique de notre rédemption. Il plongera Tite dans le cœur même de Dieu. Puissions-nous ouvrir nos cœurs et nos oreilles!

 

11 Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée.

 

Ceci est une déclaration d'ouverture concernant le plan de Dieu. Nous voyons d’abord la "grâce de Dieu". C’est la "grâce" (CHARIS): l'influence divine sur le coeur et sa manifestation. Ce n'était pas une obligation qui a poussé le Seigneur à créer ou à apporter la rédemption, car personne ne peut faire pression sur Dieu en quoi que ce soit. C’est sa "grâce", sa faveur imméritée envers nous qui sommes à l’origine de son plan. La "grâce" de Dieu dépasse notre compréhension car David écrit:

 

Psaumes 8

3 Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, La lune et les étoiles que tu as créées:

4 Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui? Et le fils de l'homme, pour que tu prennes garde à lui?

5 Tu l'as fait de peu inférieur à Dieu, Et tu l'as couronné de gloire et de magnificence.

(LSG)

 

Paul écrit que la grâce de Dieu "est manifestée " (EPIPHAINO) signifiant: briller, apparaître. À un moment donné, Dieu s'est manifesté d'une manière extraordinaire, d'une manière qui n'avait jamais été vue auparavant. Il a pris chair et est devenu Emmanuel - Dieu avec nous. Il a vécu une vie sans défaut, sans péché, pure et s'est offert comme sacrifice expiatoire - le rédempteur parfait sur la croix. Ceci n'est que GRACE, pure grâce. Paul parle d’une apparition unique de Dieu qui a apporté "pour tous le hommes". Le mot "salut" (SOTERION) signifie: défenseur, salut. Ce mot met l'accent sur l'implication directe de Dieu dans le salut. C'est pourquoi seul Dieu est Sauveur (Ps. 106: 21; Ésaïe 43: 3). Ésaïe a parfaitement écrit:

 

Ésaïe 43

11 C'est moi, moi qui suis l'Éternel, Et hors moi il n'y a point de sauveur.

(LSG)

 

Que veut dire Paul quand il écrit "source de salut pour tous les hommes, a été manifestée"? Cela signifie-t-il que TOUS sont sauvés parce que Christ est mort sur la croix? Paul parle-t-il d'un salut universel? En fait, il fait référence à "tous" (PAS) signifiant: tout, chaque, le tout et «peuple» (ANTHROPOS) signifiant: un être humain. Il dit que le salut est pour tout le monde, qui que vous soyez et où que vous soyez. Il n'y a pas de distinction - les Juifs et les non-Juifs ont maintenant accès au salut lorsqu'ils se repentent et se tournent vers Christ pour leur salut.

 

12 Elle nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété,

 

Le salut que les croyants ont reçu les change (Rom.12:1,2) et leur apporte une nouvelle vie (Jean 3:16). Le Saint-Esprit "nous enseigne" (PAIDEUO) signifiant: former un enfant, éduquer, discipliner. Comme un parent entraîne son enfant à devenir un adulte mûr et sage, le Saint-Esprit entraîne l'enfant de Dieu. Cela s'appelle la sanctification et chaque vrai disciple de Christ passe par ce processus. Paul donne cinq aspects de cette "formation" spirituelle.

 

Le premier est "renoncer à l'impiété". Le mot "renoncer" (ARNEOMAI) signifie: contredire, désavouer et rejeter. Ce que nous avons accumulé avant notre salut doit maintenant être reconstruit. Nous devons abandonner certaines choses et ne jamais y revenir. Ces choses sont appelées «impiété» (ASEBEIA) ce qui signifie: méchanceté, antipathie. En d'autres termes, toutes les choses qui ne reflètent pas le caractère de Dieu doivent être rejetées. Le Saint-Esprit travaille dans le cœur du croyant et l'avertit quand les choses ne vont pas. Grace au Saint-Esprit nous savons quand nous avons franchis la ligne spirituelle et que nous avons besoin de faire demi-tour.

 

Jean 16

13 Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.

14 Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera.

(LSG)

 

Le second est "convoitises mondaines". Si le premier traite de l'aspect spirituel de notre caractère, le second traite de notre chair. Le mot «mondaines» (KOSMIKOS) signifie: banal, corrompu, ce qui s’oppose au monde céleste. Ici, Paul parle de la chair et du combat qui se déroule entre le nouveau et le vieil homme.

 

Galates 5

16 Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair.

17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.

(LSG)

 

Le mot "convoitises" (EPITHUMIA) signifie: un désir surtout de ce qui est interdit. Dans ce cas, il manifeste un désir passionné de luxure. Le Saint-Esprit amène le croyant à un endroit où il rejette naturellement les convoitises que ce monde et sa chair offrent. Ses désirs deviennent en accord avec le cœur du Seigneur.

Le troisième est "et à vivre dans le siècle présent". Avant, nous étions hors de contrôle, esclaves du péché, enchaînés par nos désirs charnels et incapables de vraiment nous libérer. Mais maintenant, étant renouvelés en Christ, les croyants peuvent «vivre» (ZAO) signifiant: vivre, la vie. Notre vie de tous les jours peut changer parce que nous pouvons désormais nous contrôler. Le mot "sagesse" (SOPHRONOS) signifie: avec un esprit sain, sobrement, modérément. J’ai déjà parlé de l’importance pour Paul de se «maîtriser». Parce que les croyants sont sous l'influence du Saint-Esprit, ils acquièrent le contrôle d'eux-mêmes comme le Seigneur l'a d'abord voulu. La chair fera toujours rage contre le croyant mais cette fois nous avons accès à la victoire par la grâce de Dieu. Si le Saint-Esprit vous montre certains aspects de votre vie qui doivent être changés, soumettez-vous à lui et devenez triomphant.

 

Le quatrième est de vivre la "justice" (DIKAIOS) signifiant: équitablement, justement, ce qui donne l’idée d’être approuvé par Dieu. C'est pour cela que les croyants sont formés, pour vivre une vie juste devant le Seigneur - une vie qui Lui plaît. Comme Adam et Ève qui se sont cachés après avoir péché, les croyants se cachent aussi parce qu'ils ont aussi péché. Lorsque nous menons une vie "juste", nous ne nous cachons plus mais vivons heureusement devant notre Seigneur et Sauveur.

