Le

Saint-Esprit

 

 

Écrit par Rénald Leroux Jr.

 

 

 

Info page

© 'Le Saint-Esprit'. Écrit par Rénald Leroux Jr.

Tous droits réservés dans tous pays.

Vous pouvez utiliser ce texte comme outil d'enseignement, le photocopier et le distribuer. Vous ne pouvez pas changer le texte ni demandé de l'argent pour le vendre. Pour toutes questions informez-vous à: zeloo.org

Les versets utilisés dans ce cours parviennent de la Bible Louis Segond 1910.

TABLE DES MATIÈRES
 
 

Le Saint-Esprit

01 – Le Saint-Esprit est une personne

 

 

1. Le Saint-Esprit est une personne car le pronom masculin est utilisé en relation avec Lui.

 

Il est surprenant de constater que, même après tous ces siècles de témoignage chrétien, plusieurs se demandent si le Saint-Esprit est vraiment une personne.

 

Ce qui nous pousse à comprendre que, le christianisme n’a pas su donner au Saint-Esprit sa juste place.

 

Nous entendons souvent les croyants remercier le Père de nous avoir donné le Fils.

 

Mais rarement entendons-nous ces mêmes personnes remercier le Père pour le Saint-Esprit!

 

Il est aussi malheureux parfois, d’entendre parler les enfants de Dieu en ce qui concerne le Saint-Esprit.

 

Ils parlent de Lui comme s’il était une chose et ceci manifeste leur ignorance.

 

Mais nous, nous ne voulons pas demeurer dans l’ignorance.

 

L’apôtre Paul désirait ardemment que le peuple de Dieu ne demeure pas dans l’ignorance spirituelle :

 

1 Corinthiens 12:1

Pour ce qui concerne les dons spirituels, je ne veux pas, frères, que vous soyez dans l'ignorance.

 

PREMÈREMENT, le Saint-Esprit est une personne.

 

Malheureusement, il existe plusieurs mouvements religieux qui nient la personnalité du Saint-Esprit.

 

Ils déclarent que le Saint-Esprit n’est qu’une puissance, une influence de la part de Dieu.

 

Ils refusent ce que la Parole enseigne en ce qui concerne la personnalité du Saint-Esprit.

 

Nous allons donc établir que le Saint-Esprit est une personne au même titre que le Père ainsi que le Fils.

 

Les pronoms personnels, employés à son sujet, ne sont pas neutres, bien que le grec le commande.

 

Au contraire, la Parole utilise des pronoms personnels masculins quand il est question du Saint-Esprit.

 

Le pronom personnel masculin ‘IL’ est utilisé.

 

Le Saint-Esprit est aussi appelé ‘LE consolateur’ (et non pas LA consolatrice) dans Jean 14 :16,26; 15 :26 et 16 :7.

 

Ce même pronom personnel qui est utilisé pour Jésus-Christ dans 1 Jean 2 :1.

 

Le Saint-Esprit est une personne car la langue grecque le présente ainsi.

 

Question: Qu'est-ce que cela signifie pour vous que des prônons personnels masculins sont utilisés pour décrire le Saint-Esprit?

-

-

 

2. Le Saint-Esprit est une personne car Il possède les trois éléments essentiels de la personnalité.

 

Pour que l’on soit considéré une personne, l’on doit posséder trois éléments. Pouvez-vous les nommer?

  • L’intelligence

  • Le sentiment

  • La volonté

 

Si le Saint-Esprit possède ces trois éléments, logiquement cela démontre que l’Esprit a une personnalité, ce qui fait de Lui une personne.

 

A. L’intelligence :

 

1 Corinthiens 2:11,12

(11) Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu.

(12) Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.

 

Ici nous voyons que le Saint-Esprit a une intelligence car il ‘connaît les choses de Dieu’…

 

B. Le sentiment :

 

Romains 8:26,27

(26) De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables;

(27) et celui qui sonde les cœurs connaît quelle est la pensée de l'Esprit, parce que c'est selon Dieu qu'il intercède en faveur des saints.

 

Il a des sentiments car :

  • il nous voit dans notre misère

  • il désire intervenir et nous aider

  • il agit en priant pour nous

 

Romains 15:30

Je vous exhorte, frères, par notre Seigneur Jésus-Christ et par l'amour de l'Esprit, à combattre avec moi, en adressant à Dieu des prières en ma faveur,

 

Il possède le plus noble des sentiments :

  • Il aime

 

C. La volonté :

 

Actes 16:6

Ayant été empêchés par le Saint-Esprit d'annoncer la parole dans l'Asie, ils traversèrent la Phrygie et le pays de Galatie.

Actes 13 :2

Pendant qu'ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu'ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés.

 

Ici le Saint-Esprit manifeste une volonté car :

  • Il empêche Paul et ses compagnons d’annoncer la parole en Asie. Il avait d’autres plans.

  • Il désigne Barnabas et Saul pour un œuvre spécifique.

 

Le Saint-Esprit est une personne car il possède les trois éléments d’une personne :

  • L’intelligence

  • Le sentiment

  • La volonté

 

Question: Pouvez-vous donner d'autres exemples en ce qui concerne l'intelligence, les sentiments et la volonté que le Saint-Esprit manifeste?

-

-

 

3. Le Saint-Esprit est une personne et Il possède sa place dans la trinité.

 

L’ancien et le Nouveau Testament attestent que le Saint-Esprit est une personne.

Cette personne a sa place dans la trinité et est clairement distincte du Père et du Fils.

Même si le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont un, ils n’ont pas la même position, personnalité, ni la même fonction dans la trinité.

 

Ce qui suit démontrera que l’Esprit a sa propre place dans la trinité et qu’il fait un travail particulier étant une personne à part entière.

 

A. Il a sa place divine dans l’énoncé au baptême:

 

Matthieu 28:19

Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

 

B. Il a sa place divine dans la préparation du croyant :

 

1 Corinthiens 12:4-6

(4) Il y a diversité de dons, mais le même Esprit;

(5) diversité de ministères, mais le même ­Seigneur

(6) diversité d'opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous.

 

C. Il a sa place divine ans la bénédiction apostolique :

 

2 Corinthiens 13:13 (ou 14)

Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l'amour de Dieu, et la communication du Saint-Esprit, soient avec vous tous!

 

D. Il a sa place divine dans l’élection du croyant :

 

1 Pierre 1:1,2

(1) Pierre, apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie et la Bithynie,

(2) et qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l'Esprit, afin qu'ils deviennent obéissants, et qu'ils participent à l'aspersion du sang de Jésus-Christ: que la grâce et la paix vous soient multipliées!

 

Question. Pourquoi est-ce important de comprendre que le Saint-Esprit a sa place dans la trinité?

-

-

 

4. Le Saint-Esprit est une personne car Il accomplit des actes personnels.

 

Pour être une personne, il faut accomplir des actes qui sont personnels.

 

Si le Saint-Esprit n’est qu’un photocopieur or un fax céleste il n’est pas une personne car il ne fait qu’imiter ce qu’on lui ordonne de faire.

 

Le Saint-Esprit a-t-Il une personnalité qui le pousse à poser des actes distincts et réfléchis? – Bien sûr!

 

A. Il témoigne du Fils.

 

Jean 15:26

Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l'Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi.

 

B. Il a un ministère important.

Jean 16:8-11

(8) Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement:

(9) en ce qui concerne le péché, parce qu'ils ne croient pas en moi;

(10) la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus;

(11) le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.

 

C. Il conduit le croyant.

 

Jean 16:13

Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.

 

D. Il glorifie le Fils.

 

Jean 16:14

Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera.

 

Nous pourrions aussi parler d’Actes 13 :2 et 16 :6; Rom. 8 :26; 1Cor. 2 :10 et Apoc. 2 :7.

 

Dans tous ces versets le Saint-Esprit accompli des actes personnels – il est une personne!

 

Question: Est-ce qu'une 'chose' peut faire des actes personnels?

-

-

 

5. Le Saint-Esprit est une personne car il est touché par l’action du Père et du Fils.

 

L’Esprit, en tant que personne, est touché par les actions et les demandes des deux autres personnes de la trinité.

 

Ceci est contraire à une force ou une puissance qui n’est nullement affecté par les désires des personnes autour d’elle.

 

Quand nous sommes touchés par autrui, cela indique que nous avons des sentiments.

 

Nous savons que seules les personnes ont des sentiments.

En démontrant que l’Esprit-Saint possède des sentiments, nous prouvons qu’Il est une personne.

 

A. En relation avec le Père :

 

Jean 14:26

Mais le consolateur, l'Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

 

Ici le Saint-Esprit est touché par la volonté du Père et agit an conséquence.

 

B. En relation avec le Fils :

 

Jean 16:7

Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai.

 

Ici le Saint-Esprit est touché par le retour du Fils et la continuation de son œuvre sur terre.

 

Le Saint-Esprit est une personne car il est touché par la personne du Père et du Fils.

 

Question: Pourquoi le Saint-Esprit est-il 'touché' par les actions du Père et du Fils?

-

-

 

6. Le Saint-Esprit est une personne car il est touché par les actions des être humains.

 

Non seulement, l’Esprit est sensible aux deux autres personnes de la trinité, mais nous allons découvrir que l’Esprit est aussi sensible aux actions des hommes.

Une personne qui n’est sensible que d’elle-même s’appelle égocentrique, elle est narcissique.

 

Imaginez si l’Esprit-Saint n’était sensible qu’à ses propres désires!

 

La Parole de Dieu nous fera découvrir le contraire.

 

A L’esprit est attristé par nos œuvres pécheresses.

 

Esaïe 63:10

Mais ils ont été rebelles, ils ont attristé son esprit saint; Et il est devenu leur ennemi, il a combattu contre eux.

 

B. On peut blasphémer contre le Saint-Esprit.

 

Matthieu 12:31,32

(31) C'est pourquoi je vous dis: Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l'Esprit ne sera point pardonné.

(32) Quiconque parlera contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir.

 

C. On peut mentir au Saint-Esprit.

 

Actes 5:3

Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point que tu mentes au Saint-Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ?

 

D. On peut éteindre le Saint-Esprit.

 

1 Thes. 5:19

N'éteignez pas l'Esprit.

 

Le Saint-Esprit est une personne et Il est touché par nos paroles et nos actions.

 

Question: Parmi ces quatre énoncés lequel vous semblent les plus convaincant que le Saint-Esprit est réellement une personne?

-

-

 

7. Le Saint-Esprit est une personne divine.

 

Le Saint-Esprit est une personne car il possède les trois éléments essentiels de la personnalité.

 

Il accomplit aussi des actes personnels, il est touché, soit par le Père, le Fils ou l’homme.

 

Nous devons faire un pas de plus et comprendre que le Saint-Esprit est divin, comme le Père et le Fils.

 

Les versets suivants démontreront cette vérité.

 

A. Le Saint-Esprit est divin car il est le créateur.

 

Job 33:4

L'esprit de Dieu m'a créé, Et le souffle du Tout-Puissant m'anime.

 

Genèse 1:1-3

(1) Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

(2) La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.

(3) Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.

 

B. Le Saint-Esprit est divin car il est appelé Dieu.

 

Actes 5:3,4

(3) Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point que tu mentes au Saint-Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ?

(4) S'il n'eût pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après qu'il a été vendu, le prix n'était-il pas à ta disposition? Comment as-tu pu mettre en ton cœur un pareil dessein? Ce n'est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu.

 

C. Le Saint-Esprit est divin car il a ressuscité Jésus-Christ.

 

Romains 8:11

Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

 

Le Saint-Esprit est une personne divine tout comme le Père ainsi que le Fils.

 

Question: Si le Saint-Esprit est divin comment devrait être mon attitude envers lui?

-

-

 

8. Le Saint-Esprit est une personne divine car il possède les trois caractéristiques fondamentales de Dieu.

  • omniprésence

  • omnipotence

  • omniscience

 

A. En ce qui concerne l’omniprésence.

 

Psaumes 139:7,8

(7) Où irais-je loin de ton esprit, Et où fuirais-je loin de ta face?

(8) Si je monte aux cieux, tu y es; Si je me couche au séjour des morts, t'y voilà.

 

B. En ce qui concerne l’omnipotence.

 

Luc 1:35

L'ange lui répondit: Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.

 

C. En ce qui concerne l’omniscience.

 

Esaïe 40:13,14

(13) Qui a sondé l'esprit de l'Éternel, Et qui l'a éclairé de ses conseils?

(14) Avec qui a-t-il délibéré pour en recevoir de l'instruction? Qui lui a appris le sentier de la justice? Qui lui a enseigné la sagesse, Et fait connaître le chemin de l'intelligence?

 

Nous savons tous que Dieu possède ces trois caractéristiques qui lui sont propres donc l’homme ne peut acquérir.

 

Si le Saint-Esprit est revêtu de ses mêmes traits cela démontre qu’il est une personne divine comme le Père et le Fils.

 

9. Le Saint-Esprit est une personne divine car il est appelé Dieu dans la Bible.

 

Dans les passages suivants, le Saint-Esprit est appelé Dieu.

 

Si la Parole témoigne qu’il est Dieu en l’appelant ainsi, comment ne pouvons-nous pas croire au témoignage des écritures?

 

Ce qui est remarquable, c’est que le Nouveau Testament reprend des paroles de l’ancien en attribuant celles-ci au Saint-Esprit quand il est question de Dieu.

 

Voici des exemples:

 

1a. Ancien Testament - Dieu dit :

 

Psaumes 95:8-11

(8) N'endurcissez pas votre cœur, comme à Meriba, Comme à la journée de Massa, dans le désert,

(9) Où vos pères me tentèrent, M'éprouvèrent, quoiqu'ils vissent mes oeuvres.

(10) Pendant quarante ans j'eus cette race en dégoût, Et je dis: C'est un peuple dont le cœur est égaré; Ils ne connaissent pas mes voies.

(11) Aussi je jurai dans ma colère: Ils n'entreront pas dans mon repos!

 

1b. Nouveau Testament – le Saint-Esprit dit :

 

Hébreux 3:7-11

(7) C'est pourquoi, selon ce que dit le Saint-Esprit: Aujourd'hui, si vous entendez sa voix,

(8) N'endurcissez pas vos cœurs, comme lors de la révolte, Le jour de la tentation dans le désert,

(9) Où vos pères me tentèrent Pour m'éprouver, et ils virent mes oeuvres Pendant quarante ans.

(10) Aussi je fus irrité contre cette génération, et je dis: Ils ont toujours un cœur qui s'égare. Ils n'ont pas connu mes voies.

(11) Je jurai donc dans ma colère: Ils n'entreront pas dans mon repos!

 

2a. Ancien Testament – Dieu dit :

 

Esaïe 6:9,10

(9) Il dit alors: Va, et dis à ce peuple: Vous entendrez, et vous ne comprendrez point; Vous verrez, et vous ne saisirez point.

(10) Rends insensible le coeur de ce peuple, Endurcis ses oreilles, et bouche-lui les yeux, Pour qu'il ne voie point de ses yeux, n'entende point de ses oreilles, Ne comprenne point de son coeur, Ne se convertisse point et ne soit point guéri.

 

2b. Nouveau Testament – le Saint-Esprit dit :

 

Actes 28:25,26

(25) Comme ils se retiraient en désaccord, Paul n'ajouta que ces mots: C'est avec raison que le Saint-Esprit, parlant à vos pères par le prophète Ésaïe,

(26) Va vers ce peuple, et dis: Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point; Vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point.

 

3a. Ancien Testament – Dieu dit :

 

Jérémie 31:33,34

(33) Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit l'Éternel: Je mettrai ma loi au dedans d'eux, Je l'écrirai dans leur coeur; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.

(34) Celui-ci n'enseignera plus son prochain, Ni celui-là son frère, en disant: Connaissez l'Éternel! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu'au plus grand, dit l'Éternel; Car je pardonnerai leur iniquité, Et je ne me souviendrai plus de leur péché.

 

 

3b. Nouveau Testament – le Saint-Esprit dit :

 

Hébreux 10:15-17

(15) C'est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi; car, après avoir dit:

(16) Voici l'alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leurs coeurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute.

(17) Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités.

 

Oui, le Saint-Esprit est une personne divine car il est appelé Dieu dans la Bible.

 

Question: Que pensez-vous de l'exemple donné pour la section neuf?

-

-

 

10. Le Saint-Esprit est une personne divine car il a fait des actes que seul Dieu peut faire.

 

Pour terminer cette section sur la personne du Saint-Esprit, nous allons constater que le Saint-Esprit a fait des œuvres que seul Dieu pouvait faire.

Et si seul Dieu pouvait les faire, n’est-ce pas la preuve que le Saint-Esprit est une personne divine appartenant à la trinité?

 

A. Le Saint-Esprit est créateur.

 

Job 33:4

L'esprit de Dieu m'a créé, Et le souffle du Tout-Puissant m'anime.

 

B. Le Saint-Esprit est à l’œuvre dans le salut.

 

1 Corinthiens 6:11

Et c'est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ, et par l'Esprit de notre Dieu.

 

C. Le Saint-Esprit donne une puissance céleste aux disciples.

 

Actes 1 :8

Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

 

D. Le Saint-Esprit nous imprègne de l’amour de Dieu.

 

Rom. 5 :5

Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

 

E. Le Saint-Esprit habite en nous.

 

2Tim. 1:14
Garde le bon dépôt, par le Saint-Esprit qui habite en nous.

 

Question: Pouvez-vous penser à d'autres exemples ou le Saint-Esprit pose des actes que seul Dieu peut faire?

-

-

 

Bien-aimés le Saint-Esprit est une personne divine comme le Père et le Fils.

 

Nous devons donc l’approcher comme il est – UNE PERSONNE.

 

Cette personne divine est là pour vous et vous pour Lui.

 

Jean 14 :17

l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.

 

Vous n’êtes pas seul, vous ne serez jamais tout seul car l’Esprit-Saint :

  • qui est une personne

  • qui possède les trois éléments d’une personne

  • qui a sa place dans la Trinité

  • qui accomplit des actes personnels

  • qui est touché par le Père et le Fils

  • qui est sensible aux êtres humains

  • qui est divin

  • qui possède les trois caractéristiques de Dieu

  • qui est appelé Dieu

  • et qui agit comme Dieu

 

demeure en vous pour toujours. Écoutons-le et parlons-lui – amen!

 

retour vers le menu

 

LE SAINT-ESPRIT

02 – Les noms du Saint-Esprit

 

Dans la Bible les noms d’une personne ont presque toujours un sens, soit religieux ou profane.

 

Parfois le nom est en rapport avec les circonstances de la naissance de l’enfant comme Aggée (Né un jour de fête).

 

Parfois, le nom est donné dû à un aspect physique comme Ésaü (Velu).

 

Un nom peut aussi être donné en rapport avec le caractère d’une personne comme André (Viril) et Noémi (Ma douce).

 

On donne parfois des noms d’animaux aux enfants tels que Rachel (Agneau) et Caleb (Chien).

 

D’autres portent des noms d’arbres comme Tamar (Palmier) et Suzanne (Lys).

 

Et il y a aussi des noms symboliques qui sont donnés aux enfants tels que Lo-Ruhamah (Non-aimé) et Jésus (Sauveur).

 

Les noms que portent les enfants qui naissent dans les pays industriels n’ont plus la signification que les noms avaient dans les temps bibliques.

 

Aujourd’hui on donne un nom parce qu’il est joli, ou parce qu’il est ‘à la mode’.

 

On ne pense pas à la signification d’un nom quand il est donné à l’enfant.

 

Par contre, pour Dieu, les noms par lequel il se révèle, semblent avoir deux aspects.

 

Premièrement, Dieu manifeste qui il est à travers ses noms et deuxièmement, il nous enseigne son caractère par ceux-ci.

 

Voici certains exemples :

 

NOM :    SIGNIFICATION :   ENSEIGNEMENT :

 

Élohim    Dieu                     Il est Dieu, omnipotent

Jéhovah  Seigneur-Dieu   Il est le Seigneur

Adonaï    Seigneur             Il est juge

 

Les enfants de Dieu sont donc encouragés à travers la compréhension des divers noms que Dieu possède.

 

Si cela est vrai pour Dieu le Père, il en est ainsi pour Dieu le Saint-Esprit.

 

Le Saint-Esprit possède plusieurs noms par lesquels il se révèle et par lesquels il instruit les rachetés.