 

Le cinquième aspect de notre formation spirituelle est d’avoir une vie pieuse. Le mot "piété" (EUSEBOS) signifie: pieux, sainte. Refléter le caractère de Dieu nous appel à vivre comme la lumière et le sel de la terre. Tout comme Christ est le reflet parfait du Père (Hébreux 1: 1-4), ses disciples devraient refléter leur Maître (Jean 12:26). Paul écrit:

 

Ephésiens 5

8 Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière!

(LSG)

 

Tous ces cinq aspects de notre formation doivent être au présent. Notre formation n'est pas pour l'après-vie car nous serons transformés à l'image du Christ (2 Cor. 3:18). Notre formation spirituelle c'est pour MAINTENANT. Le mot «présent» (NUN) signifie: maintenant, immédiat et le mot "âge" (AION) signifie: un âge, un espace de temps. Ne soyez pas dupe en croyant que la façon dont vous vivez n’a pas vraiment d’importance puisque vous êtes «sauvé». La façon dont vous vous conduisez dans la vie est très importante parce qu'elle glorifie le Seigneur ou lui fait honte.

 

13 en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ,

14 qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes oeuvres.

 

C'est ce que tous les vrais chrétiens devraient faire pendant qu'ils pratiquent leur formation spirituelle. Ils doivent regarder en avant, les yeux du disciple du Christ doivent être fixés sur l’avenir. Les mots "en attendant" (PROSDECHOMAI) signifie: admettre, attendre, chercher. Nos yeux sont fixés d’anticipation, ils «attendent» la «bienheureuse espérance». Le mot «bienheureux» (MAKARIOS) signifie: suprêmement béni. Il y a une bénédiction, une bénédiction suprême qui vient. Tel est le sens de l’espérance" (ELPIS): anticiper habituellement avec plaisir de tout croyant. Pendant que nous vivons dans ce monde, nous espérons la seule chose qui changera tout pour le mieux et c’est "la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ,".

 

Cette phrase majestueuse enseigne que Jésus est vraiment Dieu dans la chair. Pour tous ceux qui se demandent si Christ est vraiment Dieu, c'est encore un autre verset qui le prouve. Mais d’abord, Paul parle de 'la manifestation de la gloire" Le mot «gloire» (DOXA) signifie: dignité, gloire, honneur, louange tandis que le mot "manifestation' (EPIPHANÉE) signifie: une manifestation, l’avènement du Christ. Si le premier avènement du Christ a été remarquable avec la présence d'anges remplissant le ciel et chantant des louanges et les mages venant avec leurs précieux cadeaux, imaginez à quoi ressemblera son deuxième avènement! Il viendra avec son épouse, l'église, et rétablira son règne, ayant la victoire sur tous ses ennemis. Telle est la bienheureuse espérance des croyants.

 

Paul parle de "la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ,". Ce qui suit est écrit à propos de cette phrase:

 

The commentary critical and explanatory on the whole Bible unabridged écrit (traduction libre) écrit: Un article combine «Dieu» et «Sauveur», ce qui montre que les deux sont fondés sur un seul et même Être.

The Expository notes of Dr. Thomas Constable écrit (traduction libre): En d'autres termes, Paul a décrit l'apparition et la gloire d'une seule personne, notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Ceci est un autre des passages qui déclare clairement que Jésus-Christ est Dieu (cf. Jean 1: 1,18; 20:28; Romains 9: 5; Héb.1: 8-13; 2 Pierre 1: 1 et peut-être 1 Jean 5:20)

 

John Gill’s exposition of the whole Bible écrit (traduction libre) il est écrit: il ne s'agit pas ici de deux personnes divines, mais d'une seule; car les mots: "la manifestation', n'est jamais utilisé de Dieu le Père, seulement de la seconde personne; et l'article pro-positif n'est pas placé avant le mot «Sauveur», comme il le ferait si deux personnes distinctes étaient conçues; et le copulatif "et" est exégétique, et puisse-t-il être rendu ainsi, "et l'apparition glorieuse du grand Dieu, notre Sauveur Jésus-Christ"; qui, dans le verset suivant, est dit se donner pour la rédemption de son peuple: de sorte que voici une preuve très illustre de la vraie et propre divinité du Christ, qui apparaîtra à sa seconde venue; car de cette apparence sont les mots à comprendre, comme le grand Dieu, dans toutes les gloires et perfections de sa nature divine; ainsi qu'un Sauveur, qui est mentionné pour montrer qu'il apparaîtra au salut de son peuple, dont il le mettra alors en pleine possession.

 

Oui, Jésus est vraiment Emmanuel, Dieu qui a pris la chair de l'homme pour vivre et être tenté comme nous tous.

 

14 qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes oeuvres.

 

Jésus «qui s’est donné lui-même pour nous» est l’une des phrases les plus tendres qu’un croyant puisse entendre! Le mot «donné» (DIDOMI) signifie: donner, donner sans réserve, produire. Jésus a volontairement donné sa vie en rançon pour tous ceux qui se repentiraient pour le salut.

 

Jean 10

17 Le Père m'aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre.

18 Personne ne me l'ôte, mais je la donne de moi-même; j'ai le pouvoir de la donner, et j'ai le pouvoir de la reprendre: tel est l'ordre que j'ai reçu de mon Père.

(LSG)

 

Puis Paul explique pourquoi Jésus a donné sa vie pour nous et commence par "afin de nous racheter de toute iniquité. " Nous voyons tout d’abord qu’il a donné sa vie pour «racheter» (LUTROO) signifiant: rachat, racheter. Le Christ était la rançon (le sacrifice) qui permettait aux croyants d’être libérés de "toute iniquité". Veuillez noter le mot «toutes» (PAS) qui signifie: toutes, chaque, le tout. Christ nous a sauvés de chaque loi que nous avons enfreinte - CHAQU'UNE! Le mot "iniquité" (ANOMIE) signifie: violation de la loi, méchanceté. Les croyants ont été libérés! - Amen!

 

Colossiens 2

13 Vous qui étiez morts par vos offenses et par l'incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses;

14 il a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit en le clouant à la croix;

15 il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix.

(LSG)

 

La deuxième raison pour laquelle le Christ a donné sa vie en rançon est "de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes oeuvres." Remarquez que c'est son sacrifice qui peut «purifier» (KATHARIZO) signifiant: rendre propre, nettoyer, purifier. Rien d'autre ne peut faire cela car nous sommes tous pécheurs et tout ce que nous faisons (si ce n'est pas en Christ) ne plaît pas au Père. Le Christ a purifié ses disciples de toutes leurs iniquités - amen! Cette purification a été faite pour que Christ puisse "se faire un peuple qui lui appartienne". Être son peuple personnel (LAOS) signifie: un peuple, mais dans ce cas, c'est un peuple très particulier. Ses disciples sont mis à part et sont devenus un groupe spécial qui lui appartiens.

 

Le mot «possession» (PERIOUSIOS) signifie: la sienne. Les vrais croyants n'appartiennent plus à eux-mêmes mais ont été achetés à un grand prix à la croix (1 Cor. 6:20; 7:23) et là où est notre Sauveur, nous sommes aussi!

 

Nous sommes son peuple spécial fait pour être "zélé pour les bonnes oeuvres". Les disciples ne doivent pas être paresseux et oisifs, ils doivent être "zélés" (ZELETOS) signifiant: zélé. Ce zèle doit nous pousser vers les "bonnes oeuvres". Le mot "bonnes" (KALOS) signifie: précieux, vertueux, surtout bon tandis que le mot "oeuvres" (ERGON) signifie: travailler, peiner, agir. Les croyants doivent travailler dans la vigne de leur Maître pour que la récolte soit abondante!

 

15 Dis ces choses, exhorte, et reprends, avec une pleine autorité. Que personne ne te méprise.

 

Paul dit à Tite "dis ces choses". Le mot "dit" (LALEO) signifie: parler, prononcer des mots, prêcher. Encore une fois, nous voyons la nécessité pour Tite de s'engager à communiquer la vérité. Il doit aussi "exhorter" (PARAKALEO): appeler près, inviter, réconforter les frères à vivre une vie sainte. Il a enfin besoin de "reprends" (ELEGCHO) ce qui signifie: avertir, condamner, réprimander. Certains sont facilement persuadés de marcher droit tandis que d'autres doivent être réprimandés. De toute façon, Tite a dû parler à ces personnes. Il devait parler «avec une pleine autorité» (EPITAGE) signifiant: un décret, une autorité, un ordre. Tite avait besoin d'être fort et de parler avec autorité. Paul dit également à Tite de ne laisser personne "te mépriser" (PERIPHRONEO) ce qui signifie: déprécier, mépriser. Comme Timothy, Tite avait besoin de ne pas permettre aux gens de le rabaisser et de l'humilier.

retour au menu

 
Tite
07 - La grâce de Dieu

 

Tite 3

1 Rappelle-leur d'être soumis aux magistrats et aux autorités, d'obéir, d'être prêts à toute bonne oeuvre,

2 de ne médire de personne, d'être pacifiques, modérés, pleins de douceur envers tous les hommes.

3 Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, égarés, asservis à toute espèce de convoitises et de voluptés, vivant dans la méchanceté et dans l'envie, dignes d'être haïs, et nous haïssant les uns les autres.

4 Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés,

5 il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit,

6 qu'il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur,

7 afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle.

(LSG)

 

Dans la section cinq, nous avons vu que l'apôtre Paul a écrit ses préoccupations pour cinq groupes de personnes différents et aussi pour Tite. Dans cette section, les encouragements sont pour tout le monde. Cette section est divisée en deux; le premier traitant les croyants et le second le seigneur Dieu.

 

1 Rappelle-leur d'être soumis aux magistrats et aux autorités, d'obéir, d'être prêts à toute bonne œuvre,

 

Les croyants doivent constamment se souvenir des choses de Dieu. Le mot "rappeler" (HUPOMIMNESKO) signifie: rappeler tranquillement, garder à l’esprit. J'aime la douceur que Paul demande à Tite de prendre. Il ne s'agit pas de crier ou de hurler aux gens mais de leur parler avec douceur. C'est également ainsi que nous devons tous communiquer. Il fallait rappeler aux croyants d’être «soumis» (HUPOTASSO) signifiant: subordonné, obéir, soumis. Rappelez-vous la description des Crétois dans notre premier chapitre! Ils étaient obstinés et durs, pas étonnant que Tite ait eu besoin de leur rappeler d'être soumis à l'Empire romain.

Les croyants devaient être soumis "aux magistrats et aux autorités". Le mot "magistrats" (ARCHE) signifie: chef, magistrat, dirigeant tandis que le mot «autorités» (EXOUSIA) signifie: force, capacité, juridiction. Ces deux mots parlent de ceux qui ont une autorité gouvernementale à quelque titre que ce soit. En d'autres termes, ils devaient obéir aux lois et règlements qui régissaient leur île. Ce n'est pas différent pour tous les croyants d'aujourd'hui! Nous devons tous être de bons citoyens et obéir aux lois de notre pays même si elles peuvent sembler injustes.

 

Ils devaient également se souvenir d'être "soumis" (PEITHARCHEO), ce qui signifie: être persuadé par un dirigeant, se conformer. On peut obéir avec rancune ou les dents serrée. Votre attitude n'est peut-être pas la meilleure et cela se voit dans votre comportement - ce n'est pas ce que Dieu veut! Il veut que vous soyez persuadé de suivre les lois, de le faire volontairement. Souvenez-vous de ce qui est écrit:

 

Philippiens 2

14 Faites toutes choses sans murmures ni hésitations,

(LSG)

 

Et aussi,

 

1 Corinthiens 10

31 Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.

(LSG)

 

Le dernier rappel était ", d'être prêts à toute bonne oeuvres." C’est un rappel spirituel, quelque chose qu’ils devaient faire pour l’œuvre du Seigneur. Le mot "prets" (HETOIMOS) signifie: prêt, ajusté, préparé. Les enfants de Dieu doivent être préparés, car le Seigneur peut les appelles à tout moment! Souvenez-vous de la parabole des dix vierges (Mat. 25). Cinq étaient préparés pour l'arrivée du marié et cinq ne l'étaient pas. Ceux qui ne l'étaient pas sont appelés des vierges folles. Si vous êtes un vrai croyant et que vous n'êtes pas préparé dans votre vie chrétienne, vous êtes aussi un imbécile! Ils devaient être "prêts à toute bonne oeuvres". Le mot "toute" (PAS) signifie: tout, quelconque, le tout. Soyez prêt à faire tout ce que le Seigneur apporte dans votre vie. Il se peut que les croyants crétois étaient un peu trop décontractés dans leur vie chrétienne et qu’il fallait leur rappeler qu’ils étaient en mission.