 

Dans cette série d’études, nous regarderons ensemble la signification des noms du Saint-Esprit et qu’est-ce que cela veut dire pour nous.

 

Par les douze noms que nous étudierons, nous pourrons peindre le vrai ‘portrait’ de Dieu le Saint-Esprit.

 

1. Créateur

 

Si nous faisons un sondage dans l’église et que nous posions cette question : ‘Qui a crée le monde (kosmos) et tout ce qu’il contient’?

 

Je suis persuadé qu’on répondrait en vaste majorité, que Dieu (le Père) a créé le monde et cette réponse est bonne, j’en conviens.

 

Certains (ceux qui ont étudié la Parole plus profondément) pourraient dire que c’est Jésus en nous citant Col. 1 :15,16 :

Colossiens 1:15-17

(15) Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.

(16) Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.

(17) Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.

 

Et ceux-ci auraient aussi raison. Mais combien de croyants répondraient que c’est le Saint-Esprit qui a crée l’univers?

 

Pourtant c’est ce que la Parole nous enseigne.

 

Les écritures nous révèlent que Dieu – Père, Fils et Esprit ont participé à la création de notre monde.

 

L’Esprit est créateur selon les versets suivants.

 

Genèse 1:1-4

(1) Au commencement, Dieu (le Père) créa les cieux et la terre.

(2) La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu (le Saint-Esprit) se mouvait au-dessus des eaux.

(3) Dieu dit (Logos): Que la lumière soit! Et la lumière fut.

(4) Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.

 

Job 26:13

Son souffle (Pneuma) donne au ciel la sérénité, Sa main transperce le serpent fuyard.

 

Job 33:4

L'esprit de Dieu m'a créé, Et le souffle du Tout-Puissant m'anime.

 

Le Saint-Esprit est nommé CRÉATEUR.

 

Question: Qu'est-ce que cela veut dire pour vous que le Saint-Esprit est créateur?

-

-

 

2. Esprit de vie.

 

Pour le croyant, la personne de la trinité qui représente le plus ‘la vie’ est clairement Jésus Christ.

Il a donné sa vie pour nous racheter de notre condamnation.

 

Nous connaissons tous le verset qui dit : ‘Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi’ (Jean 14 :6)

 

Jésus, dans son humanité, personnifie la vie, la vraie vie, celle que le Père a toujours désiré que nous ayons.

 

Nous savons aussi que Jésus donne la vie à qui il veut (Jean 5 :21).

 

Il nous a aussi dit qu’il était le ‘pain de vie’ (Jean 6 :35).

 

Il semble que tout cela ne laisse pas beaucoup de place pour le Saint-Esprit et la vie!

 

Pourtant, il est appelé l’Esprit de vie.

 

Laissons-nous instruire par Jean, Paul et Ézéchiel.

 

A. Avec Jean, le Saint-Esprit donne une nouvelle vie:

 

Jean 3:6-8

(6) Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit.

(7) Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau.

(8) Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit.

 

 

B. Avec Paul, l'Esprit nous donne de marcher dans une nouvelle vie.

 

Galates 5:25

Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit.

 

C. Avec Ézéchiel, le Saint-Esprit redonne la vie spirituelle.

 

Ézéchiel 37:7-10

(7) Je prophétisai, selon l'ordre que j'avais reçu. Et comme je prophétisais, il y eut un bruit, et voici, il se fit un mouvement, et les os s'approchèrent les uns des autres.

(8) Je regardai, et voici, il leur vint des nerfs, la chair crût, et la peau les couvrit par-dessus; mais il n'y avait point en eux d'esprit.

(9) Il me dit: Prophétise, et parle à l'esprit! prophétise, fils de l'homme, et dis à l'esprit: Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Esprit, viens des quatre vents, souffle sur ces morts, et qu'ils revivent!

(10) Je prophétisai, selon l'ordre qu'il m'avait donné. Et l'esprit entra en eux, et ils reprirent vie, et ils se tinrent sur leurs pieds: c'était une armée nombreuse, très nombreuse.

 

L’Esprit-Saint est nommé ‘Esprit de vie’ car il apporte et soutiens la vie spirituelle chez le croyant.

 

Question: Dans quel sens est-ce que le Saint-Esprit VOUS apporte la vraie vie?

-

-

 

3. Esprit de Dieu.

 

Le terme le plus utilisé dans l’Ancien Testament pour le Saint-Esprit est l’Esprit de Dieu.

 

Parfois, ce terme dirige certains lecteurs vers la confusion.

 

Il existe des gens qui croient que l’Esprit de Dieu n’est pas Dieu mais uniquement son esprit (sa pensée).

 

Comme nous l’avons constaté dans notre première étude, ceci est erroné.

 

L’Esprit est une personne (non pas une pensée) et il est une personne divine.

 

Les versets suivants démontrent que Dieu donne de son Esprit, qui est l’Esprit-Saint.

 

Il donne de son Esprit au Fils :

 

Esaïe 11:1,2

(1) Puis un rameau sortira du tronc d'Isaï, Et un rejeton naîtra de ses racines.

(2) L'Esprit de l'Éternel reposera sur lui: Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l'Éternel.

 

Il donne de son Esprit aux croyants :

 

1 Corinthiens 3:16

Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous?

 

 

Nous voyons donc que le terme "Esprit de Dieu" de l’A-T est le même que l’Esprit-Saint dans le N-T.

 

4. Le bon Esprit.

 

A.W. Marston dit ceci à propos du ‘bon Esprit’. Il est le bon Esprit (Neh. 9 :20), toujours prêt à enseigner ceux qui désirent recevoir de Lui.

 

Mais il n’impose pas ses enseignements aux sains.

 

Nous pouvons écouter et obéir, ou nous pouvons êtres désobéissants et rebelles, refusant d’entendre et de se soumettre.

 

Nous savons tous que Dieu est bon – nous l’appelons ‘le bon Dieu’, c’est ce que nous avons appris qu’il est.

 

Nous disons qu’il est bon parce qu’il est amour (1 Jean 4 :8).

 

Il y a aussi cette image paternelle qui nous est transmise dans les Écritures.

 

Dieu est un bon Père qui prend un tendre soin de ses enfants.

 

Que dire de la phrase que Jésus a dite au jeune homme riche, ‘Il n’y a de bons que Dieu seul!’ (Luc 18 :19).

 

Si uniquement Dieu est bon, nous pouvons en conclure comme Néhémie, que l’Esprit est bon.

 

Néhémie 9:20

Tu leur donnas ton bon esprit pour les rendre sages, tu ne refusas point ta manne à leur bouche, et tu leur fournis de l'eau pour leur soif.

 

Question: Donnez un exemple personnel comment le Saint-Esprit vous rend plus sage.

-

-

 

5. Esprit d’adoption.

 

L’encyclopédie Biblique Zondervan nous dit ceci : ‘L’acte d’adoption est la conclusion d’une action par laquelle une personne, normalement un fils, est amené dans une nouvelle relation familiale. Il a maintenant de nouveaux privilèges ainsi que de nouvelles responsabilités comme nouveau membre de la famille. Et en même temps, il perd tous ses anciens droits et il n’est plus lié aux servitudes de son ancienne famille.’

 

L’apôtre Paul est le seul, dans sa théologie, à nous apporter cette image d’adoption (Rom. 8 :15-23; 9 :4; Gal. 4 :5; Eph. 1 :5).

 

Car pour lui, nous sommes passés d’un royaume (celui des ténèbres) à un autre, celui de la lumière (Col. 1 :12,13).

 

Et nous ne sommes plus redevables à notre ancien maître (Rom. 8 :12).

 

Le Saint-Esprit est l’Esprit d’adoption, car c’est grâce à son œuvre si nous devenons fils d’adoption.

 

Regardons ce que fait l’Esprit d’adoption pour nous.

 

A. Il nous enlève notre servitude et notre crainte.

 

Romains 8:15

Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions: Abba! Père!

 

B. Il nous rend capable de crié ‘Abba Père’.

 

Galates 4:6

Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs l'Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père!

 

L’Esprit d’adoption nous rend réellement enfants de Dieu!

 

Question: Que signifie pour vous que le croyant est adopté par Dieu?

-

-

 

6. Esprit de vérité.

 

Jésus a souvent parlé de la vérité. Nous nous souvenons certainement de cette phrase qu’il utilisa à maintes reprises : ‘En vérité, en vérité, je vous le dis.’

 

Les paroles de vérités coulaient de la bouche du Seigneur Jésus.

 

Mais ce n’était pas toutes les oreilles qui étaient prêtes à entendre ces paroles, encore moins comprendre et les accepter.

 

Peu de gens ont vraiment cru aux paroles de vérité qu’annonça Jésus.

Jésus était rempli de l’Esprit de vérité, car le Saint-Esprit habita pleinement en Lui.

 

Le jour de la mort du Christ, un homme a eu une rencontre unique avec le Messie.

 

Jésus lui dit : ‘Quiconque est de la vérité, écoute ma voix.’ L’homme tout surpris et incrédule lui répondit : ‘Qu’est-ce que la vérité?’ (Jean 18 :37,38)

 

Il posa cette question, mais il ne demeura pas pour entendre la réponse, car il quitta la présence de Jésus pour aller voir les Juifs.

 

Il peut nous arriver de poser des questions, mais demeurons-nous dans la présence du Seigneur pour obtenir une réponse?

 

Ou quittons-nous sa présence pour aller vers quelqu’un d’autre?

 

Bien comprendre que l’Esprit est l’Esprit de vérité changera votre vie.

 

Refuser ce que le monde nous offre comme vérité (Col. 2 :8) et remplacer cela par la vérité de Dieu fera de vous "un ouvrier qui n’a point à rougir". (2 Tim. 2 :15)

 

Voici ce que la Bible enseigne à propos de l’Esprit de vérité.

 

A. Il n’est pas donné à tout le monde.

 

Jean 14 :17

l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.

 

B. Il console et témoigne de Christ.

 

Jean 15 :26

Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l'Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi.

 

C. Il conduit et révèle.

 

Jean 16 :13

Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.

 

Le Saint-Esprit nous guidera toujours dans la vérité.

Question: Si nous cherchons une vérité spirituelle quelle est la façon la plus utilisée par le Saint-Esprit de nous la donner?

-

-

 

7. L’Esprit de Sainteté.

 

Le terme Saint-Esprit est celui qui est le plus utilisé dans le Nouveau Testament pour nommer la personne de Dieu (90 reprises).

 

C’est par ce terme que Christ a le plus souvent parlé du Saint-Esprit.

 

L’on peut se demander ‘Pourquoi dire le Saint-Esprit?, nous savons tous qu’il est saint!

 

Dieu a dit : ‘Soyez saint car je suis saint’ à trois reprises Lev. 11 :45, 19 :2 et 1 P.1 :15.

 

L’emphase est justement placée sur la SAINTETÉ de Dieu - l’Esprit.

 

Il est saint en lui-même et exige la sainteté de la part des rachetés.

 

Il ne sert à rien de nous approcher du Saint-Esprit en espérant recevoir de lui si le désire de notre vie n’est pas la sainteté.

 

N’oubliez pas que le désire de Dieu, c’est que nous soyons saints dans toute notre conduite. (1 P.1 :15,16).

 

Comme l’Esprit-Saint est Dieu il ne peut qu’être saint!

 

Question: Si l'Esprit est 'saint' peut-il nous mener vers les ténèbres?

-

-

 

8. Esprit de foi.

 

Il est écrit que ‘Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable.’ (Heb.11 :6). C’est un avertissement très sérieux, il est sans équivoque!

 

Peu importe ce que je fais dans la ma vie, sans la foi (la vraie, celle qui sauve (Jac. 1 :21), je ne peux lui être agréable.

 

Le Saint-Esprit a le ministère de nous rendre pleinement agréable au Père :

 

-Si nous sommes dociles et si nous écoutons ce qu’il nous révèle par la Parole.

 

-Si nous appliquons vraiment cette Parole dans notre vie, sans douter de la véracité de celle-ci.

 

-Si je marche comme un petit enfant avec son Père, alors je manifesterai la vraie foi.

 

2 Corinthiens 4:13

Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l'Écriture: J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé! nous aussi nous croyons, et c'est pour cela que nous parlons.

 

Le Saint-Esprit se manifeste en nous en nous poussant à croire de tout notre cœur ce que les Écritures enseignent.

 

9. Esprit de force, d’amour et de sagesse.

 

Nous retrouvons cette phrase dans la lettre que Paul a écrit à Timothée.

 

2 Timothée 1:7

Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse.

 

En écrivant cette phrase, l’apôtre Paul encourageait Timothée qui était dans l’œuvre, mais qui parfois avait certaines difficultés.

 

Ce ‘Fils dans la foi’, ne semble pas avoir eu un caractère imposant.

Il avait plutôt un caractère doux, ce qui rendait parfois son travail dans l’église pénible.

 

Il arrive parfois des situations ou le dirigeant doit prendre position avec force et vigueur (2 Tim. 2 :14,23).

 

Quand nous sommes faibles, l’Esprit de force est notre force.

 

Quand nous manquons d’amour, l’Esprit nous en pourvoit.

 

Quand nous manquons de sagesse, l’Esprit nous guide.

 

Dans notre vie, qui est celle d’un combattant (1 Tim. 1 :18; 6 :12), n’est-ce pas force, amour et sagesse dont nous avons besoin?

 

Question: Puis-je me confier dans le Saint-Esprit?

-

-

 

10. Le consolateur.

 

Le consolateur est l’un des thèmes que Jésus aborda avec ses disciples la nuit avant son arrestation (Jean 14 :15-31; 15 :26; 16 :7).

 

Jésus savait fort bien qu’il allait être fait prisonnier sous Ponce Pilate.

 

La croix n’était qu’à quelques heures de cette soirée.

 

Pourtant, il passa une bonne partie de son temps, si précieux, à parler du Consolateur qui allait venir.

 

Il se peut que pour l’Église d’aujourd’hui, cette notion que l’Esprit est LE consolateur, soit une de ses plus grandes carences.

 

Les Chrétiens cherchent et cherchent la consolation et le réconfort.

 

Ils croient les trouver dans les choses de ce monde.

Ils sont en quête d’une paix qui s’évapore entre leurs mains.

 

L’apôtre Paul nous a pourtant avertis que la consolation ne vient pas de ce monde.

 

Colossiens 2:8

Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ.

 

Quand la vie est difficile, quand les vents soufflent contre nous, quand notre cœur fond comme la cire, où trouverons-nous vraiment notre consolation?

 

Faisons-nous appel au saint Consolateur?

 

Question: Comment le Saint-Esprit VOUS console-t-il?

-

-

 

11. Esprit de grâce.

 

Nous pouvons dire que le Saint-Esprit est littéralement le ‘transporteur’ de la grâce de Dieu.

 

Car c’est lui qui offre à l’humanité déchue la grâce dont elle a besoin pour trouver le salut.

 

Nous verrons dans une autre étude que le Saint-Esprit convaincra les gens de leur péché (Jean 16 :8-11).

 

Il offre la grâce aux pécheurs et la donne à ceux qui sont repentants.

 

Ceci est probablement l’un des plus grands mystères du Saint-Esprit!

 

Mais il y a ceux qui refusent cette grâce – ce ministère du Saint-Esprit.

 

Aimant mieux les ténèbres à la lumière (Jean 3 :19), ils récoltent ce qu’ils ont semé (Gal. 6 :7).

 

N’est-ce pas ce que nous étions avant de recevoir la vie éternelle en nous?

 

N’étions-nous pas de ceux qui, aimant les choses du monde, refusaient de recevoir la lumière?

 

Ayant compris le don de la grâce de Dieu ne devrions-nous pas être plus reconnaissants envers notre Sauveur?

Zac 12:10

Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu'ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.

 

12. Esprit de gloire.

 

La gloire humaine, c’est la richesse, la reconnaissance, le pouvoir, le statut.

 

En y pensant réellement, la vie humaine n’est souvent qu’une guerre de ‘gloire’.

 

Celui qui en possédera le plus est le vainqueur.

 

La gloire humaine crée des rivalités sanglantes et de la misère à l’échelle mondiale.

 

Pourquoi les guerres, sinon pour la gloire! Pourquoi les famines, sinon à cause du manque de partage de nos richesses naturelles?

 

La gloire humaine est très éphémère.

 

Les athlètes sont détrônés de leur ‘record mondial’.

 

Toujours quelqu’un de plus vite, plus habile ou plus fort.

 

Un riche perd sa fortune en un ‘clin d’œil’, une star d’Hollywood ne l’est plus quelques années plus tard.

N’est-il pas écrit : ‘Vanité des vanités, dit l’Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.’ (Eccle. 1 :2).

 

Mais la gloire de Dieu demeure éternellement.

 

Les siècles n’ont aucun effet sur elle, car elle fut et elle continuera quand le temps prendra fin.

 

Pour nous souvent, la gloire de Dieu c’est le millénium, le ciel, la route pavée d’or, la Jérusalem céleste, la félicité.

C’est vrai, mais ces choses ne sont pas de notre dispensation. Cette gloire est à venir.

 

La gloire qui nous est offerte aujourd’hui est bien différente.

 

Elle est contre nature, peu d’entre-nous en désirent vraiment.

 

Pourtant le Saint-Esprit est l’Esprit de cette gloire.

 

1 Pierre 4:14

Si vous êtes outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu, repose sur vous.

 

Si aujourd’hui vous êtes née de nouveau – vous avez en vous le trésor le plus précieux – le Saint-Esprit.

 

Le Saint-Esprit ne vous laissera pas tout seul – jamais!

 

Si vous êtes née de nouveau, en vous présentement est :

  • le Créateur

  • l’Esprit de vie

  • l’Esprit de Dieu

  • l’Esprit d’adoption

  • L’Esprit de vérité

  • L’Esprit de sainteté

  • L’Esprit de foi

  • L’Esprit de force, d’amour et de sagesse

  • Le Consolateur

  • L’Esprit de grâce

  • L’Esprit de gloire

 

Réjouissons-nous et soyons reconnaissants que nous ne serons jamais tout seul!

 

Question: En quoi cette étude a-t-elle approfondi votre vision du Saint-Esprit?

-

-

retour vers le menu

 

LE SAINT-ESPRIT

03 – Les ministères du Saint-Esprit

 

Nous allons regarder les trois principaux ministères du Saint-Esprit :

  • La régénération

  • La sanctification

  • La transfiguration

 

1 Le premier ministère - la régénération.

 

La régénération est la première des trois parties que nous étudierons aujourd’hui.

 

Elle est la première, simplement parce qu’il existe une suite logique à l’œuvre du Saint-Esprit en nous.

 

Nous commencerons donc avec la régénération qui est la nouvelle naissance.

 

La rencontre nocturne que Jésus a eue avec Nicodème (Jean 3) est probablement le récit qui enseigne et qui développe le plus l’idée de la régénération.

 

Nicodème est venu voir Jésus quand la nuit tomba. Il était membre du Sanhédrin composé des sages qui siégeaient à Jérusalem.

 

Ces hommes étaient très influents dans leur milieu.

 

Nicodème, qui était pieux, voulait connaître plus à propos du Royaume de Dieu.

 

Il savait fort bien que Jésus de Nazareth était un homme de Dieu.

 

Une fois l’introduction faite, avant même que Nicodème lui pose une seule question, Jésus lui dit qu’il faut qu’il naisse de nouveau!

 

Perplexe devant cette affirmation Nicodème lui demande si une telle chose est possible!

 

Comment rentrera-t-il dans le sein de sa mère pour y naître une fois de plus?

C’est alors que Jésus lui enseigne que cette naissance n’en est pas une comme il pense mais plutôt spirituelle.

 

Ce qui est né de la chair est chair,

Et ce qui est né de l’Esprit est esprit.
Jean 3:6

 

La régénération est donc une naissance spirituelle qui fait passer le repentant de la mort à la vie (Jean 3 :36; 8 :51).

 

Cette régénération est ABSOLUMENT nécessaire pour que la personne puisse voir et entrer dans le royaume de Dieu (Jean 3 :3,5).

 

Il n’existe AUCUN AUTRE MOYEN pour obtenir la vie éternelle que par la nouvelle naissance.

 

Comme un enfant naît dans le monde pour être capable d’y vivre, ainsi une personne doit naître spirituellement pour vivre dans ce monde spirituel.

 

Le salut et la régénération sont des termes qui s’équivalent, nous voyons Paul utiliser ces deux termes dans un même verset.