 

2 de ne médire de personne, d'être pacifiques, modérés, pleins de douceur envers tous les hommes.

 

Il fallait également leur rappeler ce qui suit. Premièrement, "ne médire de personne". La langue est souvent très difficile à maîtriser comme nous le dit l'épître de Jacques. Cela semblait également vrai pour les croyants crétois. Le mot "médire" (BLASPHEMEO) signifient: calomnier, diffamer, dénoncer. Ils avaient besoin de maîtriser leurs pensées et leurs discours. Étant des "têtes chaudes", ils seraient enclins à parler facilement contre les gens. Si quelqu'un désire parler d'un autre, cela doit être fait d'une manière sainte! Il n'y a pas d'exceptions, car Paul écrit "de personne" (MEDEIS) signifiant: pas même un.

 

Au lieu de parler contre les gens, Paul dit qu’il faut leur rappeler "d'être pacifiques" (AMACHOS), ce qui signifie: pas un bagarreur. Lorsque vous diffamez quelqu'un, vous le repoussez automatiquement, mais lorsque vous êtes une personne paisible, vous attirez les gens. Le Christ a attiré les gens et les seuls contre qui il s'est prononcé farouchement étaient l'élite religieuse qui était aveugle et aveuglait spirituellement les autres (Mat. 15:14).

 

Les Crétois devaient également être "modérés" (EPIEKES) signifiant: approprié, doux. Ils devaient agir en fonction des situations dans lesquelles ils vivaient. Certaines personnes ont tendance à gonfler les situations et à faire une montagne d'une taupinière! Les chrétiens sont appelés à rester doux en toutes escalations. Les abus verbaux et la violence n'améliorent certainement pas une situation - loin de là.

 

Enfin, il fallait leur rappeler qu’ils devraient" pleins de douceur envers tous les hommes." Le mot "envers" (ENDEIKNUMI) signifie: indiquer par un mot ou un acte. C'est ainsi qu'ils devraient vivre, exactement comme les gens devraient les voir dans leur vie quotidienne. Ils devaient faire preuve de " pleins de douceur envers tous les hommes." Le mot "douceur" (PRAIOTES) signifie: douceur, humilité et délicatesse. Cela fait référence à leur attitude générale envers les autres. Soyez quelqu'un avec qui les gens aimeraient être. Veuillez noter que Paul écrit "tous les hommes" (PAS) signifiant: tous, chacun, le tout. Être gentil et bon avec certaines personnes est facile, avec d'autres non. Nous ne devons pas éliminer ceux qui sont difficiles et être gentils et doux uniquement envers ceux qui nous plaisent. Imaginez si le Seigneur Dieu faisait cela - personne ne serait sauvé. Mais il a fait exactement le contraire:

 

Romains 5

8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

(LSG)

 

Il faut souvent rappeler aux croyants qui ils étaient avant leur salut. Certains peuvent être un peu durs envers les gens parce qu'ils vivent de cette façon, oubliant qu'ils ont fait la même chose. C'est ce dont parle Paul dans notre verset suivant.

 

3 Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, égarés, asservis à toute espèce de convoitises et de voluptés, vivant dans la méchanceté et dans l'envie, dignes d'être haïs, et nous haïssant les uns les autres.

 

Paul se détourne de la description des Crétois pour s'inclure lui-même ainsi que tous les autres chrétiens comme manquant de sainteté avant d'être sauvés. Nous voyons cela lorsque Paul écrit "car nous aussi". Le mot "aussi" (KAI) signifie: et, aussi, même. Ce qui suit est inclusif - même pour Paul! De quoi devons-nous tous nous souvenir avant d'être dur avec les autres?

 

Nous devons nous rappeler que nous "étions autrefois insensés". Les mots "une fois" (POTE) signifient: à un moment donné, avant, dans le passé. Dans le passé, nous étions tous "insensés" (ANOETOS) signifiants: inintelligents, imprudents, stupides. Nous avons tous fait et dites des choses insensées - nous étions comme tout le monde - pécheurs.

 

Nous devons nous rappeler que nous avons également été «désobéissants» (APEITHES) signifiant: rebelles, récalcitrants, désobéissants. Nous étions rebelles et indisciplinés que ce soit dans notre cœur ou dans nos actions. Cela devrait nous aider à être plus indulgents en nous rappelant que nous avons également traversé cette étape de la vie. Nous ne tolérons pas la désobéissance mais réagissons d'une manière qui facilitera la communication et l'aide à la personne.

Nous devons nous rappeler que nous avons été "égarés" (PLANAO) signifiant: se tromper, séduire, égarer. Nous avons suivi nos propres chemins et notre philosophie de vie. Nous avons vécu comme nous le voulions et avons souvent tenu fermement notre position. Nous avons écouté nos "héros" et avons souvent accepté leur mode de vie. Puis un jour nous sommes arrivés à la croix et tout a changé. Les gens, en particulier les plus jeunes, sont si facilement égarés et perdus. Puissions-nous les encourager au lieu de les irriter.

 

Nous devons nous rappeler que nous étions également" asservis à toute espèce de convoitises et de voluptés". Avec le temps, le péché nous emprisonne dans ses pièges et nous devenons "asservis" (DOULEUO) signifiant: être esclave, être subjuguer. Nous ne pouvons "plus vivre sans…" ou avoir "divers désirs de...". Les mots "toute espèce" (POIKILOS) signifie: de caractère différent tandis que le mot "convoitises" (EPITHUMIA) signifie: un désir surtout de ce qui est interdit. Nous devenons accros à des choses qui sont illicites ou non honorables. Souvenons-nous et aidons ceux qui sont piégés au lieu de les écraser.

 

Nous devons nous rappeler que nous vivions "dans la méchanceté et dans l'envie". Nous perdions notre temps à "vivre" (DIAGO) ce qui signifie: passer le temps ou la vie. Nous n’avions rien de mieux à faire que de vivre dans "la méchanceté et dans l’envie". Le mot «méchanceté» (KAKIA) signifie: méchanceté, dépravation, mal, malice tandis que le mot «envie» (PHTHONOS) signifie: mauvaise volonté, jalousie, envie. Nous avons mal agi avec certaines personnes et avec d'autres nous en étions jaloux. C'était en nous et il semble que ce type de péché ne fait que grandir et grandir et pour certains il a pris le dessus sur leur vie!