 

Tite 3:5
il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit.

 

En plus nous pouvons aussi constater que le Saint-Esprit est à l’œuvre dans notre salut!

 

On peut définir la régénération comme :

 

1. La régénération est la communication de la vie divine à l’âme par Dieu.

 

1 Jean 5 :11

Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.

 

Jean 10 :28

Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main.

 

2. La régénération est la transmission d’une nouvelle nature en nous.

 

Pierre 1 :3,4

(3) Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu,

(4) lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise.

 

3. La régénération est la transmission d’un nouveau cœur au croyant.

 

Jérémie 24:7

Je leur donnerai un coeur pour qu'ils connaissent que je suis l'Éternel; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu, s'ils reviennent à moi de tout leur coeur.

 

Ézéchiel 11:19

Je leur donnerai un même coeur, Et je mettrai en vous un esprit nouveau; J'ôterai de leur corps le coeur de pierre, Et je leur donnerai un coeur de chair,

 

4. La régénération fait de nous une nouvelle création.

 

2 Corinthiens 5:17

Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

Éphésiens 2:10

Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions.

 

La régénération affecte l’homme entier.

 

1. L’intellect.

 

1 Corinthiens 2:14,15

(14) Mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge.

(15) L'homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n'est lui-même jugé par personne.

 

2. La volonté.

 

Philippiens 2:13

car c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.

 

3. Les émotions.

 

1 Pierre 1:8

lui que vous aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie ineffable et glorieuse.

 

Question: Qu'est-ce que la régénération?

-

-

 

2. Le deuxième ministère du Saint-Esprit est la Sanctification.

 

Nous avons constaté que notre vie chrétienne débute par la régénération (la nouvelle naissance).

 

Mais ce n’est qu’un début. La sanctification, par contre, est un peu comme un marathon.

 

Les coureurs sont tous sur la ligne de départ et quand le temps arrive, ils s’élancent dans la course.

Et elle ne se termine que lorsqu’ils ont franchi la ligne d’arrivée.

 

Si le coup de départ symbolise la régénération, la course elle, symbolise la sanctification.

 

Et notre ligne d’arrivée, c’est notre dernier ennemi, la mort.

 

C’est en ces mots que l’apôtre Paul parle de sa course, quelque temps avant sa mort.

 

2 Timothée 4:6-8

(6) Car pour moi, je sers déjà de libation, et le moment de mon départ approche.

(7) J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi.

(8) Désormais la couronne de justice m'est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement.

 

Dans notre marche de tous les jours, le Saint-Esprit a comme ministère de nous rendre de plus en plus à l’image de Jésus-Christ.

 

C’est le dépouillement du vieil homme pour revêtir le nouveau.

 

Éphésiens 4:21,22

(21) si du moins vous l'avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller

(22) eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses.

 

Une vie de sanctification, c’est une vie victorieuse. Une vie qui triomphe sur notre vieille nature, nos mauvaises habitudes et notre ancien entendement.

 

Il existe une immense différence entre la régénération et la sanctification.

 

La régénération est passive pour nous, Dieu a tout fait cet œuvre et elle nous est parfaitement imputée lorsque nous nous repentons (Heb. 10 :10,14,17).

 

Et nous la recevons comme un ‘don de Dieu’ (Eph. 2 :8,9).

 

La sanctification, par contre, nous demande une participation active.

Ayant reçu la nouvelle naissance avec tout ce que cela comprend, le Seigneur nous demande de marcher d’une manière digne de la vocation qui nous a été adressée (Eph. 4 :1).

 

De ne plus marcher comme des païens (Eph. 4 :17).

De marcher dans la charité (Eph. 5 :2) et de marcher comme des enfants de lumière (Eph. 5 :8).

 

Notre marche dans la vie chrétienne, est très, importante pour le Seigneur.

 

Le Saint-Esprit nous sanctifie pour qu’elle puisse être à la hauteur de notre appel.

 

La sanctification présente trois aspects – regardons-les ensemble.

 

1. Le premier aspect de la sanctification est : Mort DANS le péché.

Pour bien comprendre la sanctification, nous devons accepter ce que la Parole nous enseigne à propos des nous-mêmes.

 

Avant la régénération, nous étions MORTS spirituellement (Rom. 6 :23).

 

Paul écrit ceci aux Éphésiens :

 

Éphésiens 2:12

Souvenez-vous ce que vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde.

 

Éphésiens 2:5

nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés);

 

 

Les Écritures attestent que nous étions morts et que Dieu a dû nous donner la vie (Rom. 4 :17).

 

Si je ne comprends pas, que je suis MORT spirituellement, je ne peux comprendre que j’ai besoin de naître de nouveau.

 

Une personne qui croit être bonne et que tout va bien entre elle et Dieu, n’éprouvera pas le besoin de se repentir.

 

Et sans repentance, il n’y a point de salut (Actes 17 :30,31).

 

2. Le deuxième aspect de la sanctification est : Mort POUR le péché .

 

Ce qui est merveilleux avec notre Dieu, c’est qu’il nous impute la vie du Fils dans sa totalité.

 

C’est à cause du péché que Christ est mort, à cause de MON péché!

 

Je dois comprendre que j’ai une part dans la mort de Christ. Ce ne sont pas les Romains qui ont crucifié Jésus, mais ce sont MES transgressions qui l’ont amené au Golgotha.

 

Dieu nous impute la mort de son Fils.!

 

N’oubliez pas cette deuxième grande vérité :

 

Galates 2:20

J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.

 

Et aussi :

 

Romains 4:23-25

(23) Mais ce n'est pas à cause de lui seul (Abraham) qu'il est écrit que cela lui fut imputé;

(24) c'est encore à cause de nous, à qui cela sera imputé, à nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur,

(25) lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification.

 

3. Le troisième aspect de la sanctification : Mort AUX péché.

 

Dans le processus de la sanctification, nous avons premièrement constaté que nous sommes MORTS à cause de notre nature pécheresse.

Deuxièmement, Dieu intervient et nous nous retrouvons MORTS avec Christ, comme Lui, à la croix.

 

Ceci nous délivre non seulement de la condamnation du péché (Rom. 5 :1; 8 :1), mais aussi de la puissance du péché (Rom. 6 :6).

Il existe une troisième étape, celle de notre MORT au péché.

 

Cette troisième étape en est une que l’on peut appeler ‘l’étape de la foi pratique’.

 

Comme pasteur, j’ai remarqué comment il est bien plus facile pour les chrétiens de croire que Christ est mort à la croix pour leurs péchés et qu’en lui ils reçoivent la nouvelle vie, que de croire qu’ils ont la victoire sur le péché dans leur vie de tous les jours!

 

Un simple péché devient presque un obstacle insurmontable.

 

Ils se voient comme étant impuissants, esclaves et redevables au péché.

 

Un peu comme les douze espions qui avaient visité la terre promise avant d’y entrer.

 

Sur les douze, uniquement Caleb et Josué ont cru dans la victoire que Dieu leur offrait (Nom. 13 :26-33).

 

Imaginez ce que le manque de foi, des dix autres, les amena à dire :

 

Nombres 13:32,33

(32) Et ils décrièrent devant les enfants d'Israël le pays qu'ils avaient exploré. Ils dirent: Le pays que nous avons parcouru, pour l'explorer, est un pays qui dévore ses habitants; tous ceux que nous y avons vus sont des hommes d'une haute taille;

(33) et nous y avons vu les géants, enfants d'Anak, de la race des géants: nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles.

 

Le manque de foi dans ce que Dieu nous enseigne, fait que nos ennemis deviennent des géants, implacables et insurmontables.

 

Mais notre Dieu nous dit que nous sommes MORTS au péché!

 

Que le péché n’a de puissance sur moi que si je le laisse avoir cette puissance.

 

Avant ma nouvelle naissance, j’étais sous le joug du péché, mais après cette naissance spirituelle le joug se brisa.

 

Romains 7:4-6

(4) De même, mes frères, vous aussi vous avez été, par le corps de Christ, mis à mort en ce qui concerne la loi, pour que vous apparteniez à un autre, à celui qui est ressuscité des morts, afin que nous portions des fruits pour Dieu.

(5) Car, lorsque nous étions dans la chair, les passions des péchés provoquées par la loi agissaient dans nos membres, de sorte que nous portions des fruits pour la mort.

(6) Mais maintenant, nous avons été dégagés de la loi, étant morts à cette loi sous laquelle nous étions retenus, de sorte que nous servons dans un esprit nouveau, et non selon la lettre qui a vieilli.

 

Le Saint-Esprit qui habite en nous est un Esprit de liberté. Non pas la liberté de faire ce que nous voulons.

 

Mais nous avons reçu l’Esprit de la vraie liberté, celle de faire et de devenir ce que Dieu veut que nous soyons.

 

Voilà la vraie liberté – vivre, agir et penser comme le Fils, qui est le reflet du Père (Heb. 1 :3)

 

Question: Qu'est-ce que la sanctification?

-

-

 

3. Le troisième ministère du Saint-Esprit est la transfiguration.

 

La transfiguration nous amène à la dernière étape après la régénération et la sanctification.

Cette étape complète le plan de Dieu pour ses rachetés. Notre sanctification totale et parfaite est fixée au rendez-vous que les rachetés ont avec Jésus-Christ.

 

1 Jean 3:2

Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est.

 

L’œuvre du Saint-Esprit est de nous transporter vers ce jour glorieux où avec Sa puissance, le croyant est transformé à l’image du Bien-aimé Fils de Dieu.

 

Il ne faut pas négliger le fait que notre corps sera aussi transformé, nous recevrons un corps céleste. (1 Cor. 15)

 

Ce chapitre enseigne les Corinthiens à propos du corps que les croyants recevront une fois que le Seigneur les rappellera.

 

Il existe donc une sanctification progressive et une qui est final – la transfiguration.

 

La première, en laissant le Saint-Esprit travailler en nous et la deuxième, Dieu Lui-même terminant son œuvre. (1 Thes. 5 :23; 2 Cor. 3 :18).

 

La transfiguration est l’adoption du nouveau corps.

 

Romains 8:23

Et ce n'est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps.

 

La transfiguration n’est que pour les rachetés.

 

Romains 8:11

Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

 

La transfiguration est notre bien heureuse espérance.

 

1 Corinthiens 15:51,52

(51) Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés,

(52) en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.

 

Le Saint-Esprit ne nous laisse pas tout seul, chaque jour il désire accomplir ses ministères envers nous.

  • Il désire nous régénérer (êtes vous sauvés?)

  • Il désire nous sanctifier (vous laissez-vous manier?)

  • Et un jour il nous transfigura (alors nous serons conformes à l’image de Jésus)

 

Question: Qu'est-ce que la transfiguration?
-
-

 

retour vers le menu

 

LE SAINT-ESPRIT

04 – Les œuvres du Saint-Esprit

 

Avant de débuter cette nouvelle étude, il est important de comprendre que nous ne regarderons pas entièrement les œuvres du Saint-Esprit.

 

Pour l’étudiant désireux d’approfondir ce sujet, il existe de bons livres dans les librairies chrétiennes.

 

En utilisant une bonne concordance, vous pourriez vous-mêmes trouver les versets qui indiquent les œuvres variées du Saint-Esprit.

 

Nous regarderons ensemble certaines œuvres qui sont les plus communément connues.

 

N’oubliez pas que le but de ces sessions est de vous faire réfléchir.

 

Comprenez que Dieu ne désire pas que nous possédions le Saint-Esprit d’une façon partielle, ni que votre vie chrétienne soit insuffisante.

 

Dieu nous donne le Saint-Esprit d’une façon généreuse.

 

Jacques 1:5

Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée.

 

Jean 10:10

Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.

 

1. L’œuvre du Saint-Esprit est de convaincre : premièrement de péché.

 

Parfois, nous disons qu’une certaine personne est ‘convaincante’.

 

Ceci veut dire qu’elle nous amène à croire la même chose qu’elle.

 

Un agent d’assurance peut nous convaincre que nous manquons de protection.

 

Un préposé aux ventes peut nous convaincre que ce système de son en particulier est parfait pour nous.

 

Et un vendeur d’automobile nous convaincra que ce modèle est celui qui répond exactement à nos besoins.

 

Le Saint-Esprit a comme œuvre de nous convaincre ce notre nécessité du salut à travers la repentance envers Dieu par le sacrifice expiatoire de Jésus à la croix. (Actes 4 :10-12; 17 :30,31)

 

Jésus-Christ enseigne à ses disciples une des œuvres du Saint-Esprit dans notre vie est la première étape vers une nouvelle naissance.

 

Car sans conviction que nous avons besoin du rachat de notre âme, il n’existera en nous, aucun désire de repentance.

 

Le Saint-Esprit a besoin de nous convaincre de péché, car en réalité, nous sommes morts spirituellement (Eph. 2 :1).

 

Nous avons un voile qui nous empêche de voir les choses spirituelles (2 Cor. 3 :13-16).

 

Nous sommes séparés de Dieu par un mur bâti par nos péchés (Ésaïe 59 :1-4)

 

Notre cœur est indocile et rebelle (Jer. 5 :23), nous avons un cœur mauvais (Jer. 7 :24)

 

Notre cœur est tortueux (Jer, 17 :9) et trompeur (Jer. 23 :26).

 

Le Saint-Esprit doit percer tout cela pour nous réveiller, nous donner conscience de notre état de pécheur devant Dieu.

 

Chaque croyant fut touché par l’œuvre de conviction du péché et ceci nous a conduits vers la repentance et la nouvelle naissance.

 

Question: Pourquoi cette œuvre est importante?

-

-

 

Deuxièmement : il nous convainc de justice

 

Pour nous, il existe deux types de justice, celle que nous croyons posséder et celle de Dieu.

Nous entendons de plus en plus souvent des gens qui attaquent la justice de Dieu.

 

Disant, qu’il est injuste, car il y a des famines, des guerres, des grands malheurs sur la terre tels que le terrorisme, la pauvreté, le sexisme et l’utilisation des enfants comme esclaves.

 

Pourtant, tous ces malheurs ne découlent pas du cœur aimant du Père, mais plutôt des hommes qui, remplis de méchanceté, apportent ces malheurs à leurs semblables.

 

Dieu prouve son amour envers toute l’humanité.

 

Romains 5:8

Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

 

Il a offert ce qui lui était de plus précieux.

 

Jean 3:16

Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.

 

C’est cette humanité qui refuse l’offre de réconciliation.

 

Jean 3:18,19

(18) Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

(19) Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises.

 

Nous savons que Dieu est juste.

 

Psaumes 11:7

Car l'Éternel est juste, il aime la justice; Les hommes droits contemplent sa face.

 

C’est l’homme qui est orgueilleux et qui blasphème Dieu en lui imputant une quelconque injustice.

 

L’homme, en général, se croit juste. Il regarde les autres autour de lui et en conclut qu’il n’est pas si mal que cela.

 

Sauf que l’homme ne doit pas se comparer aux autres pécheurs mais plutôt a Dieu!

 

L’Esprit-Saint convainc l’homme qu’il manque de justice.

 

Romains 3:10-12

(10) selon qu'il est écrit: Il n'y a point de juste, Pas même un seul;

(11) Nul n'est intelligent, Nul ne cherche Dieu; Tous sont égarés,

tous sont pervertis;

(12) Il n'en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul.

 

Question: Pourquoi l'homme se trouve-t-il souvent juste devant Dieu?

-

-

 

Troisièmement : Il nous convainque du jugement

 

L’œuvre du Saint-Esprit ne se termine pas avec une conviction que Dieu est juste et que nous ne le sommes pas.

 

Il travaille en nous (par une conviction sur notre conscience) pour nous faire comprendre le juste jugement à venir.

 

Il y a ceux qui sont convaincus qu’il existe un jugement.

Si cette conviction ne les amène pas vers la croix elle ne vient pas du Saint-Esprit.

 

Car l’Esprit de Dieu pointe vers la croix du Fils, pour que l’on puisse y trouver le salut. (1 Cor. 2 :2,14)

 

Jésus a annoncé qu’il y aura un jour de jugement (Mat. 10 :15).

 

Le Saint-Esprit, par les apôtres a aussi annoncé le jugement à venir.

  • Paul - dans Rom. 1 :32

  • Jacques - dans Jac. 5 :12

  • Pierre - dans 2 P. 2 :9

  • Jean - dans 1 Jean 4 :17

  • Jude (qui n’est pas un apôtre) - dans Jude 1 :6

 

Et le livre de l’Apocalypse enseigne que le jugement est réel et universel.

 

L’œuvre du Saint-Esprit est certainement de nous convaincre!

 

2. L’œuvre du Saint-Esprit est de vivifier

 

Une des œuvres du Saint-Esprit, est de vivifier (donner la vie) au croyant.

 

Jésus nous a dit qu’il était venu nous donner la vie, la vraie vie, celle qui est abondante.

 

Jean 7:37-39

(37) Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s'écria: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive.

(38) Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture.

(39) Il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l'Esprit n'était pas encore, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié.

 

Il ne faut pas oublier que nous étions ABSOLUMENT MORTS spirituellement avant notre nouvelle naissance.

 

Éphésiens 2:1,2

(1) Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés,

(2) dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion.

 

Et comme on ne peut pas ‘guérir un mort’ pour lui redonner la vie, l’Esprit a dû nous vivifier (donner la vie de mort que nous étions) pour que l’on puisse vivre maintenant pour Dieu.

 

Comme Jésus Lui-même est LA VIE (Jean 14 :6), pour nous vivifier, le Saint-Esprit nous pousse à suivre et imiter le Fils par le renouvellement de notre intelligence.

 

Romains 12:1,2

(1) Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.

(2) Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

 

Question: Pourquoi avons-nous besoins d'être vivifié?

-

-


3. L’œuvre du Saint-Esprit est d’unir le croyant avec Jésus-Christ.

 

Être sauvé sans être unis avec Christ n’aurait pas de sens.

 

Avoir un sauveur qui ne désire pas que nous soyons ‘UN’ avec lui, démontrerait sa froideur et son manque d’amour.

 

Jésus nous enseigne la nécessité d’être ‘attachés’ à lui dans Jean 15 :1-14.

 

Il existe un lien indiscutable entre une mère et son enfant à qui elle a donné naissance.

Cette image nous permet de reconnaître le lien créé quand on donne la vie à quelqu’un.

 

La vie que Christ nous donne grâce à la nouvelle naissance nous unit à lui.

 

Romains 6:4,5

(4) Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

(5) En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection,

 

C’est le Saint-Esprit qui nous fait devenir un membre du corps de Christ.

 

1 Corinthiens 12:12,13

(12) Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps, ainsi en est-il de Christ.

(13) Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit.

 

Question: Pourquoi le croyant doit-il être uni avec Christ?

-

-

 

4. L’œuvre du Saint-Esprit est d’unir le croyant avec les autres croyants.

 

Le Saint-Esprit ne désire pas uniquement que nous soyons ‘UN’ avec notre Rédempteur.

 

Il veut que nous soyons aussi unis avec les autres qui confessent Jésus comme étant leur Sauveur.

 

Il existe un lien entre tous les vrais chrétiens du monde.

Ceux qui ont voyagé savent que peu importe où ils sont sur terre, quand ils sont avec des chrétiens, ils sont entre frères.

 

Ce lien est plus fort que le lien de la chair, c’est un lien qui est spirituel.

 

C’est pour cela que les termes ‘frères’ et ‘sœurs’ abondent dans la Parole.

 

L’unité qu’apporte le Saint-Esprit est manifeste.

 

Actes 4:31,32

(31) Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla; ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance.

(32) La multitude de ceux qui avaient cru n'était qu'un cœur et qu'une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était commun entre eux.

 

L’unité que le Saint-Esprit apporte entre frères nous donne :

  • d’annoncer la Parole avec assurance

  • avoir un seul cœur

  • avoir une seule âme

  • de partager nos biens avec les autres

 

Question: Si l'œuvre du Saint-Esprit est d'unir les croyants ensemble pourquoi existe-t-il autant de discorde entre eux?

-

-

 

5. L’œuvre du Saint-Esprit en nous est de nous témoigner le Fils.

 

Nous vivons dans un temps où l’Esprit prend de plus en plus de place dans certaines église et Jésus est presque qu’oublié!

 

C’est comme si l’Esprit était omniprésent, surtout dans la pensée et le langage des gens.