 

Nous étions également "dignes d'être haïs" et "nous haïssant les uns les autres". Les mots "digne d'être haïs " (STUGNETOS) signifie: haïr, odieux, haineux. Nous n'étions pas amicaux avec certaines personnes parce que nous nous détestions «les uns les autres» (ALLELON), c'est-à-dire les uns-les autres. Il n'y avait aucun sentiment de loyauté ou d'attachement envers certains, seul le dédain leur était offert. Ce sont des choses dont nous devons nous souvenir de nous-mêmes (comme les Crétois) pour ne pas facilement trouver des défauts chez les autres en oubliant les nôtres! Souvenez-vous de ce que notre Seigneur et Sauveur a dit:

 

 

 

Matthieu 7

3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil?

4 Ou comment peux-tu dire à ton frère: Laisse-moi ôter une paille de ton oeil, toi qui as une poutre dans le tien?

5 Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille de l'oeil de ton frère.

(LSG)

 

Comme je l'ai déjà dit, cette section est divisée en deux, la première concernant les croyants et la seconde avec le seigneur Dieu. Voici la deuxième section.

 

4 Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés,

5 il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit,

6 qu'il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur,

7 afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle.

 

Puis Dieu est intervenu dans l'histoire de l'humanité et dans le cœur de tous ceux qui croiraient - amen! Quelque chose s'est passé qui allait changer leur (et la nôtre) vie. Dieu s'est manifesté par "la bonté et l'amour". Le mot "bonté" (CHRESTOTES) signifie: excellence de caractère et de moralité, droiture. Dieu manifesta son caractère saint et aussi son amour "pour les hommes" (PHILANTHROPIE) signifiant: penchant pour l’humanité. Il a manifesté son caractère saint et son amour infini pour l'humanité en prenant chair, en vivant parmi nous et en mourant pour nous. Dieu (THEOS) signifiant: le Dieu suprême est appelé "notre Sauveur" (SOTER) signifiant: un libérateur, un sauveur. Paul écrit que ce Sauveur-Dieu à "été manifesté" (EPIPHAINO). Maintenant qui est apparu? Est-ce le Père ou le Fils? Ceci est une autre déclaration qui déclare clairement que Jésus est Dieu! Par son apparition, Jésus «nous a sauvés» (SOZO) signifie: en sécurité, délivrer ou protéger. Il est venu pour nous délivrer de la condamnation que la transgression de la loi a amenée.

 

 

Romains 5

1 Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ,

(LSG)

 

Romains 8

1 Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.

(LSG)

 

Il nous a sauvés" non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites". Cette "justice" (DIKAIOSUNE) signifie: l'équité de caractère, n'est PAS obtenue "non à cause des oeuvres" Le mot "non" (OU) signifie: non, jamais. Ainsi, ce n’est ABSOLUMENT AUCUN "oeuvres" (ERGON) signifiant: travailler, travail, un acte de travailler, que nous avons fait, que nous gagnons une position de justice devant le Seigneur. Il n'y a rien en nous qui plaît au Seigneur Dieu. Lisez comment Paul décrit le non-croyant:

 

Romains 3

10 selon qu'il est écrit: Il n'y a point de juste, Pas même un seul;

11 Nul n'est intelligent, Nul ne cherche Dieu;

12 (3:11) Tous sont égarés, tous sont pervertis; (3:12) Il n'en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul;

13 Leur gosier est un sépulcre ouvert; Ils se servent de leurs langues pour tromper; Ils ont sous leurs lèvres un venin d'aspic;

14 Leur bouche est pleine de malédiction et d'amertume;

15 Ils ont les pieds légers pour répandre le sang;

16 La destruction et le malheur sont sur leur route;

17 Ils ne connaissent pas le chemin de la paix;

18 La crainte de Dieu n'est pas devant leurs yeux.

(LSG)

 

Comment alors, la justice est-elle obtenue? Paul écrit:" selon sa miséricorde". Le mot "selon"(KATA) signifie: en place ou dans le temps, environ, selon. C’est selon la «miséricorde» de Dieu (ELEOS): compassion, tendre miséricorde. Le pardon passe par la miséricorde et la grâce de Dieu manifestées à la croix - rien d'autre!

 

5 il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit,

 

Ici, Paul rappelle à Tite comment fonctionne sa miséricorde. La miséricorde de Dieu fonctionne, "par le baptême de la régénération". Jésus a appel cela être née de nouveau (Jean 3: 3,7). Le salut est "selon" (DIA) signifiant: dénotant le canal d'un acte. C’est grâce au "baptême de la régénération" que nous sommes sauvés. Le mot "baptême" (LOUTRON) signifie: un bain, un lavage et le mot "régénération" (PALIGGENESIA) signifie: une renaissance spirituelle, une régénération. Ainsi, c'est la régénération donnée au pécheur repentant qui le lave complètement. Quand cela est donné, cela apporte un «renouvellement par le Saint-Esprit». Le mot «renouvellement» (ANAKAINOSE) signifie: rénovation, renouvellement. Le nouveau croyant est radicalement changé dans sa façon de penser - son esprit est renouvelé et continue d'être renouvelé (2 Corinthiens 4:16; Éphésiens 4:23; Colossiens 3:10). Tout cela est fait par l’œuvre du Saint-Esprit.

 

6 qu'il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur,

 

Le "il" mentionné ici est le Père. C'était la promesse du Père de donner le Saint-Esprit (Actes 2: 14-21) aux croyants dans le Messie. Le Saint-Esprit a été "répandu" (EKCHEO) signifiant: verser, donner sans réserve, répandre. Le Saint-Esprit a littéralement inondé le cœur de chaque nouveau croyant. Le mot "abondance" (PLOUSIOS) signifie: copieusement, abondamment, richement. C'est avec une grande mesure que le Saint-Esprit a été donné. Cela n’a été possible "par" (DIA): désignant le canal d’un acte, Jésus-Christ qui est le «Sauveur» (SOTER) signifiant: un libérateur, un Sauveur. Ce que nous voyons est l'œuvre de la Sainte Trinité. Le Père l'a promis et l'a planifié. Le Fils est allé sur la croix pour que cela devienne possible. Le Saint-Esprit est descendu et a rempli chaque croyant.

 

7 afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle.