Mais est-ce bien le rôle du Saint-Esprit d’être en avant? Nous savons que l’Esprit ne parle pas de Lui-même mais il parle du Fils.

 

Jean 16:12-14

(12) J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant.

(13) Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.

(14) Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera.

 

Le Saint-Esprit prend de Jésus et nous le donne. Il place toujours le Fils en avant dans son église.

 

Quand le Saint-Esprit est plus éminent que le Fils – il existe un déséquilibre spirituel!

 

Question: Pourquoi, croyez-vous, que le Saint-Esprit ne parle pas de Lui-même?

-

-

 

6. L’œuvre du Saint-Esprit est de remplir le croyant de l’amour de Dieu.

 

Paul nous enseigne que nous avons à rougir des fruits que nous portions autrefois – avant d’être sauvés.

 

Romains 6:20,21

(20) Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice.

(21) Quels fruits portiez-vous alors? Des fruits dont vous rougissez aujourd'hui. Car la fin de ces choses, c'est la mort.

 

Car ses fruits avaient comme résultats la mort!

 

Une fois rachetée, le Saint-Esprit désire remplacer ces fruits de morts pour que nous portions de nouveaux fruits.

 

Et un des fondements qui nous donne de porter ces fruits, est l’amour de Dieu, qui maintenant agit dans le croyant.

 

L’amour de Dieu n’est pas quelque chose que nous pouvons travailler ou nous exercer spirituellement à obtenir.

 

Bien au contraire l’amour de Dieu n’est jamais vivant en nous par la force de la chair.

 

L’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit.

 

Romains 5:5

Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

 

Le Saint-Esprit prend l’amour existant dans le Père et le transporte dans le cœur du croyant.

 

Ceci exclut tout exercice spirituel de notre part pour l’obtention de cet amour (yoga, méditation, jeûne, etc.)

 

Colossiens 1:7,8

(7) d'après les instructions que vous avez reçues d'Épaphras, notre bien-aimé compagnon de service, qui est pour vous un fidèle ministre de Christ,

(8) et qui nous a appris de quelle charité l'Esprit vous anime.

 

Question: Comment l'amour de Dieu se manifeste-t-elle dans le croyant?

-

-

 

7. L’œuvre du Saint-Esprit est de nous introduire au Père dans la prière.

 

Un des combats les plus difficiles pour le croyant est certainement celui de la prière.

 

Il semble que notre ennemi fait tout dans son pouvoir pour que l’enfant de Dieu ne passe pas de temps en prière.

 

Humainement parlant, la prière est parfois difficile, car notre cœur semble inconsolable.

 

Il nous semble presque impossible de dire au Père ce que nous ressentons quand nous sommes profondément troublés.

 

C’est ici que le Saint-Esprit œuvre pour le croyant.

 

Étant incapable de bien prier, l’Esprit transporte nos sentiments inexprimables vers le Père.

 

Romains 8:26,27

(26) De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables;

(27) et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l'Esprit, parce que c'est selon Dieu qu'il intercède en faveur des saints.

 

Nous avons vraiment un ami sur lequel nous pouvons nous fier dans la personne du Saint-Esprit.

 

Jude, dont l'épître porte son nom, nous dit de prier "par le Saint-Esprit".

 

Jude 1:20

Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint-Esprit.

 

Oui, Le Saint-Esprit nous introduit au Père par la prière.

 

Question: Quelle est la relation entre la prière et le Saint-Esprit?

-

-

 

8. L’œuvre du Saint-Esprit est de nous donner la liberté.

 

S’il existe quelque chose que chaque personne désire sur cette terre – c’est bien la liberté.

 

L’histoire humaine est remplie de guerres pour l’obtention des droits et libertés.

 

Encore aujourd’hui il existe tellement de pays où hommes et femmes ne connaissent pas la vraie liberté.

 

Mais en réalité, la vraie liberté est celle que le Saint-Esprit donne à l’enfant de Dieu.

 

La liberté que le monde donne n’est pas suffisante pour rendre l’homme parfaitement heureux.

 

Combien de millions de gens habitent dans des pays dit ‘libres’ mais qui souffrent cruellement d’esclavage social, industriel, matériel et spirituel?

 

Le plan du Père, c’est de rendre libre de l’oppression intérieure, tous ceux qui sont recouverts de la justice du Fils.

 

Et c’est le Saint-Esprit qui applique cette liberté dans le croyant – le rendant ainsi réellement libre.

 

2 Corinthiens 3:17

Or, le Seigneur c'est l'Esprit; et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté.

 

Question: Si le Saint-Esprit nous apporte la liberté pourquoi celle-ci nous limite-t-elle dans les choses que l'on peut faire?

-

-


9. L’œuvre du Saint-Esprit est de guider.

 

Les Écritures témoignent contre nous. Nous sommes aveugles et avons le cœur dur.

 

C’est le dieu de ce siècle qui nous a aveuglé l’intelligence.

 

2 Corinthiens 4:3,4

(3) Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent;

(4) pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Évangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu.

 

C’est a cause de cette grande noirceur spirituelle que le Saint-Esprit a comme œuvre de guider les enfants de Dieu.

 

Ce monde est ténébreux et il le deviendra encore plus, lorsque nous approcherons de la fin.

 

1 Timothée 4:1

Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons.

 

Il n’est pas question que le racheté marche dans les ténèbres, c’est pour cela que le Saint-Esprit nous guide.

 

Il nous guide dans la vérité.

 

Jean 16 :13

Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.

 

Il nous guide par les circonstances.

 

Actes 16:6

Ayant été empêchés par le Saint-Esprit d'annoncer la parole dans l'Asie, ils traversèrent la Phrygie et le pays de Galatie.

 

Question: Pourquoi avons-nous tellement besoin d'être guidés par le Saint-Esprit?

-

-

 

10. L’œuvre du Saint-Esprit est de nous enseigner.

 

Ceci est probablement une des œuvres les plus importantes du Saint-Esprit, son enseignement.

 

Il y a ceux qui croient que cet enseignement est mystique.

 

Que l’Esprit nous ‘parle’ directement, nous révèle des vérités cachées.

 

Que nous tombions en extase et recevions un message venant de l’au-delà!

 

Quand la Parole nous dit que le Saint-Esprit a comme œuvre de nous enseigner, c’est à travers les Saintes Écritures que cela se fait.

 

Jésus a utilisé avec abondance la Parole de son Père que nous avons maintenant par écrit.

 

Souvenez-vous des paroles de Paul :

 

2 Timothée 3:16,17

(16) Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice,

(17) afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre.

 

Une des promesses de Jésus est que le Saint-Esprit nous enseignera.

 

Jean 14:26

Mais le consolateur, l'Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

Jean 16:12-14

(12) J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant.

(13) Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.

(14) Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera.

 

Le Saint-Esprit ne vous laissera jamais seul – il fait des œuvres a votre égard Il :

  • convainc

  • vivifie

  • uni a Christ

  • uni aux autres croyants

  • témoigne du Fils

  • remplit de l’amour de Dieu

  • introduit au Père par la prière

  • donne la liberté.

  • Guide

  • Enseigne

 

Laissons le Saint-Esprit œuvrer en nous.

 

retour vers le menu

 

LE SAINT-ESPRIT

05 – Le baptême du Saint-Esprit

 

Il semble qu’une des sources de problèmes en ce qui concerne le baptême du Saint-Esprit est l’idée derrière ce mot.

 

Il faut apprendre à écouter et comprendre ce qu’une personne veut dire par ‘baptême du Saint-Esprit’.

 

Il existe parfois une confusion entre le ‘baptême du Saint-Esprit » et être ‘rempli du Saint-Esprit’.

 

C’est principalement ici la source du désaccord théologique.

 

Le baptême du Saint-Esprit est donné AUTOMATIQUEMENT à notre nouvelle naissance (comme nous le constaterons plus tard).

 

Cet acte est fait une fois pour toute. Il n'existe AUCUN exemple de chrétien qui a reçu le baptême du Saint-Esprit à plus d’une reprise dans le N-T.

 

Ceci serait contraire aux enseignements apostoliques et au but du baptême du Saint-Esprit.

 

Mais par contre, il nous est expressément dit : ‘Soyez rempli de l’Esprit’ (Eph. 5 :8).

 

Paul donne cette exhortation aux Éphésiens qui était DÉJÀ passés (obligatoirement) par le baptême du Saint-Esprit.

 

Chaque croyant doit s’assurer d’être rempli du Saint-Esprit, c’est un commandement!

 

Et c’est exactement ce que nous voyons dans les Saintes Écritures.

 

Les chrétiens sont remplis, à plusieurs reprises de l’Esprit (Actes 4 :8,31; 7 :55; 13 :9).

 

Il ne faut pas interchanger les deux, car en le faisant, la confusion prend naissance.

 

Un chrétien doit dire : ‘J’ai été baptisé du Saint-Esprit à ma nouvelle naissance et je cherche à être rempli de l’Esprit dans ma marche quotidienne.

 

J’espère que cette étude sur le baptême du Saint-Esprit saura répondre à certaines de vos questions et vous instruira dans les voies du Seigneur.

 

1. La promesse du baptême du Saint-Esprit.

 

Nous allons premièrement constater que le dernier prophète de l’Ancienne Alliance soit Jean Baptiste, a prophétisé la venue du Saint-Esprit et du baptême ce celui-ci.

 

Marc 1:8

Moi, je vous ai baptisés d'eau; lui, il vous baptisera du Saint-Esprit.

 

Jean-Baptiste n’avait pas reçu cette révélation comme si elle était nouvelle, car le prophète Joël l’avait déjà annoncée entre 8 et 9 siècles auparavant.

 

Joël 2:28

(28) Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, Et vos jeunes gens des visions.

(29) Même sur les serviteurs et sur les servantes, Dans ces jours-là, je répandrai mon esprit.

 

Jésus avant de quitter cette terre, a encore une fois annoncé la venue du baptême du Saint-Esprit dans Actes 1:4,5.

 

Il demanda à ses disciples de ne pas s’éloigner de Jérusalem mais d’attendre ce que le Père avait promis.

 

2. L’accomplissement de la promesse du baptême du Saint-Esprit.

 

Dieu n’étant pas un menteur (Tite 1 :2) donne, au jour choisi, le baptême du Saint-Esprit.

 

Ceci est l’ouverture d’une nouvelle époque dans le plan de Dieu.

 

Une nouvelle ère, celle de l’église. Certains appellent cela une nouvelle dispensation, d’autres l’ère de l’Esprit, d’autres encore le temps de la grâce.

Peu importe, ce qui est frappant c’est qu’à partir de cet événement décrit dans Actes 2, l’église prend naissance et la ‘Bonne Nouvelle’ est prêchée à travers le monde!

 

Question: Pourquoi est-ce important de comprendre que la venue du Saint-Esprit sur les 120 premiers disciples au jour de la Pentecôte est un fait historique (une fois pour toutes) et non pas quelque chose qui se répète à travers les temps?

-

-

 

Dans cette section, nous regarderons comment le Saint-Esprit (et son baptême) est parvenu aux hommes.

 

A. Les Juifs

 

Il n’y a aucun doute que la promesse de la venue du Saint-Esprit était premièrement pour le peuple de Dieu de l’Ancienne Alliance – les Juifs.

  • Ce fut un prophète Juif (Joël) qui l’annonça

  • Il l’annonça a un auditoire Juif

  • Dans le pays des Juifs (Israël)

  • Cette promesse fut donnée par le Dieu des Juifs (Abraham, Isaac, Jacob)

 

Il semble parfaitement normal, dans le cours des choses, que ce soit le peuple Juif qui fut premièrement le récipiendaire du Saint-Esprit.

 

Et c’est exactement ce qui arriva :

 

Actes 2:1-3

(1) Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.

(2) Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.

(3) Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux.

 

B. Les Samaritains

 

En 721 avant J.C. les Assyriens ont envahi Israël (Royaume du Nord) et déporta la vaste majorité de la population.

 

Plus tard, ils ont rempli ce royaume de gens venant de Babylone et d’ailleurs.

 

Les nouveaux habitants se sont mariés avec le restant des Israélites et leurs descendants furent appelés les Samaritains.

Après l’exile, la Samarie fut un territoire avec des gens de sang mélangé entre eux.

 

Ce sont les Samaritains qui ont essayé d’arrêter les travaux de la reconstruction des murs de Jérusalem sous Néhémie.

 

Les Juifs, après l’exile, qui étaient dévoués à la pureté de leur race, ont rejeté les Samaritains et une hostilité entre eux débuta.

 

En contrepartie, les Samaritains ont rejeté la sacrificature et la ville de Jérusalem.

 

Ils ont bâti leur propre temple au mont Sichem (Jean 4 :20-23).

 

Après que le Saint-Esprit soit descendu sur les Juifs à Jérusalem, le Seigneur cru bon de donner l’Esprit aux Samaritains.

 

Eux qui étaient mi-Juifs, mi-païens! Nous voyons cela dans Actes 8 :1-17.

 

C. Les Païens

 

Malgré le fait que le Saint-Esprit était ‘descendu’ sur les Juifs ainsi que sur les Samaritains, le plan de Dieu n’avait pas encore été pleinement accompli.

 

Il restait encore la vaste majorité des gens qui n’avait pas eu la porte ouverte pour recevoir le Baptême du Saint-Esprit.

 

Mais Dieu dans sa grâce reçoit une famille païenne dans son Royaume avec l’histoire que nous laisse Actes 10, celle de Corneille.

 

La promesse de Dieu qui est annoncée par le prophète Joël est finalement accompli (Joël 2 :28,29).

 

Car il est écrit, ‘Je répandrai mon Esprit sur toute chair’.

 

Les trois ‘types’ de personnes (Juif, mi-Juif et Païen) ont reçu le ‘Baptême du Saint-Esprit’

 

Les portes sont maintenant ouvertes à tout le monde, peu importe leurs origines.

 

 

3. Le baptême du Saint-Esprit c’est d’être ‘plongé’ dans la ‘mort’ de Christ.

 

L’idée derrière le mot ‘baptisé’ est celui d’être totalement recouvert.

 

Pour nous, nous dirions ‘immergé’ et naturellement dans le N-T il est question d’eau.

 

Le baptême chrétien c’est d’être immergé dans l’eau au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. (Mat. 28 :19)

 

Mais les Saintes Écritures nous enseignent que le croyant est aussi ‘plongé’ ou ‘immergé’ dans LA MORT de Jésus-Christ.

 

L’apôtre Paul nous parle de notre relation avec la mort de Jésus.

 

L’idée qui nous est présentée est que, comme Christ est mort à la croix, mort au péché, nous aussi, nous le sommes, car nous étions spirituellement avec lui sur cette même croix.

 

Romains 6:3

Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés?

 

Comme la mort eut l’effet de le séparer de la puissance du péché, notre mort avec Jésus nous donne aussi d’avoir la victoire sur le péché.

 

Romains 6:7

car celui qui est mort est libre du péché.

 

Paul désire que le croyant se regarde comme étant MORT au péché et VIVANT pour Dieu.

 

Pour l’homme qui n’est pas régénéré, ceci est impossible.

 

Mais à celui qui a reçu la grâce de mourir avec Christ, l’accès à la domination lui est offert.

 

Romains 6:14

Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.

 

Il est extrêmement important pour le croyant, d’accepter et de pleinement comprendre qu’il a été baptisé (plongé) dans la mort de Jésus Christ.

 

Question: Que cela veut-il dire que nous sommes 'plongés' dans la mort de Jésus?

-

-

 

4. Le baptême du Saint-Esprit c’est d’être ‘revêtu’ de Christ.

 

Un des grands malheurs qui frappe l’humanité est une certaine philosophie derrière la diversité des races.

 

Non pas que les différentes races sont malheureuses en elle-même mais souvent, des mauvais sentiments naissent envers quelqu’un qui n’est pas ‘comme nous’. Nous appelons cela le racisme.

 

Si nous pouvions faire un bilan de l’histoire de l’homme, cela pourrait se décrire ainsi.

 

L’homme est un guerrier qui sommeille et il se réveille facilement quand il est question de ‘race’ ou de ‘religion’.

 

Les plus grandes et effroyables guerres qui ont pris naissance sur terre reposent soit sur la race (deux peuples s’affrontent pour un territoire), ou sur la religion (croisades et guerres saintes).

 

Dieu dans son amour a éliminé toutes guerres possibles entre ses enfants.

 

Car grâce au baptême du Saint-Esprit, nous sommes revêtus d’une nouvelle foi et une nouvelle nationalité!

 

Et tous le membres du corps de Christ sont devenus UN.

 

Nous sommes donc unis ayant une même foi et une même nationalité et pouvons marcher sous la même bannière!

 

Galates 3:26-29

(26) Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ;

(27) vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ.

(28) Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ.

(29) Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse.

 

Question: Décrivez l'importance d'être revêtu de Christ.

-

-

 

5. Le baptême du Saint-Esprit est unique.

 

Les épîtres n’incitent jamais les croyants à chercher un autre baptême - JAMAIS.

 

Celui que le Saint-Esprit donne à la nouvelle naissance est entier et pleinement suffisant pour accompagner le croyant jusque dans la présence de Dieu.

 

Ce baptême est UNIQUE, et rien ne lui est comparable.

 

Il est unique car il n’est donné qu’une seule fois, soit au moment de notre régénération.

 

Actes 19:1

(1) Pendant qu'Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l'Asie, arriva à Éphèse. Ayant rencontré quelques disciples, il leur dit :

(2) Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru?

 

Ce qui nous est demandé, c’est que nous vivions en conformité au baptême que nous avons reçu!

 

Combien de fois sommes-nous exhortés ‘d’être en Christ’ ou de ‘demeurer en Christ’ ou de ‘marcher en Christ’ mais JAMAIS d’être baptisé par l’Esprit de nouveau!

 

Question: Pourquoi certains Chrétiens cherchent-ils un "deuxième" baptême?

-

-

 

6. Le baptême du Saint-Esprit pour notre résurrection.

 

Un autre aspect du baptême du Saint-Esprit est l’idée de la résurrection qui l’accompagne.

 

Le croyant, étant une même plante avec Christ (Rom. 6 :5), est littéralement ressuscité avec lui!

 

Je suis présentement mort, enseveli et ressuscité avec mon Sauveur.

 

Souvenez-vous de votre lecture dans Romains 6, où Paul explique ce qui est arrivé au croyant grâce à Jésus-Christ.

 

Nous pouvons nous demander : ‘Pourquoi suis-je ressuscité avec Christ? Pourquoi ne pas simplement demeurer ‘dans sa mort’ – à l’abri du péché?

 

La réponse se trouve dans Rom. 6:4,

 

Romains 6:4

Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

 

Je fus baptisé ‘en Jésus Christ’, pour être capable, entre autre, de marcher en nouveauté de vie.

 

C’est à dire d’une façon différente de ma vie avant ma régénération. C’est ce que Paul affirme dans son épître aux Éphésiens (4 :1,17; 5 :2,8).

 

Le baptême du Saint-Esprit me rend capable de marcher d’une façon qui est digne de mon appel.

 

Eph. 4 :1

Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d'une manière digne de la vocation qui vous a été adressée.

 

Question: Comment le baptême du Saint-Esprit m'aide à marcher d'une façon digne du Seigneur?

-

-

 

7. Le baptême du Saint-Esprit pour former un corps avec Christ.

 

Sans aucun doute, l’unité des enfants de Dieu est très importante.

 

La Parole nous enseigne une autre raison pour laquelle je fus baptisé par le Saint-Esprit.

 

Et cette raison est que je fais maintenant parti d’un corps. Ce corps, qui est l’église visible et locale, est composé de tous ses membres.

 

C’est l’ensemble du corps qui forme un ‘tout’.

Dieu, dans sa grande sagesse, a déterminé que l’église n’est pas l’affaire d’une seule personne, ni l’affaire d’un certain comité.

 

Mais le bien-être et la santé de l’église, repose sur chaque individu qui forme cette collectivité chrétienne.

 

Aucune personne n’a la capacité, ni la force ou le talent pour tout faire.

 

Ce serait un grand manque de sagesse que de tout placer dans les mains d’une seule personne.

 

Avez-vous remarqué comment tout est centré sur une personne dans les sectes?

 

Il prend les décisions, il dirige, il s’occupe des finances, il a toujours raison, il n’est redevable à personne.

 

Il devient presque intouchable!

 

La structure de l’église est loin de ce modèle humain.

 

Nous sommes tous redevables sans exceptions.

 

Nous avons tous des ministères, des dons, des capacités spirituelles.

 

Nous avons été baptisés pour former UN corps, celui de Christ.

 

1 Corinthiens 12:12-14

(12) Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps, ainsi en est-il de Christ.

(13) Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit.

(14) Ainsi le corps n'est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres.

 

 

8. Le baptême du Saint-Esprit pour Lui appartenir.

 

Appartenir à Jésus-Christ, c'est ce qu’il y a de plus important sur terre.

Il n’existe pas de groupe plus ‘sélect’ que celui d’être chrétien.

 

Les bénéfices que reçoivent ceux qui lui appartiennent sont incomparables à tout ce que le monde peut offrir!

 

Qui peut vous offrir la paix – non pas celle du monde mais celle de Dieu?

 

Qui peut vous donner le repos pour votre âme?

 

Qui peut vous donner la vie?

 

Qui peut vous offrir le salut pour votre âme?

 

Qui peut vous garantir que votre avenir est en sécurité entre ses mains?

 

Qui peut vous donner la victoire sur le péché?

 

Qui offre une éternité où le mal et les larmes n’existeront plus? – PERSONNE!

 

Appartenir à Jésus-Christ change tout et pour toujours!

 

Comment puis-je être certain que je lui appartiens?

 

Voilà la question que nous devons tous nous poser!

 

Le Saint-Esprit ne vous laissera jamais tout seul car il vous a baptisé, il vous a plongé dans la vie même de Jésus-Christ!

 

Je peux maintenant dire :

 

Gal. 2:20

J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.

 

Question: Est-ce que vous appartenez à Christ?

-

-

 

retour vers le menu

 

LE SAINT-ESPRIT

06 – Les dons du Saint-Esprit

 

Les dons du Saint-Esprit tels que décrits dans la première épître aux Corinthiens, sont appelés des opérations ou des œuvres dans 1 Cor. 12 :6 et des manifestations dans 1 Cor. 12 :7.

 

Un don est une puissance interne donnée par le Saint-Esprit, qui se manifeste extérieurement au croyant.

 

On appelle cela un don du Saint-Esprit.

 

Ces dons malgré leur diversité, proviennent du même Esprit (1 Cor. 12 :11), qui agit en coopération avec les Seigneur Jésus (Eph. 4 :7,8).

 

Le Saint-Esprit travaille dans les individus comme il le désire (Heb. 2 :4).

 

Il est aussi responsable de l’établissement de ceux à qui il donne des dons spécifiques (1 Cor. 12 :18); Eph. 4 :11,12).

 

Nous pouvons aspirer aux dons spirituels (1 Cor. 12 :31) mais ils doivent toujours être subordonnés à une vie sainte (1 Cor. 8 :3).

 

Ce que nous sommes est bien plus important que ce que nous pouvons faire! (Mat. 7 :21-24).

 

Pourtant, chaque croyant est appelé à êtres un travailleur (Marc 8 :34).

 

Et pour un travail défini, nous avons besoin d’un don défini.

 

Il ne faut pas croire que nous n’avons pas reçu le Saint-Esprit du fait que nous ne l’avons pas ‘ressenti’ ou parce que nous ne sommes pas conscients que nous avons en nous un don spirituel.

 

Nous avons tous une part à jouer dans le corps de Christ (1 Cor. 12 :27).

 

Il semble que l’église de Corinthe était l’église qui avait le plus de dons dans son sein.

 

Mais elle était orgueilleuse (1 Cor. 4 :7,8) et cela a causé sa perte.

 

N’oublions pas que les dons spirituels que nous avons reçus ne nous sont pas donnés pour notre propre gloire, mais pour le bien des autres.

 

1 Corinthiens 12:7

Or, à chacun la manifestation de l'Esprit est donnée pour l'utilité commune.

 

1. L’introduction a 1 Cor. 12 est très importante.

 

Avec tout ce qui se dit de nos jours à propos des dons spirituels ou ‘charismatique’ il est encore plus important de revenir aux Écritures pour y trouver des réponses.

 

Il est essentiel de bien comprendre l’introduction de Paul à la liste des dons spirituels dans 1 Cor. 12, pour garder un équilibre au sujet des dons.

 

Pour Paul, Il est important de ne pas demeurer dans l’ignorance (v.1)

 

L’ignorance est un instrument souvent utilisé par l’ennemi, essayant de nous faire croire ce qui est faux.

 

Nous regarderons donc la définition biblique de chaque don spirituel mentionné dans les épîtres de Paul pour saisir ce que les mots veulent vraiment dire.

 

Paul désire que nous ne nous laissions pas entraîner (v.2) vers des idoles.

 

Il n’est pas question d’accepter tout ce qui est dit et tout ce qui est écrit, dans certains livres, au sujet des dons.

 

Demeurons ferme sur la Parole écrite.

 

Tout ce qui vient des sentiments, des entendements humains, des inspirations, visions etc.… ne font pas preuve de force et de légitimité.

 

Seules les Écritures demeurent pour l’éternité (1 P. 1 :24,25).

 

Seules les Écritures ne changent pas (Mat. 5 :18, Luc 16 :17).

Et seules les Écritures sont véritables (Jean 17 :17).

 

Il nous est aussi enseigné que le Saint-Esprit n’amènera jamais quelqu’un à pécher (1 Cor. 12 :3).

 

C’est à nous d’avoir un esprit critique envers ceux qui proclament posséder tel don.

 

À nous de juger les fruits (1 Cor. 5 :12) que ces gens portent.

 

La trinité entière est derrière les manifestations spirituelles, chacun ayant sa part à faire (1 Cor. 12 :4-6).

 

Les dons viennent du Saint-Esprit, les ministères viennent du Seigneur et les opérations du Père.

 

À garder en tête aussi le fait que la manifestation de l’Esprit (1 Cor. 12 :7) est pour l’utilité commune et non pas pour sa propre gloire.

 

Quand une personne devient ‘plus grande’ que le don, il existe un déséquilibre.

 

Je suis persuadé, que si le chrétien avait une meilleure connaissance des saintes Écritures, il existerait bien moins de confusion au sujet des dons spirituels.

 

2. La liste de Paul dans l’épître aux Romains.

 

La première liste que nous regarderons ensemble, est celle qui se trouve dans Romains 12 :6-8.

 

Nous étudierons ensemble les mots grecs décrivant les différents dons, afin de connaître exactement l’idée dans le cœur de Paul quand il écrivait cette liste de dons spirituels.

 

A. Prophétie (propheetia)(12 :6)

 

M.R. Vincent écrit : ‘Dans le Nouveau Testament comme dans l’Ancien, l’idée primordiale n’est pas une prédication concernant l’avenir, mais d’apporter un avertissement, une exhortation, une instruction, un jugement inspiré qui juge les secrets du cœur. Le N-T fait la distinction entre l’enseignant et le prophète.’

 

W.E. Vine écrit : ‘Cela veut dire parler avec le conseil et la pensée de Dieu. Et leur ministère était d’édifier, de réconforter et d’encourager les croyants.’

 

Quand le Canon du N-T fut terminé, la prophétie semble avoir disparu.

 

1 Corinthiens 13:8-10

(8) La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra.

(9) Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie,

(10) mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra.

 

C’est dans cette mesure que les enseignants ont pris la place des prophètes. Ceci est indiqué dans 2 P. 2 :1.

 

La différence est que le prophète était directement inspiré de Dieu pour une occasion spéciale.

 

Le message de l’enseignant par contre, est pris de la révélation écrite de Dieu.

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Nommes certaines fausses conceptions à-propos du don de prophétie.

-

-

 

B. Ministère (diakonia)(12 :7)

 

W.E, Vine écrit : ‘Un serviteur, quelqu’un qui a un ministère, un diacre est traduit par l’idée d’avoir un ministère.’

 

M.R. Vincent écrit : ‘Ce mot est toujours utilisé en relation avec un service que l’on fait pour le bien de l’église. Ce mot peut être utilisé pour tous les services en général et aussi pour des services bien spécifiques tel que le ministère de la réconciliation’. (2 Cor. 5 :18)

 

GODET écrit : ‘Une activité d’une nature pratique, une action et non pas une parole’.

 

Il semble donc que ce mot est utilisé d’une façon large pour envelopper les ministères et non pas des paroles (enseignements, prophéties, etc.) ni de miracles (guérison) mais de service en général.

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

C. Enseigne (didaskalia) (12 :7)

 

W.E. Vine dit : ‘Utilisé pour démontrer l’enseignement, la doctrine, apporter des instructions’.

 

M.R. Vincent écrit : ‘Ce qui pointe vers la compréhension’.

 

Ce don est celui d’une personne qui apporte un enseignement de la Parole aux croyants.

 

Le but de ce don est d’apporter une plus grande compréhension de la pensée de Dieu à ses enfants.

 

Nous percevons, en lisant le N-T, comment il était cher aux apôtres que les gens parviennent à une compréhension salvatrice et édifiante de la Parole de Dieu.

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Croyez-vous que le don de l'enseignement soit limité uniquement à certaines personnes de l'église?

-

-

 

D. Exhortation (parakaleo)(12 :8)

 

W.E. Vine écrit: ‘Exhorter quelqu’un à poursuivre une ligne de conduite, encouragement’.

 

M.R. Vincent écrit : ‘Ce qui a comme but d’atteindre le cœur et la volonté de la personne’.

 

Celui qui a le don d’exhortation est, celui qui rappelle à son frère quel est le bon chemin à prendre.

 

Il parle à son cœur plutôt qu’à sa tête.

 

Il encourage à suivre la voie du Seigneur et à se détourner de celle qu’il suit présentement.

 

Nous avons probablement tous ‘goûté’ à une exhortation venant d’un frère ou d’une sœur.

 

Parfois, celui qui exhorte n’a pas le don d’exhortation et cela apporte plus de mal que de bien.

 

Certains exhortent tout sur leur passage oubliant volontairement la ‘poutre’ qui est dans leur œil. (Mat. 7 :3-5).

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Quelle est la différence entre le don d'enseignement et d'exhortation?

-

-

 

E. Libéralité (metadidomi)(12 :8)

 

W.E. Vine dit : ‘Donner une partie de, se départir de. Paul en parlant de lui-même et de ses co-ouvriers se donnaient aux Thessaloniciens. (1 Thes. 2 :8).

 

M.R. Vincent écrit : ‘Partager avec – en parlant de possessions terrestres’.

 

Celui qui possède ce don a la capacité de partager les possessions que Dieu lui a données d’avoir.

 

Et il le fait sans regret, ni hésitation. Cette personne a ‘le cœur sur la main’.

 

Elle est prête à venir en aide quand on fait appel à elle.

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Pourquoi est-ce si difficile d'exercer ce don?

-

-

 

F. Présider (proisteemi)(12 :8)

 

W.E. Vine dit : ‘Se tenir devant, donc diriger, prendre soin de’.

 

M.R. Vincent écrit : ‘Littéralement celui qui est placé en avant. Ce qui donne l’impression d’une position de surintendance dans l’église’.

 

Celui qui préside est celui qui est en avant du troupeau et qui dirige à un certain moment.

 

Pour nous, c’est celui qui dirige la chorale, le culte du dimanche matin, les activités de la jeunesse etc.

 

C’est une personne qui occupe un poste d’autorité dans un ministère public.

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Quels sont les dangers potentiels qui parviennent avec ce don?

-

-

 

G. Miséricorde (Eleeo)(12 :8)

 

W.E. Vine dit : ‘Signifie en général sentir la misère d’un autre, et manifester sa sympathie par une action. Avoir pitié et manifester de la miséricorde’.

 

Cette personne semble être très sensible aux malheurs des autres. Tellement sensible qu’elle est prête à venir à son secours.

 

Il n’est pas question ici d’une personne qui parle du malheur d’un autre mais d’une personne qui agit pour venir à son aide.

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Pourquoi ce don doit être exercé par tous les vrais croyants?

-

-

 

3. La liste de Paul dans la première épître aux Corinthiens. (1 Cor. 12)

 

A. Parole de sagesse (Sophia) (12 :8)

 

Selon W.E. Vine ‘La sagesse est de Dieu, de Christ ou humaine’.

 

Nous pouvons conclure que dans le contexte de ce passage, cette sagesse n’est pas humaine, car elle provient de Dieu.

 

Et en réalité il n’y a rien de bien sage dans la sagesse humaine.

 

Esaïe 55:8,9

(8) Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l'Éternel.

(9) Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées.

 

Ceux qui ont le don d’une parole de sagesse savent exactement quoi dire et quand le dire.

 

Il me semble que Salomon avait des paroles de sagesse, car tous étaient éblouis par ses discours.

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Quelle utilité a ce don?

-

-

 

B. Parole de connaissance (gnosis)(12 :8)

 

W.E. Vine dit : ‘Une soif pour la connaissance, pour comprendre. Dans le N-T cela démontre de la connaissance, spécialement des vérités spirituelles’.

 

Celui qui reçoit une parole de connaissance apporte une information précise à propos du sujet en question.

 

C’est comme si le Saint-Esprit remplissait cette personne de la connaissance nécessaire pour arriver à une fin spécifique.

 

Ceci se voit surtout dans l’A-T. Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Pourquoi l'exercice de ce don est parfois mal reçu?

-

-

 

C. La foi (pistis)(12 :9)

 

Vine dit : ‘Premièrement, une ferme conviction, une conviction fondée sur ce que l’on entend’.

 

Vincent dit : ‘Non pas la foi qui sauve en général, qui est commune à tous les croyants, mais une foi qui produit des merveilles.

 

Celui qui possède cette foi est une personne qui a une confiance inébranlable en Dieu.

 

Une telle personne serait Moïse qui, malgré 40 années passées dans le désert avec un peuple rebelle, a su garder une foi inébranlable envers le grand ‘JE SUIS’.

 

Que dire d’Élie qui a prié pour que le ciel se ferme et que la pluie ne tombe plus durant trois années et demi!

 

C’est de cette foi dont il est question ici! Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Il semble que ce don est rarement vu - pourquoi?

-

-

 

D. Guérison (iama)(12 :9)

 

Vine observe ‘Guérir, soit physiquement ou de façon figurative, une guérison spirituelle. Luc qui est docteur, l’utilise à quinze reprises’.

 

Il n’est pas question ici de prendre soin d’un malade (therapeuo) mais bien d’une guérison complète de la maladie, infirmité etc.

 

Il y avait dans l’église Corinthe des gens qui pouvait guérir ceux qui étaient malades.

 

L’apôtre Pierre avait aussi cette puissance (Actes 9 :32-35).

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Ce don est probablement (avec celui de la prophétie) celui qui est le plus imité par toutes sortes de faussetés - pourquoi?

-

-

 

E. Miracles (dudamis)(12 :10)

 

Vine écrit : ‘Une puissance, une habilité, ceci est utilisé en relation avec des œuvres d’origine et de caractère surnaturel, qui ne pourrait être faits par des agents et moyens naturels’.

 

La personne qui possède ce don est littéralement un instrument dans les mains de Dieu pour faire des grands prodiges.

 

Souvenez-vous de Moïse qui a fait des miracles devant Pharaon.

 

Pensez à Élie qui a fait descendre le feu du ciel. Élisée qui a fait surnager le fer d’une hache.

 

Ce sont des exemples de puissance miraculeuse.

 

Il arrive que cette puissance provienne du monde occulte, comme les magiciens de Pharaon.

 

Il faut donc apprendre à discerner d’où viennent certains ‘miracles’.

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Comment savoir la provenance de la capacité de faire des miracles?

-

-

 

F. Discernement des esprits (diakrisis)(1 Cor. 12 :10)

 

Vine écrit ‘Signifier, séparer, déterminer et décider, un jugement très clair’.

 

Vincent dit ‘Faire la distinction entre le vrai ou un faux esprit’.

 

Cette personne peut discerner le vrai du faux. Elle possède un jugement très aiguisé sur les faits qui l’entourent.

 

Il est malheureux que ce ne sont pas tous les gens qui possèdent un tel don.

 

Malheureusement, trop de chrétiens sont littéralement emportés par des vagues et des modes spirituelles de toutes sortes.

 

S’ils avaient plus de discernement, il ne se laisserait pas entraîner.

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Croyez-vous qu'il y a un manque évident de ce don aujourd'hui? Si oui - pourquoi?

-

-

 

G. Diversité des langues (genos – glosa)(12 :10)

 

Vine écrit ‘Un langage. Un don surnaturel de parler dans une autre langue sans l’avoir appris.

 

Il n’existe aucune preuve de la continuation de ce don après l’ère Apostolique.

 

Vincent dit ‘Ce don était identique à celui qui avait été donné à la Pentecôte, à Césarée et à Éphèse.

 

Mais différent dans sa manifestation, ayant besoin d’un interprète.

 

Il semble que les langues mentionnées dans 1 Cor 12 : sont des langues connues des hommes.

 

Il faut faire une distinction entre ‘parler en d’autres langues’ (1 Cor. 12) et ‘parler en langues’ (1 Cor. 14)

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Que pensez-vous du phénomène "des langues" d'aujourd'hui?

-

-

 

H. Interprétation des langues (hermeenia)(1 Cor. 12 :10)

 

Vine nous dit ‘Le nom Hermes est celui du dieu de la mythologie grecque, que nous connaissons sous le nom de mercure. Il était le messager des dieux.

 

Ce mot veut dire : expliquer ou interpréter ce que les mots d’une autre langue disent’.

 

Celui qui possède le don d’interprétation des langues a cette capacité spirituelle de comprendre ce qu’un autre dit dans une langue étrangère et le proclamer dans sa langue maternelle.

 

Dans les milieux politiques, quand les hommes d’état participent à des rencontres travers le monde, Ils ont avec eux des interprètes qui expliquent ce que leur homologue leur dit.

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: En quelle circonstance ce don pourrait-il être utile aujourd'hui?

-

-

 

I. Apôtre (apostolos)(12 :28)

 

Vine écrit : ‘Quelqu’un qui est envoyé’.

 

Normalement ce mot est utilisé pour désigner les apôtres des Jésus-Christ.

 

Mais il est aussi utilisé Pour Barnabas et Paul (Actes 14 :4,14), pour Andronicus et Junias (Rom. 16 :7) et pour Sylvain et Timothée (1 Thes. 2 :6).

 

Mais ces exemples sont exceptionnels. L’idée générale c’est que, les apôtres sont ceux que Jésus avait choisis pour le suivre (Luc 6 :13).

 

Aujourd’hui, il est évident, personne n’a ce don!

 

Question: Pourquoi certaines personnes se donnent le titre d'apôtre?

-

-

 

4. Liste de Paul dans l’épître aux Éphésiens.

 

A. Évangéliste (uangelistees)(4 :11)

 

Vine nous dit : ‘Littéralement, un messager de bon. Cela parle d’un prédicateur de l’évangile. Ceci est une fonction très distincte dans l’église’.

 

Vincent écrit : ‘Des missionnaires itinérants’.

 

L’évangéliste est donc celui qui apporte la bonne nouvelle de Jésus-Christ à ceux qui ne la connaissent pas.

 

Nous sommes tous appelés à être des témoins de Jésus (Actes 1 :8).

 

Mais celui qui est un évangéliste est une personne qui le fait d’une façon hors de l’ordinaire.

 

Elle brûle de parler de Jésus aux ignorants de la vérité. Son zèle pour les âmes perdues est évident.

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Croyez-vous qu'uniquement les évangélistes doivent annoncer la "Bonne Nouvelle"?

-

-

 

B. Pasteur-docteur (poimeen)(4 :11)

 

Vine raconte : ‘Un berger, quelqu’un qui prend soin d’un troupeau. Le pasteur guide aussi bien que nourri le troupeau’.

 

Vincent écrit : Aucun homme ne peut être un pasteur s’il ne peut enseigner’.

 

Celui qui a le don de pasteur-docteur est le berger du troupeau.

 

Il le nourrit à travers la Parole de Dieu. Mais il doit aussi conduire le troupeau et le protéger contre les adversaires.

 

Comme le bon Berger donne sa vie pour ses brebis, le pasteur doit se donner lui-même au troupeau du bon Berger.

 

Avez-vous ce don? Si oui utilisé-le!