 

Le but de ce renouveau par la nouvelle naissance est donné: "afin que, justifiés par sa grâce". Les mots "afin que" (HINA) signifient: afin que, quoique, à l'intention que. Une fois que les croyants ont été "justifiés" (DIKAIOO) signifiant: rendre juste ou innocent, libre (Rom.3: 24,28; 5: 1,9; 8:30), ce qui suit se produit (et c'est le but) "nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle." (KLERONOMOS) signifiant: un partisan par tirage au sort, un héritier, un héritier. On nous a donné le droit de devenir enfant de Dieu (Phil. 2:15; 1 Jean 3: 1,2; 5: 2) et héritier de Dieu (Gal. 4: 7).

 

Cette grande bénédiction est "en l’espérance de la vie éternelle". Devenir juste et héritier est enveloppé dans le sens "afin que" (KATA): à propos, selon le sens de "espérance" (ELPIS): attente, confiance, espoir. L’espoir qui nous est donné qui est la «vie éternelle» (AIONIOS) signifie: une vie perpétuelle. C'est le but d'être pardonné et justifié et de vivre avec le Seigneur Dieu pour toujours et à jamais comme il était prévu avant qu'Adam et Ève aient péché.

retour au menu

 
Tite
08 - Choses à éviter

 

Tite 3

8 Cette parole est certaine, et je veux que tu affirmes ces choses, afin que ceux qui ont cru en Dieu s'appliquent à pratiquer de bonnes oeuvres. Voilà ce qui est bon et utile aux hommes.

9 Mais évite les discussions folles, les généalogies, les querelles, les disputes relatives à la loi; car elles sont inutiles et vaines.

10 Éloigne de toi, après un premier et un second avertissement, celui qui provoque des divisions,

11 sachant qu'un homme de cette espèce est perverti, et qu'il pèche, en se condamnant lui-même.

(LSG)

 

Nous arrivons vers la fin de la lettre de Paul à Tite et l'apôtre donne une dernière recommandation générale à son collègue dans le Seigneur. Il insiste sur l’importance de ce qu’il est sur le point d’écrire en déclarant: "Cette parole est certaine" Il appelle, ce qu’il est sur le point d’écrire, "certaine" (PISTOS) signifiant: digne de confiance, vrai, sûr. Cela devrait conduire Tite à ouvrir ses oreilles à ce qu'il est sur le point de lire et nous devrions aussi le faire.

 

Paul est énergique en disant " et je veux ". Le mot "veux" (BOULOMAI) signifie: vouloir, c'est un terme fort qui souligne une intention prédéterminée. Paul essaie de capter l’attention de Tite. Voici ce qu’il veut que Tite fasse: "je veux que tu affirmes ces choses". Il veut que Tite "affirme" (DIABEBAIOOMAI) ce qui signifie: confirmer à fond, affirmer avec confiance. Il ne devait pas s’abstenir ou être timide concernant "ces choses, les choses sur lesquelles Paul a écrit. Tite avait besoin de rester ferme et d'enseigner tout le conseil de Dieu. C’est encore un bon encouragement pour les enseignants et les prédicateurs d’aujourd’hui. Certains sujets sont plus délicats ou difficiles à accepter que d'autres mais cela ne doit pas empêcher l'homme de Dieu d'en parler.

 

Mais pourquoi prendre la peine et le temps d’enseigner les aspects les plus difficiles de la volonté de Dieu? Pourquoi ne pas simplement parler des belles choses, des choses que les gens aiment entendre? Pourquoi les disciples du Christ vous en veulent-ils de leur avoir rappelé leurs péchés et leur besoin de se repentir? Il peut y avoir différentes raisons (et il y en a) mais Paul en donne une qui devrait suffire:

 

v.8 ... afin que ceux qui ont cru en Dieu s'appliquent à pratiquer de bonnes oeuvres.

 

On enseigne toute la Parole de Dieu au profit de "ceux qui ont cru". Le mot "cru" (PISTEUO) signifie: avoir la foi, confier. Tite enseigne, c'est pour le bien des frères. Ils doivent être "s'appliquent" (PHRONTIZO) signifiant: pour exercer la pensée, soyez prudent. En d'autres termes, ils doivent réfléchir à ce qu'ils font et à leur mode de vie. Ils ont besoin de "pratiquer" (PROISTEMI), c'est-à-dire se tenir devant, pratiquer, présider. Ils doivent être ACTIFS dans leur foi - en faisant de "bonnes oeuvres". Le thème des "bonnes oeuvres" est très fort dans les lettres pastorales de Paul et est mentionné huit fois (1 Tim. 2:10; 5: 10,25; 6:18; Tite 2: 7,14; 3: 8,14) ! Nous savons que nous ne sommes pas sauvés par les "bonnes oeuvres", mais par la foi en ce que Christ a fait pour nous. La conséquence naturelle d'être né de nouveau est un nouveau cœur et une nouvelle vision de la vie qui comprend une nouvelle façon de vivre qui se manifeste par de bonnes œuvres pour honorer le Seigneur Dieu.

 

Ephésiens 2

8 Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.

9 Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie.

10 Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions.

(LSG)

 

Paul continue de parler de «bonnes actions» en disant que;

 

v.8 ...Voilà ce qui est bon et utile aux hommes.

 

Ces actes que les croyants doivent faire sont «bons» (KALOS) signifiant: proprement, principalement bons, vertueux. Ils ne sont pas seulement honorables et dignes, ils sont également "utiles" (OPHELIMOS) signifiant: utiles, avantageux, rentables, pour le peuple. En faisant de bonnes œuvres, un croyant ne peut pas perdre! Il plaît à la fois à son Seigneur et aux gens autour de lui! Le mot "hommes" (ANTHROPOS) signifie: un visage d’homme, un être humain. Faire de bonnes œuvres est bénéfique non seulement pour les frères mais aussi pour tous. Alors, soyons bons, gentils, miséricordieux, patients et indulgents envers les autres. Lorsque nous faisons cela, nous pratiquons la «règle d’or»:

 

Matthieu 7

12 Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c'est la loi et les prophètes.

(LSG)

 

Après avoir mentionné ce qui devrait être fait, Paul mentionne ce qui ne devrait pas être fait.

 

9 Mais évite les discussions folles, les généalogies, les querelles, les disputes relatives à la loi; car elles sont inutiles et vaines.