 

Question: Quels sont les prés requis pour devenir un pasteur?

-

-

 

Nous avons étudié la définition des dons selon l’apôtre Paul.

 

Aujourd’hui beaucoup de gens affirment qu’ils possèdent toutes sortes de dons spirituels.

 

Certains disent qu’ils ont le don de patience, de chanter, de musique etc.

 

Ce que nous devons nous demander est ceci : Est-ce bien des dons spirituels ou est-ce des capacités humaines qu’une personne possède naturellement?

 

Non - le Saint-Esprit ne vous laissera pas seul.

 

Chacun d’entre vous a au moins un don spirituel et si vous l’utilisé -automatiquement vous ne serez pas seul car vous serez en relation avec les frères et sœurs qui vous entourent!

 

Le Saint-Esprit vous a équipés – à vous de briser la solitude et de vous impliqués avec les dons que vous avez!

 

retour vers le menu

 

LE SAINT-ESPRIT

07 – Les fruits du Saint-Esprit

                                 

Il existe une différence entre les ‘dons du Saint-Esprit’ et porter le ‘fruit du Saint-Esprit’.

 

Ce que nous entendons parler le plus souvent, ce sont les ‘dons du Saint-Esprit’. Il semble que les ‘dons’ sont partout dans le monde chrétien.

Il existe des livres que l’on peut acheter qui nous enseigne comment découvrir le ou les dons que nous possédons.

 

À la chair, plusieurs des prédications sont centrées sur la manifestation des dons charismatiques.

 

Comment un tel don est plus utile ou même supérieur qu’un autre !

 

Comment celui qui possède celui-ci, est plus près de Dieu que celui qui possède celui-là!

 

Il existe certaines dénominations qui placent énormément d’importance sur la possession de certains dons.

 

Tout ceci est malheureux, car la Bible accorde une plus grande importance aux neufs aspects des ‘Fruits de l’Esprit’ qu’aux ‘dons de l’Esprit’.

 

Avez-vous déjà réfléchi sur le fait que l’on parle plus des ‘dons du Saint-Esprit’ que du ‘fruit de l’Esprit’.

 

Il me semble que c’est justement à cause qu’ils sont des "DONS" que nous n’avons rien à faire pour les obtenir, que cela ne prend pas notre participation active pour la réception de ceux-ci.

 

Les ‘dons du Saint-Esprit’ sont reçus d’une façon passive. Dieu les distribue comme il veut et à qui il veut.

 

1 Corinthiens 12:4-11

(4) Il y a diversité de dons, mais le même Esprit.

(5) diversité de ministères, mais le même Seigneur;

(6) diversité d'opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous.

(7) Or, à chacun la manifestation de l'Esprit est donnée pour l'utilité commune.

(8) En effet, à l'un est donnée par l'Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit;

(9) à un autre, la foi, par le même Esprit; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit;

(10) à un autre, le don d'opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l'interprétation des langues.

(11) Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut.

 

Avec les ‘dons du Saint-Esprit’ nous ne sommes que les récipients de sa grâce.

 

Mais, en ce qui concerne le ‘fruit du Saint-Esprit’ (en ses neufs facettes), c’est tout différent.

Pour porter-le ‘fruit du Saint-Esprit’, ça prend de notre part une participation ACTIVE, de la VOLONTÉ.

 

C’est la négation de la chair, c’est un combat contre nous-mêmes, comme Paul le dit dans Galates 5 :17,

 

Galates 5:17

Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.

 

Personne n’aime faire le contraire de ce qu’il veut.

 

Personne n’aime combattre contre sa propre chair.

 

Personne n’aime rejeter ses propres désires.

 

C’est pour cela que le ‘fruit du Saint-Esprit’ est moins recherché que les ‘dons de l’Esprit’ – qui prennent souvent une place plus importante dans l’église.

 

Pourtant, ce qui fait de moi un chrétien vraiment utile au Père céleste, c’est quand je ne marche pas selon la chair.

 

Et porter le ‘fruit du Saint-Esprit’, c’est ce qui me rend vraiment spirituel.

 

Les Corinthiens, qui pourtant possédaient les ‘dons du Saint-Esprit’ en abondance, étaient très charnels.

 

Mais celui qui porte le ‘fruit du Saint-Esprit’ ne l’est pas!

 

Dans cette étude nous regarderons ensemble les neuf facettes du fruit du Saint-Esprit.

 

Et notre objectif est de mieux les connaître et de faire en sorte que nous désirons qu’elles soient présente en abondance dans notre vie.

 

Mais avant de commencer, regardons ce que Jésus nous enseigne à propos de porter des fruits.

 

Est-ce vraiment important? Ne puis-je pas me contenter de la nouvelle naissance?

 

Pourquoi placer l’emphase sur le ‘fruit de l’Esprit’?

 

Il appert que Jésus nous a appelés à la rédemption pour certaines raisons, l’une d’entre elles étant :

 

Jean 15:16

Ce n'est pas vous qui m'avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.

 

Et le but du 15e chapitre de l’évangile de Jean est écrit au verset huit :

 

Jean 15:8

Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples.

 

Notre appel est pour que nous portions du fruit. La façon dont on peut glorifier le Père, c’est en portant du fruit et qu’il demeure!

 

Jésus a dit :

 

Matthieu 7:17-19

(17) Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.

(18) Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.

(19) Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.

 

N’ayez aucun doute sur la valeur de porter du fruit.

 

Nous sommes dans un sens tous des arbres fruitiers.

 

Et nos fruits (ou le manque de ceux-ci) sont évidents devant Dieu.

 

Les fruits que nous portons viennent de la nature (essence) même de ce que nous sommes réellement.

 

Jésus a dit : C’est donc à leurs fruits que vous le reconnaîtrez.

 

Voici la liste du fruit de l'Esprit que Paul nous laisse dans sa lettre aux Galates.

 

Galates 5

22 Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance;

 

1. L’amour

 

On peut se demander pourquoi Paul inscrit l’amour en tête de sa liste des facettes du fruit de l’Esprit.

 

Il semble que l’amour est la puissance derrière tout le reste. C’est l’amour qui aplanit le sentier pour que les autres facettes du ‘fruit le l’Esprit’ soient manifestes.

 

Nous savons que le Père nous aime et que cela le poussa à agir, et il envoya son fils.

 

Le Fils nous aime et cela le poussa aussi à agir, il nous donna sa vie pour sauver la nôtre.

 

Le Saint-Esprit nous aime aussi et il a agit, comme le Père et le Fils, en nous régénérant.

 

Il est l’artisan de notre naissance spirituelle.

 

L’amour de Dieu doit habiter dans tous les régénérés, car il est écrit :

Romains 5:5

Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

 

 

L’amour est non seulement la PUISSANCE, mais elle est aussi le MOTIF derrière nos actions.

 

Tout égoïsme est exclu, le contrôle et la puissance aussi – j’agis parce que j’aime.

 

Le contexte de Galates 5, parle de l’amour envers nos frères (Gal. 5 :15).

 

Ceux-ci devenaient de plus en plus charnels au lieu de demeurer spirituels.

 

Il y a une emphase sur la manifestation pratique du vrai amour envers nos frères et nos sœurs.

 

Et Paul termine en décrivant ce que le fruit de l’Esprit est réellement.

 

Donc, celui qui porte le fruit de l’amour aimera réellement son Dieu et ses semblables.

 

Question: Portez-vous le fruit de l'amour?

-

-

 

2. La joie

 

Il est triste de constater que la joie du Seigneur n’habite pas nécessairement tous les croyants.

 

Plusieurs sont écrasés par la vie et les malheurs qui les frappent.

 

La joie du Seigneur est manifeste par les sujets de nos conversations et l’espérance qu’elles contiennent.

 

Un cœur rempli de joie sera aussi au service pour le Seigneur. Il aimera travailler pour le Royaume de Dieu et ne comptera pas le temps qu’il donne.

 

Il sera prêt à être utilisé selon les besoins et le cœur qui est joyeux se manifeste aussi dans les difficultés.

 

Au lieu de baisser la tête et subir la défaite, il regarde vers Dieu en plaçant son espérance en lui.

 

Il voit la main de son Seigneur malgré les apparences trompeuses.

 

Quelle bénédiction que d’avoir une église remplie d’enfants de Dieu qui possède la vraie joie du Seigneur en eux.

 

Celui qui porte le fruit de l’Esprit sera une personne joyeuse, il n’y a aucun doute.

 

Question: Êtes-vous généralement une personne joyeuse?

-

-

 

3. La paix

 

Les Écritures nous enseignent que Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix. (1 Cor. 14 :33)

 

Il est appelé le Dieu de paix dans Rom. 15 :33 et le Fils est appelé ‘le prince de la paix’ dans Esaïe 9 :5.

 

Il est tout naturel que l’une des facettes du fruit du Saint-Esprit soit la Paix.

 

Dieu est un Dieu RÉCONCILIATEUR, il désire la paix entre lui et les hommes et il désire aussi que l’humanité soit en paix avec elle-même.

 

C’est ce que Rom. 14 :17 nous dit:

 

Romains 14:17

Car le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit.

 

La paix désigne un état de repos dans le cœur du croyant, quelqu’un qui est ‘névrosé’ n’a pas la paix en lui-même.

 

Philippiens 4 :7 nous enseigne que cette paix est transcendante et qu’elle garde notre cœur et nos pensées en Jésus.

 

Philippiens 4:7

Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus-Christ.

 

Pour que la paix existe dans l’église, dans les foyers, dans le couple, au travail et partout où le croyant se présente, elle doit être premièrement dans notre cœur.

 

Question: Avez-vous et offrez-vous la paix de Dieu?

-

-

 

4. La patience

 

La patience est le moyen de parvenir à la victoire dans bien des conflits.

 

Celui qui est patient, a cette capacité surnaturelle de subir des injustices sans vouloir riposter.

 

L’exemple parfait est celui de Jésus qui, recevant les injures à la croix a demandé au Père de pardonner.

 

Luc 23:34

Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.

 

Étant Dieu, ces misérables pécheurs auraient pu disparaître de sa vue, être transportés au plus profond de l’univers.

 

Mais sa patience (dans un sens) a ouvert la porte de la rédemption.

 

Car si son œuvre expiatoire avait failli à cause d’un moment d’impatience, le rachat de notre âme n’aurait pas eu lieu.

 

L’apôtre Paul, en nous décrivant l’amour, débute en disant qu’il est premièrement patient (1 Cor. 13 :4).

 

Celui qui est patient est capable de retenir ses instincts face à l’hostilité. Celui qui est patient refuse de céder à la pression qui l’entoure.

 

Question: Exercez-vous facilement la patience?

-

-

 

5. La bonté

 

Il est question ici de la douceur du caractère d’une personne.

 

Combien de témoignage avons-nous entendus, comment le Seigneur avait changé le caractère d’une telle personne.

 

Elle qui, auparavant, était colérique, sont caractère fut transformé radicalement.

 

Il est aussi question d’une bonté envers ceux qui sont inférieurs.

 

Il est naturel d’être bon envers nos supérieurs; mais envers ceux qui nous sont inférieurs, c’est toute une autre chose.

 

Celui qui possède cette qualité, aura la même attitude envers tout le monde, il ne fera point de distinction, peu importe la personne.

 

Quand nous disons, que quelqu’un a un ‘bon caractère’ cela ne veut-il pas dire que cette personne est douce envers les autres - soit en paroles, soit en actions.

 

Le chrétien qui est habité par cette facette du fruit de l’Esprit n’aura pas de difficulté à vivre en harmonie avec les autres.

 

Question: Êtes-vous réellement bon envers les autres?

-

-

 

6. La bienveillance

 

On peut se demander quelle est la différence entre la bonté et la bienveillance.

 

Nous avons constaté que la bonté est un trait de caractère, soit la DOUCEUR de la personne.

 

La bienveillance par contre, parle de l’ATTITUDE de la personne.

 

Une personne qui est bienveillante, manifeste son empressement à faire le bien autour d’elle, quand les opportunités se présente.

Cette personne ne se fera pas ‘prier’ pour venir en aide. Bien au contraire, elle sera présente avant même que vous exprimez votre besoin.

 

Une telle personne se porte volontaire pour mille et une chose dans l’église.

 

Elle est prête à s’oublier pour aider son prochain. On pourrait même dire qu’elle aime aider les autres et ce n’est pas pénible pour elle de le faire.

 

Nous appelons cela une personne ‘serviable’, qui est au service des autres et qui le fait avec un sourire!

 

Souvenez-vous de Marie et de Marthe – les deux sœurs.

 

Il semble que Marthe était celle qui manifestait le fruit de la bienveillance.

 

Question: Comment manifestez-vous votre bienveillance?

-

-

 

7. La foi

 

Il n’est pas question ici de la foi que nous avons reçu en commun comme il est écrit dans Jude au v.3

 

Jude 1:3

Bien-aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes.

 

Il n’est pas non plus question de la foi qui sauve.

 

Mais la foi qui est le fruit de l’Esprit qui est une foi qui surmonte tout obstacle!

 

C’est une foi qui est capable de voir dans l’invisible, dans le monde spirituel.

 

Souvenez-vous, quand le serviteur d’Élisée avait peur à cause des Syriens qui les entouraient.

 

Élisée pria Dieu pour qu’il puisse lui ouvrir les yeux pour qu’il puisse voir ce qui n’était pas visible :

 

2 Rois 6:15-17

(15) Le serviteur de l'homme de Dieu se leva de bon matin et sortit; et voici, une troupe entourait la ville, avec des chevaux et des chars. Et le serviteur dit à l'homme de Dieu: Ah! mon seigneur, comment ferons-nous?

(16) Il répondit: Ne crains point, car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec eux.

(17) Élisée pria, et dit: Éternel, ouvre ses yeux, pour qu'il voie. Et l'Éternel ouvrit les yeux du serviteur, qui vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d'Élisée.

 

Et c’est alors que le serviteur ‘vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Élisée’.

 

Celui qui porte en lui le fruit de la foi, est un missionnaire qui malgré les dangers pour sa santé et sécurité, continuera l’œuvre du Seigneur.

 

C’est une personne qui, comme Élie aura assez de confiance en son Dieu, pour que la pluie cesse de tomber pendant trois années et demie (Jac. 5 :17,18).

 

Il peut sembler qu’une telle foi nous est inaccessible, mais c’est faux!

 

En parlant d’Élie le Saint-Esprit nous dit par la plume de Jacques :

 

Jac. 5 :17

Élie était un homme de la même nature que nous

 

La foi manifeste la fidélité, la justice et l’honnêteté dans ce que nous croyons.

 

Question: Pourquoi certaines personnes ont plus de foi que d'autres?

-

-

 

8. La douceur

 

L’idée derrière ce mot est que, c’est la douceur qui gouverne nos passions.

 

Quand nous sommes enflammés, extrêmement zélés pour quelque chose et que soudainement il y a des obstacles, comment réagissons-nous?

 

Si nous remuons mer et monde pour arriver à satisfaire notre but ou notre passion, si nous baissons la tête et fonçons comme un taureau ver un matador c’est un signe que nous n’avons pas cette douceur en nous!

 

Quand une personne nous irrite, nous blesse, nous cause un tort, comment réagissons-nous?

 

Est-ce la colère et la médisance ressortent du plus profond de nous-mêmes?

 

Celui qui manifeste le fruit de la douceur ne sera pas provoqué facilement.

 

Un peu comme Moïse qui a enduré un peuple rebelle pendant 40 ans!

 

En d’autres termes celui qui a le fruit de la douceur est calme et pacifique dans la confrontation.

 

Question: Comment puis-je être doux tout en manifestant de la fermeté?

-

-

 

9. La maîtrise de soi.

 

Le dernier aspect du fruit du Saint-Esprit est, la maîtrise de soi.

 

Nous vivons dans un monde où la maîtrise de soi n’est pas mise en avant.

 

Bien au contraire, ce sont ceux qui expriment les débordements qui sont les héros de notre temps moderne.

 

Vous n’avez qu’à penser aux héros du cinéma, comment ils sont toujours ‘plus grand’ que dans la vie.

 

Vivant dans le feu de l’action et frôlant constamment la mort, riches et matérialistes, ne refusant aucune convoitise charnelle.

 

Ils défient les lois et ne possèdent aucune morale. Pour eux, il n’existe aucune restriction dans la vie, il faut en profiter au maximum.

 

Que dire des vedettes du monde de la musique, surtout dans le milieu du Rock. Où le vice, la drogue, le sexe, la perversité, l’idolâtrie sont adulés!

 

Plus qu’on est extrême, provoquant et insultant, plus qu’on est vu comme étant un modèle à suivre!

 

La maîtrise de soi est littéralement étouffé par notre société matérialiste qui désire nous pousser toujours plus profondément dans les excès.

 

Et il est malheureux de constater que les chrétiens peuvent facilement tomber dans ce piège.

 

Souvent endettés à un tel point qu’ils n’offrent que des miettes pour l’œuvre de Dieu.

 

Ils ne possèdent pas la maîtrise de soi, ils ne sont pas capables de résister!

 

Il faut se poser cette question : ‘Si je ne me contrôle pas, qui le fait?

 

Comme conclusion il ne faut pas se décourager si nous ne possédons pas toutes les facettes du fruit du Saint-Esprit.

 

Il ne faut pas croire, non plus, qu’il nous est impossible de les posséder.

 

Bien-aimés, le Saint-Esprit qui est en nous, désire que nous portions cette grappe de fruits (amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur et maîtrise de soi).

 

Et nous pouvons y arriver. La route vers le succès est simplement de céder notre volonté entre les mains de l’Esprit.

 

Nous laisser instruire par la Parole de Dieu et quand le moment arrive où nous devons réagir, écoutez-le et comprenez que vous avez toute la puissance nécessaire pour agir d’une façon spirituelle et non pas charnelle.

 

Non, le Saint-Esprit ne vous laissera jamais seul. Si vous portez le fruit du Saint-Esprit vous serez une personne avec qui tous voudrons être amis.

 

Question: Que dois-je faire pour porter plus de fruits dans ma vie?
-
-

 

retour vers le menu

 

LE SAINT-ESPRIT

08 - La plénitude du Saint-Esprit

 

Il nous faut reconnaître qu’il existe une différence entre le baptême du Saint-Esprit et la plénitude du Saint-Esprit.

 

Quand cette confusion règne dans notre entendement, cela apporte aussi de la confusion dans notre pratique du christianisme.

 

Dans l’étude #5 nous avons regardé le baptême du Saint-Esprit.

 

Et nous avons appris, entre autre, que le baptême est une expérience UNIQUE pour chaque croyant.

 

Ce baptême l’introduit à la vie nouvelle et éternelle que le Seigneur donne ici-bas.

 

La plénitude du Saint-Esprit est par contre un événement qui n’est pas unique comme tel.

 

Si nous marchons en collaboration avec le Saint-Esprit nous serons remplis de sa personne.

 

En autant que cette marche est intime, nous pourrons dire que nous avons la plénitude du Saint-Esprit.

 

Mais quand elle est perdue à cause d’une mauvaise attitude ou d’un péché dans notre vie, c’est alors que la plénitude disparaît.

 

Lorsque j’attriste le Saint-Esprit, cela l’éloigne de ma vie, un peu comme une personne qui est oubliée dans son coin.

 

Je peux saisir de nouveau cette plénitude, uniquement à travers la repentance et c’est alors que la communion est rétablie.

 

La vie de tout chrétien ‘normal’ devrait être une vie de plénitude.

 

Quand cette plénitude n’est pas apparente, cela manifeste que le croyant est malade spirituellement.

Une description du chrétien rempli de l’Esprit est donnée dans Actes 6 :3-5 :

 

Actes 6:3-5

(3) C'est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes, de qui l'on rende un bon témoignage, qui soient pleins d'Esprit-Saint et de sagesse, et que nous chargerons de cet emploi.

(4) Et nous, nous continuerons à nous appliquer à la prière et au ministère de la parole.

(5) Cette proposition plut à toute l'assemblée. Ils élurent Étienne, homme plein de foi et d'Esprit-Saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas, et Nicolas, prosélyte d'Antioche.

 

Il a premièrement une bonne réputation, deuxièmement, il est plein de sagesse et troisièmement il est plein de foi.

 

Remarquez qu’à deux reprises (v. 3 et 5) il est écrit ‘plein d’Esprit’.