 

Ce même commandement général est également donné à Timothée pour éviter les "discussions folles" (1 Tim. 1: 4, 2 Tim. 2: 14, 16, 23). Le mot "folles" (MOROS) signifie: terne, stupide, absurde, insensé. Alors que le mot "discussions" (ZETESIS) signifie: un différend, une recherche. Il y a des sujets qui ne valent pas notre temps de discuter. Le premier est les "discussions folles". Il s'agit de se battre pour des choses qui n'honorent pas le Seigneur et ne profitent à personne. Le second est les "généalogies" (GENEALOGIA) signifiant: traçage par générations. Cela a été spécialement fait par le peuple juif. Prouver leur descendance ou la descendance d’autrui était un "sujet brûlant". Tout cela pour prouver que l'un avait une meilleure lignée qu'un autre! Même si cela était nécessaire pour un Lévite ou un descendant d'Aaron (pour la prêtrise), pour d'autres c'était une racine d'orgueil et même de discrimination. Le troisième est "les querelles" (ERIS) qui signifie: une querelle, un conflit, une dispute et le mot "disputes" (MACHE) signifie: une bataille, un combat. Avec ces deux mots, nous pouvons voir qu'il y a une escalade, commençant par une simple querelle à une bataille à part entière au sujet de la loi. Le sujet était «la loi» (NOMIKOS) signifiant: selon la loi. Les croyants étaient vraiment bouleversés par les différentes interprétations de la loi. Nous avons vu ces batailles théologiques du vivant de Jésus et aussi de Paul. Les pharisiens croyaient en l'interprétation littérale de la loi tandis que les sadducéens croyaient en une interprétation plus allégorique et cela provoquait des combats entre les deux clans. Paul a même utilisé cette dissension entre les pharisiens et les sadducéens comme un astuce pour diviser l'unité de ceux qui s'opposaient à lui à Jérusalem (Actes 23: 1-10).

 

Paul dit à Tite "d'éviter" ces controverses. Le mot «éviter» (PERIISTEMI) signifie: être un spectateur, se tenir éloigné. Tite ne devait pas s'engager dans un discours aussi insensé et tous les vrais croyants en Christ ne devraient pas non plus. Ces querelles sont "inutiles" (ANOPHELES) signifiant: inutiles, non rentables. Il n'y a aucun gain à se quereller à-propos de la loi, les généalogies ou les controverses - rien du tout! Paul déclare qu’ils sont aussi "vaines" (MATAIOS) signifiant: vide, sans profit, vanité. Ils sont dépourvus de tout bon fruit - alors pourquoi prendre le temps de nourrir de telles controverses?

 

10 Éloigne de toi, après un premier et un second avertissement, celui qui provoque des divisions,

 

Alors, qu'est-ce que Tite devait faire avec les frères qui n'écoutaient pas ses avertissements? Il devait "s'éloigner" (PARAITEOMAI) signifiant: déprécier, éviter, refuser. À un moment donné, il fallait agir contre une telle personne (celle qui aime les controverses). Il devait être discipliné! Maintenant, cette personne devait être "provoque des divisions" (HAIRETIKOS) signifiant: schismatique, hérétique. La personne qui s'engagerait dans un discours insensé qui apporterait soit l'hérésie, soit des affrontements et des divisions entre les frères - cette personne devait être retirée du groupe.

 

Cela se ferait "après un premier et un second avertissement". Seulement "après" (META) signifiant: après, par conséquent, par la suite, avoir parler à la personne non pas une mais deux fois qu'une action serait intentée contre elle si elle continu. Un "avertissement" (NOUTHESIE) signifiant: attirer l’attention, réprimande légère, devait être donnée. Remarquez qu’il s’agit d’une "réprimande légère", prenant la personne à part et expliquant calmement pourquoi ce qu’elle fait n’est pas pieux.

 

Il y avait une raison pour laquelle une discipline devait être donnée;

 

11 sachant qu'un homme de cette espèce est perverti, et qu'il pèche, en se condamnant lui-même.

 

Le mot "sachant" (EIDO) signifie: voir, savoir, être éveillé. Cela ne fait aucun doute sur le fait "qu'un homme de cette espèce est perverti". Le mot «perverti» (EKSTREPHO) signifie: pervertir, subvertir, se retourner. Il ne pense plus bien, il mélange les choses et est sous le coup d'une malédiction!

 

Esaïe 5

20 Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, Qui changent l'amertume en douceur, et la douceur en amertume!

(LSG)

 

Cette personne «pèche» (HAMARTANO) signifiant: rater la cible, offenser, pécher. Il ne plaît pas au Seigneur; en fait, il est devenu un ennemi du Seigneur en pervertissant sa parole! Il se "condamne lui-même" (AUTOKATAKRITOS) signifiant: auto-condamné. Ce mot n'apparaît qu'une seule fois dans le Nouveau Testament. Lorsque nous péchons de cette manière, nous nous condamnons à la discipline de l'église. Personne d'autre ne peut être blâmé que nous-mêmes.

retour au menu

 
Tite
09 - Conclusion

 

Tite 3

12 Lorsque je t'enverrai Artémas ou Tychique, hâte-toi de venir me rejoindre à Nicopolis; car c'est là que j'ai résolu de passer l'hiver.

13 Aie soin de pourvoir au voyage de Zénas, le docteur de la loi, et d'Apollos, en sorte que rien ne leur manque.

14 Il faut que les nôtres aussi apprennent à pratiquer de bonnes oeuvres pour subvenir aux besoins pressants, afin qu'ils ne soient pas sans produire des fruits.

15 Tous ceux qui sont avec moi te saluent. Salue ceux qui nous aiment dans la foi. Que la grâce soit avec vous tous!

(LSG)

 

Ceci est notre dernière section et l'apôtre Paul donne à Tite ses dernières volontés et bénédictions. Il dit tout d’abord à Tite qu’il lui enverra quelqu'un, le mot "enverrai" (PEMPO) signifie: expédier, une course temporaire, envoyer. Il lui enverra quelqu'un mais il n'est pas certain de qui ce sera. C'est soit Artémas, soit Tychique.

 

Quant à Artémas, il n'est mentionné que dans ce verset. Il n'y a rien d'autre que nous savons si ce n'est qu'il était un digne chrétien, puisque Paul songe à l'envoyer en mission pour remplacer Tite.

 

Tychique, est nommé cinq fois et à chaque fois il est en conjonction avec l'apôtre Paul. Il a accompagné Paul dans son voyage de Corinthe à Jérusalem (Actes 20: 4). Il a porté les lettres de Paul aux Colossiens, aux Éphésiens et a la premier épitre de Paul a Timothée. Il était un bon compagnon de Paul et au service de Dieu.

 

À l’arrivée de l’un d’eux, Paul ordonne à Tite: "hâte-toi de venir me rejoindre à Nicopolis". Les mots "hâte-toi" (SPOUDAZO) signifient: utiliser la vitesse, faire un effort. Il voulait que Tite "venir me rejoindre" aussi vite qu'il le pouvait. Le mot "venir" (ERCHOMAI) signifie simplement: aller ou venir. Paul était à Nicopolis, c'est probablement Nicopolis de Thrace qui se trouve en Macédoine. Certains ne sont pas d'accord car il existe d'autres villes également appelées Nicopolis comme dans Épire qui est une ville construite par Auguste César.

 

Paul a "résolu de passer l'hiver ". Voyager en hiver n'est jamais agréable, surtout si vous êtes en mer. C'était souvent très dangereux, alors Paul a décidé de rester à Nicopolis. Le mot "hiver" (PARACHEIMAZO) signifie: passer l'hiver à proximité, rester pendant la saison d'hiver. Il se peut également qu'il y ait eu une porte ouverte à Nicopolis pour l'avancement de l'Évangile. On ne nous le dit pas et Nicopolis n'est pas mentionné ailleurs dans le Nouveau Testament.

 

13 Aie soin de pourvoir au voyage de Zénas, le docteur de la loi, et d'Apollos, en sorte que rien ne leur manque.

 

Il demande également à Tite de s'occuper particulièrement de Zenas. C'est le seul verset où il est nommé. Nous ne pouvons que suggérer qu'il est un chrétien dévoué, car Paul l'a envoyé en Crète pour aider d'une manière ou d'une autre. Il est écrit qu’il est un " docteur de la loi " (NOMIKOS) signifiant: selon la loi, expert en droit. Paul se réfère-t-il à la loi civile ou à la loi de Moïse - nous ne savons pas. Mais nous pouvons imaginer que cela a plus à voir avec des questions spirituelles, donc la loi de Moïse, la loi biblique.

 

Il parle également d’Apollos. Il est mentionné dix fois dans le Nouveau Testament et connaît bien les Écritures (Actes 18:24). On parle toujours avec affection de lui comme d'un vrai croyant et collaborateur du Seigneur.

 

Paul demande à Tite "Aie soin de pourvoir au voyage" des hommes. Il est évident qu'ils étaient en Crète avec Tite mais maintenant ils doivent partir pour une autre mission. Le mot "aie soin" (SPOUDAIOS) signifie: sincèrement, promptement, diligemment. C'est quelque chose qui devait être fait rapidement, c'était une question urgente. Il rappelle également à Tite qu’ils ne doivent pas être envoyés les mains vides en sorte que rien ne leur manque. Le mot "manque" (LEIPO) signifie: échouer, être absent. Paul voulait être certain qu’étant envoyés, ils ne «manqueraient de rien». Le mot «rien» (MEDEIS) signifie: même pas un, pas du tout. Il est bon que les ouvriers du Seigneur soient pris en charge par le peuple du Seigneur (1 Cor. 9:14).

 

14 Il faut que les nôtres aussi apprennent à pratiquer de bonnes oeuvres pour subvenir aux besoins pressants, afin qu'ils ne soient pas sans produire des fruits.

 

Il semble que la libéralité, l’hospitalité et le souci général des autres ne sont pas instantanés dans le cœur du croyant. Paul rappelle à Tite que les croyants Crétois "les nôtres aussi apprennent" à faire cela. Le mot "aussi" (KAI) signifie: aussi, même, cela, donc. Ils avaient également besoin "d’apprendre" (MANTHANO), ce qui signifie: apprendre de quelque manière que ce soit. Pour certains, il est naturel d'aider, tandis que pour d'autres, il faut leur apprendre à être généreux envers les frères. Maintenant, les croyants doivent apprendre "à pratiquer de bonnes oeuvres". Une fois de plus, nous voyons l’importance aux yeux de Paul d’être actif dans la foi. Il veut que les croyants crétois s'engage "à pratiquer de bonnes oeuvres" (PROISTEMI) signifiant: se tenir devant, pratiquer, maintenir. Ils devaient pratiquer des "bonnes oeuvres".

 

Le mot "bonnes" (KALOS) signifie: beau, surtout bon, vertueux. Ce ne sont pas des actes mais des "oeuvres" vertueux (ERGON) signifiant: travailler, peiner. Tous les chrétiens doivent être actifs en faisant de bonnes choses pour le Seigneur et il y a une raison à cela. Paul écrit "pour subvenir aux besoins pressants." Souvenez-vous qu'au début de cette épître, il y avait une description des Crétois. L'une des choses dites est qu'ils étaient paresseux (1:12). La paresse va de pair avec le fait d’être "infructueux" (AKARPOS) signifiant: sans fruit, stérile. Paul ne veut pas que les croyants Crétois soient comme les autres Crétois, il veut qu'ils se démarquent et s'engagent dans l'œuvre de l'Évangile! Rappelons-nous que la paresse n'est jamais acceptable pour un disciple du Christ!

 

15 Tous ceux qui sont avec moi te saluent. Salue ceux qui nous aiment dans la foi. Que la grâce soit avec vous tous!

 

Sa dernière phrase traite des salutations. Ceux qui sont avec lui (les croyants en Christ) "saluent" (ASPAZOMAI) ce qui signifie: envelopper dans les bras, Tite. Nous pouvons voir qu'il est bien aimé dans la communauté chrétienne. Paul demande également à Tite qu'il "salue" (même mot que précédemment) ceux qui «nous aiment dans la foi». Le mot "aiment" (PHILEO) signifie: être l’ami de, avoir de l’affection. Il voulait que Tite dise un bonjour affectueux de ceux qui étaient avec lui aux croyants de Crète. Nous devrions toujours être heureux d'entendre des nouvelles des frères et sœurs en Christ, où qu'ils se trouvent.

 

Paul termine avec "que la grâce soit avec vous tous!" Cette grâce venant de Dieu est ce que Tite et les croyants de Crète avaient le plus besoin. Car sans la grâce de Dieu reposant sur les croyants tout ce que nous pouvons faire est en vain. La grâce de Dieu est le souffle nécessaire pour que le croyant puisse vivre pleinement dans le Seigneur et œuvrer pour Lui.

retour au menu