 

Les Écritures nous démontrent que certains chrétiens étaient remplis du Saint-Esprit (comme les sept hommes mentionnés ici), après leur baptême du Saint-Esprit d’une façon plus marquante que d’autres!

 

D’autre part les Écritures nous démontrent aussi que des baptisés dans le Saint-Esprit vivait dans la pauvreté spirituelle.

 

Nous n’avons qu’à lire les épîtres de Paul aux Corinthiens pour mieux comprendre.

 

Ceci démontre que la plénitude du Saint-Esprit n’est la ‘mise en œuvre’ des dons du Saint-Esprit.

 

Ceci démontre aussi que l’on peut exercer nos dons spirituels même les plus spectaculaires tout en n’étant pas du tout rempli de l’Esprit.

 

Paul appelle ces chrétiens des ‘chrétiens charnels’.

 

1 Corinthiens 3:1-3

(1) Pour moi, frères, ce n'est pas comme à des hommes spirituels que j'ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ.

(2) Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent,

parce que vous êtes encore charnels.

(3) En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l'homme?

 

Dans cette section, nous regarderons ensemble les fruits que le croyant porte quand il est rempli du Saint-Esprit (la plénitude de l’Esprit).

 

Il semble que l’unique passage qui nous commande d’être rempli du Saint-Esprit se trouve dans Éphésiens 5 :18-21.

 

Ephésiens 5:18-21

(18) Ne vous enivrez pas de vin: c'est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l'Esprit;

(19) entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre coeur les louanges du Seigneur;

(20) rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ,

(21) vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ.

 

Ce texte sera le fondement que nous utiliserons pour cette section.

 

Le commandement qui est donné aux Éphésiens est celui de ne pas choisir le monde et ce que le monde lui offre.

 

Dieu n’élimine pas pour nous les tentations auxquelles nous sommes exposés. C’est à nous de faire le bon choix.

 

Il nous donne la puissance d’avoir la maîtrise sur nos passions et sur nos instincts naturellement pécheurs.

 

Les Éphésiens pouvait s’enivrer, cela leur était possible. C’est pour cela que Paul leur dit de ne pas le faire.

 

S’enivrer est un péché, c’est de la débauche. C’est une œuvre de la chair et n’a rien à faire avec la plénitude du Saint-Esprit,

 

Ce que Paul commande, c’est que le croyant soit, au contraire, rempli du Saint-Esprit.

 

Le désire de Paul, est que le croyant soit totalement habité et maîtrisé par le Saint-Esprit.

 

Il semble que dans les deux cas, le croyant est le récipient de quelque chose.

 

Quand il est rempli de vin, c’est le vin qui le contrôle et nous savons tous ce que l’alcool fait faire aux hommes.

 

Par contre, cette personne peut être le récipient du Saint-Esprit et quand celui-ci la remplit, il le contrôle.

 

Question: Quel est le point pivotal en ce qui concerne la plénitude du Saint-Esprit?

-

-

 

Et les fruits du Saint-Esprit sont forts différents de ceux de la chair (Gal. 5 :17).

 

Dans cette section, il existe deux commandements : le premier est ‘Ne vous enivrez pas’ et le second est ‘Soyez, au contraire rempli du Saint-Esprit.

 

L’ivresse apporte une perte de contrôle et le Saint-Esprit apporte la maîtrise de soi. (Gal. 5 :22,23).

 

Voilà la grande différence entre les deux car les débordements de la chair ne viennent pas de Dieu.

 

Toute perte de ‘contrôle’ n’est pas le fruit de l’œuvre du Saint-Esprit en moi.

 

Regardons ensemble plus précisément les fruits de la plénitude du Saint-Esprit.

 

1. Les fruits de la plénitude du Saint-Esprit.

 

Notre texte est Éphésiens 5 :18-21 et Paul enseigne aux Éphésiens quelles sont les caractéristiques d’une vie remplie du Saint-Esprit.

 

Nous avons tous besoin de saisir l’image que Paul donne.

 

Car il arrive que l’image que l’on offre de la plénitude du Saint-Esprit, est bien loin de ce qui nous est donné dans les Écritures.

 

Parfois, on entend dire que quelqu’un qui est vraiment rempli du Saint-Esprit roule par terre, crie, danse, rit, siffle, imite les sons d’animaux, tombe en transe et en extase.

 

Il existe même ceux qui "remplis du Saint-Esprit" se mettent à vomir (aux Indes)!

 

Que nous sommes loin de la vérité, amis en Christ, demeurons attachés aux Saintes Écritures.

 

A. Entretenez-vous par des psaumes spirituels.

 

Pourquoi fait-on de l’entretiens sur quelque chose?

 

Pourquoi faut-il faire un entretien sur notre véhicule à tous les 5000 kilomètres?

 

Pourquoi le piano de l’église a-t-il besoin d’un entretien annuel?

 

Simplement parce que sans entretien, le véhicule ou le piano va se détériorer.

 

Et si cela n’est pas fait, bientôt le véhicule ne sera plus sécuritaire, et le piano ne pourra plus jouer en harmonie avec les autres instruments.

 

La plénitude du Saint-Esprit est un ‘entretien spirituel’, c’est cela qui nous gardera de faiblir, de se détériorer et de devenir inutile comme croyant.

 

Voilà l’importance d’être fidèle aux réunions de l’église locale!

 

Cela n’existe pas, un chrétien qui ne fréquente pas une église et qui est en équilibre dans sa vie avec le Seigneur.

 

Car le Seigneur nous demande de ne pas abandonner cette institution divine (Heb. 10 :24,25) mais plutôt de veiller les uns sur les autres.

 

L’entretiens qui nous est donné ici, sont des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels.

 

Et pour un bon entretien, il nous faut de la communion fraternelle.

La plénitude du Saint-Esprit n’isole pas le croyant et ne fait pas de lui un aliéné, bien au contraire, elle rapproche les croyants.

 

Il est question ici de laisser la Parole habiter pleinement parmi nous.

 

L’entretien qui est mentionné ici, est un échange de paroles édifiantes.

 

La plénitude du Saint-Esprit nous poussera à être en communion avec nos frères et nos sœurs.

 

Nul ne peut dire qu’il est plein du Saint-Esprit s’il n’a pas le désir de communiquer avec le reste de la communauté chrétienne.

 

Ces chants rempliront l’espace entre les frères et les sœurs et ils édifieront ceux qui les entendent.

 

Remarques que la plénitude du Saint-Esprit ne pousse pas le croyant à un futile bavardage.

 

Il n’y a rien de spirituel à se réunir en groupe et à parler de toutes sortes de choses.

 

Il existe combien d’association et de regroupements qui font exactement cela!

 

Souvent, ils s’appellent des ‘groupes de soutien’. Quand nous sommes vraiment remplis du Saint-Esprit le sujet de notre conversation et de nos hymnes est le Seigneur.

 

Question: Pourquoi les Chrétiens perdent-ils souvent leurs temps avec des propos tellement insignifiants?

-

-

 

B. Chantant et célébrant.

 

Il est dit que la religion chrétienne est une religion chantante.

 

Depuis le début de l’histoire Judéo-chrétienne, nous constatons que les cœurs des participants débordaient de joie et le manifestaient avec des cantiques.

 

La Bible elle-même est remplie de cantiques et de louanges diverses.

 

Ce qui est merveilleux, c’est que la personne qui est rempli du Saint-Esprit sera poussée à verbaliser sa joie.

 

Certes, le Christianisme n’est pas silencieux.

 

Le croyant qui a la plénitude du Saint-Esprit, sera poussé, non seulement à chanter mais aussi à célébrer son Seigneur.

 

Mais il faut faire attention, ceci n’ouvre pas la porte à toutes sortes de manifestations de joie et de célébrations!

 

L’apôtre Paul reprend sévèrement les Corinthiens qui avaient outrepassé les mesures permises.

 

1 Corinthiens 14:33

car Dieu n'est pas un Dieu de désordre, mais de paix. Comme dans toutes les Églises des saints.

 

1 Corinthiens 14:40

Mais que tout se fasse avec bienséance et avec ordre.

 

De l’autre côté, il félicite les Colossiens, du bon ordre qui régnait parmi eux.

 

Colossiens 2:5

Car, si je suis absent de corps, je suis avec vous en esprit, voyant avec joie le bon ordre qui règne parmi vous, et la fermeté de votre foi en Christ.

 

Il faut apprendre à faire la distinction entre la joie que donne la célébration avec la chair et celle qui nous est donnée par le Saint-Esprit.

 

Remarquez que l’objet des louanges est, Jésus-Christ le Seigneur.

 

Nous ne pourrons jamais épuiser les sujets de louanges que le Seigneur nous donne de vivre et de comprendre.

 

Comme son amour envers nous est infini, il en est de même pour nos sujets de louanges!

 

N’ayons pas peur de chanter et de célébrer le Seigneur de tout notre cœur.

 

Cela peut se faire avec paix et ordre regardé Jésus – il est notre modèle parfait d’adorateur!

 

Il louait vraiment, totalement et parfaitement le Père et avez-vous remarquez un débordement quelconque chez lui?

 

Question: Êtes-vous poussés à chanter dans votre coeur ou avec les autres croyants?

-

-

 

C. Rendre grâce continuellement.

 

Rendre grâce est une autre marque de la plénitude du Saint-Esprit chez le croyant.

 

Le croyant qui n’est pas satisfait de ce qu’il possède, de ce qu’il vit, de l’allure de son avenir, de sa santé, etc.. n’est pas rempli du Saint-Esprit.

 

Le contentement est en contraste avec l’attitude des enfants d’Israël quand ils étaient dans le désert.

 

Il nous est donné dix exemples où les Israélites ont murmuré contre Dieu.

 

Ils n’étaient pas satisfaits, ils étaient un peu comme des enfants qui critiquent tout ce que leur offrent leurs parents.

 

Jamais contents des présents qu’ils reçoivent.

 

Imaginez, rendre continuellement grâce, cela veut dire sans cesse – et en toutes choses!

 

Dans les bons et mauvais jours, dans la santé et la maladie, dans la prospérité et la détresse.

 

Il faut vraiment être rempli de l’Esprit pour être capable de louer le Seigneur dans un temps de crise!

 

Paul et Silas louaient Dieu en prison!

 

Actes 16:25,26

(25) Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient.

(26) Tout à coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés; au même instant, toutes les portes s'ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus.

 

Jacques nous dit de regarder comme une joie complète les diverses épreuves (1 :3)

 

Est-ce possible? Certainement si nous sommes remplis du Saint-Esprit.

 

Remarquez que les louanges sont TOUJOURS dirigées vers le Père!

 

Le sujet de nos louanges est : toutes choses et chaque chose!

 

Celui qui apprend à louer Dieu en toutes circonstances devient une personne vraiment heureuse.

 

Question: Si vous rendez grâce uniquement quand tout va bien qu'est-ce que cela manifeste à propos de vous?

-

-

 

D. Vous soumettant

 

Jusqu’à présent, nous avons observé que la manifestation de la plénitude du Saint-Esprit est fort différente de ce que nous est présenté dans certains milieux chrétiens.

 

La plénitude nous pousse à nous soumettre les uns aux autres et il n’est pas question ici d’une soumission forcée.

 

Personne ne doit nous OBLIGER à vouloir se soumettre. Il est plutôt question d’une soumission volontaire, une soumission faite avec joie.

 

Le Saint-Esprit nous donne un esprit d’humilité qui fait que nous regardons les autres non pas comme une proie à arracher, mais comme une personne à servir.

 

Cette soumission est mutuelle et elle est réciproque. Jésus ne nous a-t-il pas dit ce qui suit?

 

Matthieu 20:28

C'est ainsi que le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.

 

Remarquez aussi que la plénitude du Saint-Esprit apporte l’unité et non pas la divisions.

 

Quand les frères et les sœurs se soumettent les uns aux autres, cela crée automatiquement l’unité et la paix.

 

Mais l’inverse est aussi vrai. Quand il n’y a pas de soumission mutuelle, cela crée l’individualisme et cela apporte la discorde.

 

Celui qui ne se soumet pas volontairement à ses frères et sœurs dans le Seigneur ne contribue pas à l’unité du corps et il manifeste qu’il n’est pas rempli du Saint-Esprit!

 

Cette soumission est faite dans la joie et la crainte du Seigneur et non pas dans la crainte des frères et sœurs.

 

C’est notre grand amour et respect pour celui qui nous a rachetés qui nous poussera à nous soumettre les uns aux autres.

 

Celui qui n’est pas soumis n’a pas la crainte de son Seigneur et il n’est pas rempli du Saint-Esprit.

 

Rapidement pour terminer - quatre petites choses à découvrir à propos de la plénitude du Saint-Esprit.

 

Dans la phrase ‘Soyez remplis de l’Esprit’ – Éphésiens 5 :18

 

Premièrement, que ce passage est à l’impératif, c’est un commandement et Paul est très direct.

 

La plénitude du Saint-Esprit a un caractère obligatoire et non facultatif.

 

Deuxièmement, le verbe est au pluriel – il est adressé a TOUS les croyant d’Éphèse. Il vous est adressé personnellement aussi.

 

Chaque personne a un devoir d’être rempli de l’Esprit.

 

Troisièmement, le verbe est passif, qui donne l’idée de se laisser remplir par le Saint-Esprit.

 

Il faut donc avoir confiance dans le Saint-Esprit et lui abandonner notre volonté.

 

Quatrièmement, le verbe est au présent – l’action est donc continu.

 

Ce qui démontre qu’il n’est pas question d’être rempli une fois pour toute, contrairement au baptême du Saint-Esprit et d’être scellé du Saint-Esprit (Éph. 1 :13; 4 :30).

 

Plutôt de continuellement se laisser remplir par le Saint-Esprit.

 

Encore une fois nous avons constaté que le Saint-Esprit nous aime et il ne nous laisse pas seul.

 

Il est en nous et travail pour nous. Comme dans un match de boxe il est notre entraîneur – il nous encourage et nous donne ses précieux conseils!

 

Question: Avez-vous de la difficulté à vous soumettre aux autres?

-

-

 

Soyons rempli du Saint-Esprit et : (Éph. 5 :18-21)

  • Entretenons-nous avec des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels.

  • Chantons et célébrons de tout notre cœur les louanges du Seigneur.

  • Rendons continuellement grâce à Dieu le Père pour toutes choses.

  • Soumettons-nous mutuellement les uns aux autres.

 

Et alors nous vivrons la plénitude du Saint-Esprit.

 

retour vers le menu

 

LE SAINT-ESPRIT

09 – Les symboles du Saint-Esprit dans l’Ancien Testament

 

Dans l’Ancien Testament, les Écritures nous offrent des images pour que nous puissions comprendre certaines vérités.

 

Une image qui est vraiment saisissante est celle qui nous est offerte dans Jérémie au 18e chapitre.

 

La Parole nous compare à de l’argile et Dieu à un potier.

 

Et l’enseignement est que le potier a le droit de faire de son argile ce qu’il veut bien.

 

Jérémie 18:6

Ne puis-je pas agir envers vous comme ce potier, maison d'Israël? Dit l'Éternel. Voici, comme l'argile est dans la main du potier, Ainsi vous êtes dans ma main, maison d'Israël!

 

Ceci est une image, un symbole. Nous ne sommes pas vraiment de l’argile et Dieu n’est pas vraiment un potier.

 

Mais de l’autre côté, nous sommes de l’argile, car nous avons été façonnés de la terre et Dieu est un potier car c’est lui le créateur.

 

Ce que nous apprenons par ce verset, c’est que Dieu est Roi et Maître dans notre vie et qu’il n’a pas de compte à nous rendre.

 

Pas plus que l’argile peut demander au potier pourquoi on a fait de lui une cruche au lieu d’un bol!

 

Dans le Nouveau Testament, il est donné à Jésus de revêtir plusieurs symboles.

 

Le pain de vie, la résurrection, la vérité, la porte, le bon berger, l’Alpha et l’Oméga et d’autres encore.

 

Oui, les symboles sont présents dans les Saintes Écritures pour nous aider à mieux saisir les vérités énoncées.

Dans cette étude, nous regarderons ensemble quelques symboles que la Parole nous donne à propos du Saint-Esprit dans l’Ancien Testament.

 

En étudiant les symboles, nous aurons une plus grande vision de l’œuvre et de la personne de celui-ci.

 

1. Le vent

 

Le vent est probablement le symbole le plus utilisé pour le Saint-Esprit dans l’A-T.

 

Ceci est dû au fait que dans l’hébreux et dans le grec, le mot qui désigne ‘esprit’ est le même que celui que l’on utilise pour ‘vent’ ou ‘respire’.

 

Il est écrit que c’est le souffle de Dieu qui a communiqué l’esprit à l’homme (Gen. 2 :7, Job 33 :4).

 

C’est du souffle de Christ que les disciples ont reçu le Saint-Esprit en attendant que la Pentecôte arrive (Jean 20 :22).

 

Voici certaines raisons pourquoi le vent symbolise le Saint-Esprit.

 

2. Le vent est mystérieux (Jean 3 :8).

 

Personne encore ne peut établir des lois auxquelles le vent est assujetti. Le vent va où il désire et personne ne peut l’en empêcher.

 

Il fait ce qu’il désire et l’homme ne peut rien faire pour entraver son œuvre.

 

3. Le vent est puissant.

 

Il peut briser les arbres les plus forts et détruire les navires les plus modernes.

 

Les ingénieurs navals font ce qu’ils peuvent mais sont incapables de construire un navire qui ne peut être coulé par l’effet du vent.

 

L’Esprit est puissant, il peut briser ce qu’il y a de plus dur sur cette terre – notre cœur.

 

Il transforme le plus rebelle en un serviteur de choix – parlez-en a l’apôtre Paul.

 

4. Le vent a toutes sortes de caractères.

 

Il est parfois un doux courant d’air qui rafraîchit et parfois, une tornade destructive.

 

Il en est ainsi avec le Saint-Esprit. Sa puissance donne la vue aux aveugles et parfois l’enlève comme avec Paul et le magicien Elymas (Actes 13 :11)

 

5. Le vent pénètre.

 

Il passe par toutes les fissures inimaginables. Le Saint-Esprit fait de même quand il pénètre au plus profond de l’être humain (1 Cor. 2 :10,11; Ps. 139).

 

Il révèle à l'homme ce qu’il est réellement.

 

6. Le vent parvient d’endroits différents.

 

Dans la Terre Sainte, le vent souffle de provenances différentes, qui apporte des résultats divers.

 

Le vent du Nord est frais, ce qui est favorable pour toutes sortes de végétation (Cantiques 4 :6).

 

Le vent du Nord-Ouest apporte la pluie (Prov. 25 :23).

 

Le vent de l’Est est un vent sauvage et violent (Job 1 :19; 27 :21)

 

Le vent du Sud apporte la chaleur (Job 37 :17)

 

Le vent de l’Ouest et Sud-Ouest apporte l’humidité (Ex. 10 :19)

 

Il en est de même avec le Saint-Esprit qui touche l’homme de façons différentes (amour, miséricorde, jugement, force, etc.)

 

Question: En quoi le vent us un bon symbole pour le Saint-Esprit?

-

-

 

2. L’eau

 

L’eau est aussi utilisée pour représenter le Saint-Esprit dans l’A-T comme dans le N-T.

 

A. L’eau est transformatrice.

 

Quand les sécheresses arrivaient en Israël, tout le pays en souffrait. La végétation et les récoltes périssaient.

 

Les bêtes des champs ainsi que les bêtes de ferme pouvaient mourir.

 

Le peuple devenait languissant, car la famine s’installait et souvent les puits, à la longue, se desséchaient.

 

Alors, la mort s’installait.

 

L’eau est essentielle pour le maintien de toute vie. Et quand l’eau refait son apparition, la vie reprend (Ez. 34 :26,27; Ps. 65 :10)

 

Il en est ainsi avec le Saint-Esprit. Quand nous l’attristons (Éph. 4 :30), c’est alors que la sécheresse spirituelle s’installe.

 

Il est même dit qu’un mur nous sépare de Dieu à cause de nos péchés (Esaie 59 :1-4).

 

L’eau qui devrait nous transporter dans la vie spirituelle (Jean 7 :37-39) cesse de couler en nous.

 

Mais le croyant peut recevoir de cette eau une fois de plus pour retrouver la plénitude du Saint-Esprit.

 

Il n’a qu’à revenir sincèrement au Fils de Dieu (Apoc. 21 :6; 22 :17).

 

B. L’eau a un effet nettoyant (Ez. 36 :25; Tite 3 :5).

 

L’agent principale, le nettoyant qui est dans l’eau du Saint-Esprit est la Parole de Dieu (Jean 13 :10; 15 :3).

 

Quand la Parole de Dieu pénètre dans notre cœur, elle nous purifie de toutes nos iniquités.

 

Elle a cette capacité de nous convaincre de l’importance du changement d’attitude envers le péché.

 

Nous savons que nous avons été purifiés (justifiés) une fois pour toutes au jour de notre conversion (Heb. 10 :14)

 

Hébreux 10:14

Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.

 

Mais il nous est aussi dit que nous devons nous purifier de nos péchés pour rétablir la communion avec le Père en confessant nos transgressions.

 

1 Jean 1:9

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

 

Le symbole de l’eau pour le Saint-Esprit est une bonne illustration, car c’est le Saint-Esprit qui est cette eau dans notre vie chrétienne.

 

C. L’eau est gratuite.

 

Parfois l’image qui nous est donnée est pour mettre en évidence une vérité. C’est le cas avec l’eau.

 

Dans les pays du Moyen Orient, l’eau n’est pas abondante.

 

Elle est un article de vente et de dispute pour les troupeaux. L’eau se vendait chèrement.

 

Combien de vies ont été perdues dans des batailles pour posséder des sources ou des citernes d’eau potables!

 

Ceci est en contraste avec l’eau qui vient de Dieu, elle est gratuite pour tous ceux qui désirent en boire.

 

Apocalypse 21:6

Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.

 

Apocalypse 22:17

Et l'Esprit et l'épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l'eau de la vie, gratuitement.

 

Jean 7:37

Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s'écria: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive!

 

Le Saint-Esprit est donné gratuitement à tous les nouveaux croyants.

 

D. L’eau est absolument nécessaire pour la vie.

 

Celui qui manque d’eau pour une période prolongée finira par mourir.

 

Il en est ainsi avec la vie spirituelle : sans l’eau du Saint-Esprit, la mort n’est pas tellement loin.

 

Si la vie spirituelle est aride, sèche et manque de vitalité, il est fort possible que ce soit en raison du fait qu’on ne reçoit plus l’eau de vie.

 

Si la vie n’est pas abondante (Jean 10 :10), ce n’est pas à cause du manque d’eau, mais à cause qu’on n’en boit pas assez!

 

Esaïe 44:3,4

(3) Car je répandrai des eaux sur le sol altéré, Et des ruisseaux sur la terre desséchée; Je répandrai mon esprit sur ta race, Et ma bénédiction sur tes rejetons.

(4) Ils pousseront comme au milieu de l'herbe, Comme les saules près des courants d'eau.

 

Question: En quoi l'eau est un bon symbole pour le Saint-Esprit?

-

-

 

3. Le feu.

 

Le feu est un symbole qui est relié au Saint-Esprit pour les raisons suivantes.

 

A. Le feu pénètre les éléments.

 

Il est à la recherche de tout ce qu’il peut consumer (Apoc. 1 :14; 2 :18).

 

Et de toute façon, une fois que le contacte est fait il y a toujours un résultat de cette rencontre (la consumation, la fonte, etc.)

 

Un feu laisse toujours sa marque, même quand quelque chose n’est pas détruit.

 

Quand le Saint-Esprit entre dans l’âme, il y a toujours une réaction.

 

Cette rencontre ne laisse jamais une personne froide et même si on lui résiste, l’expérience qui nous a été transmise demeurera.

 

Le Saint-Esprit pénètre nos cœurs et nos pensées.

 

B. Le feu est révélateur.

 

Si l’on prend un bloc d’or pur et un bloc de bois recouvert d’or et qu’on les place tous deux dans le feu, la différence sera rapidement révélée.

 

Il en est ainsi de notre vie chrétienne, c’est le feu qui manifestera nos œuvres.

 

Si nos œuvres sont faites avec justice et droiture, elles passeront à travers le feu.

 

Mais si elles ne le sont pas, elles seront détruites.

 

1 Corinthiens 3:12-15

(12) Or, si quelqu'un bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l'oeuvre de chacun sera manifestée

(13) car le jour la fera connaître, parce qu'elle se révélera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'oeuvre de chacun.

(14) Si l'oeuvre bâtie par quelqu'un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense.

(15) Si l'oeuvre de quelqu'un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu.

 

Le Saint-Esprit est comme le feu et révèle toutes nos œuvres!

 

C. Le feu raffine et purifie.

 

Nous voyons cela à maintes reprises dans la Parole. (Nom. 31 :23; Ésaïe 1 :25; 4 :4 Mal. 3 :3 Apoc. 3 :18).

 

C’est le même esprit qui nous connaît parfaitement et qui, si nous le voulons, nous purifiera, pour que nous devenions louange, gloire et honneur, lorsque Jésus apparaîtra.

 

Mt 3:11

Moi, je vous baptise d'eau, pour vous amener à la repentance; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu.

 

4. La colonne de nuée.

 

L’idée derrière la colonne de nuée est celle de celui qui guide et qui défend.

 

Souvenez-vous quand Israël est sorti d’Égypte, comment la colonne de nuée et de feu est venue à son secours.

 

Cette colonne reposait entre le peuple de Dieu et les soldats égyptiens (Ex. 14 :19,20).

 

C’est cette colonne qui protégea les Israélites des chariots de Pharaon.

 

Il est écrit que l’Éternel était durant le jour, dans la colonne de nuée pour les guidés et dans la colonne de feu la nuit pour les éclairés (Ex. 13 :21,22).

 

Le Saint-Esprit n’est-t-il pas celui qui, aujourd’hui nous guide?

 

Jean 14:26

Mais le consolateur, l'Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

 

Jean 16:13

Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.

 

Le Saint-Esprit est comme cette colonne de nuée de l’A-T car il guide.

 

Question: Pourquoi le feu est un bon symbole du Saint-Esprit?

-

-

 

5. La colombe.

 

La colombe est bien connue comme symbole du Saint-Esprit. Nous savons que le Saint-Esprit est descendu sur Jésus au jour de son baptême sous la forme corporelle d’une colombe.

 

Matthieu 3:16

Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.

 

La Bible n’explique pas pourquoi le Saint-Esprit a choisit la forme d’une colombe.

 

Et avec le temps la colombe est devenue le symbole de la paix et de la sérénité.

 

6. La rosée

 

La rosée est intimement liée avec le don quotidien de la manne.

 

Nous savons que le peuple de Dieu avait faim, qu’il murmurait, et avait même le désire de revenir en Égypte (Ex. 16).

 

C’est alors qu’avec beaucoup de compassion, l’Éternel fit venir sur la terre la manne qui devait être ramassée tous les matins, excepté les matins du Sabbat.

 

Cette manne devenait la nourriture de base pour tous les enfants d’Israël.

 

Saviez-vous comment l’Éternel appelait ce pain? – ‘le pain du haut des cieux’ (Ex.16 :4)

 

Nous savons que la manne, ce pain de Dieu, représentait le vrai pain qui est Jésus Christ. (Jean 6 :30-36)

 

Il semble que SANS LA ROSÉE, il n’y avait pas de manne dans le désert et combien c’est vrai avec nous aussi!

 

Sans l’œuvre du Saint-Esprit, il nous est impossible de manger de ce pain céleste.

 

Notre rosée qui apporte avec elle le vrai pain de vie, est le Saint-Esprit.

 

Car comme nous l’avons déjà étudié, c’est le Saint-Esprit qui apporte la régénération.

 

Question: Pourquoi, croyez-vous, que le symbole de la colombe est plus utilisé que tout autres dans les églises?

-

-

 

7. L’huile

 

L’huile était le symbole de bien des choses dans l’A-T :

  • l’abondance (Deut. 32 :13)

  • le luxe (Prov. 21 :17)

  • la joie (Ps. 45 :8)

  • l’hospitalité (Ps. 23;5)

 

Le manque d’huile manifestait le manque de plaisir que Dieu avait dans son peuple (Joël 1 :10).

 

Le contraire est aussi vrai (Joël 2 :24).

 

Il y avait même un avertissement de ne pas trop aimer l’huile (Pr. 21 :17)!

 

L’huile était aussi utilisée pour ‘oindre’ certaines personnes. UNIQUEMENT les prophètes (1 Rois 19 :16), les sacrificateurs (Ex. 28 :41 et les rois (1 Sam. 10 :1) étaient ‘oints’.

 

Dans le N-T, c’est Jésus qui fut oint par le Père, non pas d’huile, mais avec le Saint-Esprit.

 

Actes 10:38

vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l'empire du diable, car Dieu était avec lui.

 

Question: Croyez-vous que le symbole d'huile soit toujours utile?

-

-

 

8. Une source

 

Si vous prenez le temps de lire l’histoire malheureuse de Nombres 21 :1-20, vous remarquerez qu’il y a quatre points importants.

 

Le premier est le serpent d’airain qui représente Christ à la croix (Jean 3 :14).

 

Le deuxième était leur tente qui était maintenant monté vers le soleil levant, qui représente leur désire retourner vers la lumière.

 

Troisièmement, il y a l’eau qu’ils ont reçue à Beer, après une longue disette qui manifeste que seul Dieu peut réellement répondre à notre soif.

 

Et quatrièmement, le chant qui manifeste leur joie de recevoir cette eau.

 

Que dire de l’âme humaine quand elle est languissante et que finalement elle goûte à l’eau que le Seigneur offre !

 

Quelle satisfaction, quel bien-être!

 

Cette eau représente le Saint-Esprit vivant en nous et nous remplis.

 

Le Saint-Esprit est une source qui ne se tarit jamais.

 

Le Saint-Esprit ne nous laisse pas seul – jamais!

 

Il travail en nous, il nous façonne, il nous purifie, il nous guide et il protège.

 

Il nous nourrit, il nous a oints comme sacrificateurs et prophètes.

 

Il est une source intarissable. Approchons-nous donc et buvons de cette source de vie.

 

retour vers le menu

 

LE SAINT-ESPRIT

10 – La liberté dans le Saint-Esprit

 

Il existe une fausse conception dans l’entendement des non-croyants,

 

Ceci les pousse à croire que, devenir chrétien nous place dans une obligation de vivre des lois qui dérobe de toute jouissance dans la vie.

 

C’est comme si on est placé derrière des barreaux de prison, ayant perdu toute liberté et cela pour le reste de notre vie.

 

C’est probablement l’arme la plus utilisées et la plus efficace de l’ennemi.

 

Rien de ceci est pourtant vrai, le contraire est plutôt la vérité.

 

La nouvelle naissance donne au croyant une liberté telle qu’il n’a jamais goûté!

 

Jusqu’au moment de la naissance selon l’Esprit l’homme est esclave d’une servitude où il n’existe aucun répit.

 

La vraie liberté ne lui est pas accessible, car son maître est trop puissant! Mais une fois que cette nouvelle naissance est produite, le croyant devient libre.

 

Avec la nouvelle naissance, il est donné la puissance de se libérer des chaînes qui nous gardaient bien emprisonnés.

 

Le croyant possède maintenant la force du Saint-Esprit vivant en lui, qui le délivre de l’esclavage et de la servitude.

Car son ‘ancien maître’ n’a plus aucun droit sur lui :

 

Romains 8:12

Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.

 

À nous maintenant de découvrir et de vivre cette nouvelle liberté que donne le Saint-Esprit.

 

1. La liberté de la condamnation de la loi

 

La liberté du croyant est exprimée de plusieurs façons dans la Bible, l’une d’entre elles est la liberté de la condamnation de la loi.

 

Il existe une terrible condamnation, pire même, une malédiction qui repose sur chaque personne.

 

Galates 3:10

Car tous ceux qui s'attachent aux oeuvres de la loi sont sous la malédiction; car il est écrit: Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique.

 

Mais l’apôtre Paul nous apporte la bonne nouvelle :

 

Romains 8:1,2

(1) Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.

(2) En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort.

 

Paul met en contraste la puissance de la loi de l’Esprit avec la puissance de la loi de Moïse.

 

La loi fut mise en place quand Moïse reçu les dix commandements au pied du Mont Sinaï.

 

C’est alors que le peuple de Dieu fut lié par l’alliance de la loi.

 

Ils devaient observer la loi pour recevoir les bénédictions de Dieu (Deut. 4 :39,40).

 

Quand le peuple reçut la loi, il était confiant de la remplir car il ne réalisait pas son incapacité d’atteindre le but.

 

La loi ne pouvait rendre libre, car la chair rendait l’homme sans force.

 

Romains 8:3

Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, -Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché.

 

La loi exigeait une PARFAITE SAINTETÉ, mais elle n’offrait pas la puissance pour rendre cela possible.

 

La loi n’a jamais été établie pour demeurer à toujours. La loi était une alliance temporaire, qui devait prendre fin.

 

Galates 3:19

Pourquoi donc la loi? Elle a été donnée ensuite à cause des transgressions, jusqu'à ce que vînt la postérité à qui la promesse avait été faite; elle a été promulguée par des anges, au moyen d'un médiateur.

 

Et n’oubliez pas que la loi n’a JAMAIS eu comme but de justifier l’homme!

 

Romains 3:20a

Car nul ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi,

 

Mais pour donner à l’humanité la conscience de leur péché.

 

Romains 3 :20b

puisque c'est par la loi que vient la connaissance du péché.

 

Mais gloire à Dieu que l’un des effets de l’œuvre du Saint-Esprit est la LIBÉRATION de la loi et de sa condamnation!

 

Celui qui place sa foi en Jésus-Christ, grâce à la régénération du Saint-Esprit est maintenant justifié devant la Loi.

 

Romains 10:4

car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient.

 

La Loi apporte la condamnation, le Saint-Esprit nous apporte l’émancipation de la Loi.

 

Il n’existe pas de plus grande liberté que celle que le Saint-Esprit procure à tous les croyants.

 

Question: Pourquoi certains désirent revenir sous le joug de la loi?

-

-

 

2. La liberté de la puissance du péché.

 

Il est remarquable que ce n’est lorsque nous obtenions la vraie libération par le Saint-Esprit, que nous découvrons qu’il existe des ennemis qui nous font la guerre.

 

En réalité, nous avons trois ennemis : le monde, la chair et le diable.

 

Et chaque personne de la trinité a la puissance particulière sur un de ses enfants.

 

Le monde est notre ennemi extérieur (Jac. 1 :27; 4 :4) et il est conquis par le Père (1 Jean 2 :15-17)

La chair est un ennemi interne (Jean 3 :6; Rom. 7 :18) qui est conquise par le Saint-Esprit (Gal. 5 :16,17)

 

Satan est aussi un ennemi (Eph. 6 :11,23; 1 P. 5 :8) et il est conquis par le Fils (Heb. 2 :14, 1 Jean 3 :8)

 

Le monde est attirant, Satan est subtil et la chair est l’ennemi le plus féroce du croyant.

 

Si nous sommes honnêtes, nous avouerons que c’est avec notre chair que nous avons le plus de difficulté.

 

Car, lorsque nous ne sommes pas victorieux sur le monde et sur Satan c’est parce que nous avons perdu la guerre contre la chair.

 

C’est la présence intérieure du Saint-Esprit qui nous libère de la puissance du péché.

 

Galates 5:17,18

(17) Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.

(18) Si vous êtes conduits par l'Esprit, vous n'êtes point sous la loi.

 

Comment pouvons-nous expliquer que la défaite est présente dans notre vie?

 

Ne devons-nous pas tous confesser que nous n’avons pas cédé pleinement au Saint-Esprit?

 

Et qu’il ne peut agir en nous comme il le désire!

 

Chaque croyant fut délivré de la pénalité du péché, mais ce n’est pas tous qui sont délivrés de la puissance du péché.

 

Paul exhorte le croyant de cesser de se livrés à la puissance du péché!

 

Galates 5:1

C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.

 

Galates 5:13

Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres.

 

Ceux qui vivent pleinement la liberté qu’offrent le Saint-Esprit ne cèdent pas à la chair et le Saint-Esprit offre la victoire sur celle-ci.

 

Question: Si le Saint-Esprit a libéré le croyant de la puissance du péché pourquoi plusieurs y trouvent toujours un attrait?

-

-

 

3. La liberté de parole.

 

Au tout début, les chrétiens n’avaient pas la puissance de la parole – ils demeuraient silencieux.

 

Mais Dieu leur a donné cette liberté qui réside dans le Saint-Esprit.

 

Actes 1:8

Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

 

La preuve en est le grand discours qu’a donné l’apôtre Pierre au jour même de la Pentecôte quand 3000 personnes se sont converties!

 

Les disciples de Christ n’ont JAMAIS évangélisé entre l’Ascension de Christ et la Pentecôte.

 

Mais quand ils ont reçu le Saint-Esprit, ils sont devenus des porte-parole inépuisables!

 

Mais quel changement glorieux quand le Saint-Esprit leur donna la liberté de parole.

 

Eux qui étaient victimes de leur timidité, sont devenus victorieux et puissants en paroles.

 

Plus rien n’a su les faire taire, ni les tribunaux, la prison et les menaces!

 

Actes 4:19,20

(19) Pierre et Jean leur répondirent: Jugez s'il est juste, devant Dieu, de vous obéir plutôt qu'à Dieu;

(20) car nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu.

 

Libérons notre parole, parlons du Seigneur car les âmes ont besoins d’êtres sauvés.

 

Écrivons à nos amis, distribuons des traités, annonçons l’évangile là où nous sommes!

 

Question: Votre coeur a-t-il été libérer de parler ouvertement des choses de Dieu?

-

-

 

4. La liberté d’adoration.

 

Savons-nous vraiment ce qu’est l’adoration? L’adoration est l’exercice de l’homme entier envers son Dieu : cœur, pensée, volonté et possessions.

 

Gloire à Dieu, le Saint-Esprit nous donne la liberté d'adorer Dieu comme il l’entend.

 

L’adoration en groupe n’a jamais été restreinte à une journée en particulier dans le N-T.

 

Ils se réunissaient sans hésitation, plus question d’avoir des Sabbats obligatoires.

 

Le croyant peut maintenant adorer efficacement son Dieu et s’approcher de lui à chaque jour qu’il désire.

 

Une nouvelle liberté est offerte aux vrais croyants.

 

L’endroit de l’adoration varie aussi dans le N-T, au temple, au bord d’une rivière, dans les maisons.

 

Une précieuse liberté est offerte aux enfants de Dieu.

 

Le croyant est maintenant libre, et il a acquis cette liberté par sa nouvelle relation avec son Sauveur.

 

Le croyant comprend qu’il fut donné la liberté d’adorer Dieu dans une sainte atmosphère, comme celle de l’église locale.

 

Avant il était aux prises avec sa chair qui le poussait vers le mal, même dans la maison de Dieu.

Il est libre maintenant de s’approcher de Dieu avec une attitude respectueuse.

 

Je peux maintenant adorer Dieu ‘en esprit et en vérité’ là où je suis.

 

Question: Est-ce que sais comment adorer en esprit et en vérité?

-

-

 

5. La liberté d’adoration par la musique.

 

Combien seraient stériles nos réunions, si nous ne pouvions pas exprimer notre amour pour Dieu par des cantiques.

 

Les chants et la musique aident le croyant à s’ouvrir envers son Sauveur.

 

Anciennement, à la journée de Pâques les croyants disaient en se voyant, ‘Christ le Seigneur est ressuscité aujourd’hui’ et l’on répondait joyeusement ‘Il est ressuscité certainement’.

 

Il existait dans le cœur des fidèles un chant qui se manifestait par de saintes paroles.

 

C’est la Réforme Protestante qui apporta un nouveau type de musique et de chants dans les congrégations.

 

Martin Luther qui était un excellent chanteur et un joueur de flûte a dit que la musique était un don de la grâce de Dieu.

 

Les chrétiens devraient en tout temps porter une attention spéciale quand le temps est venu de chanter des louanges de Dieu.

 

La musique nous est donnée non pas pour satisfaire notre chair, mais pour louer notre Seigneur de tout notre cœur.

 

Le christianisme est appelé ‘La religion chantante’ car nous adorons Dieu par les chants et la musique.

 

Éphésiens 5:19

entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre coeur les louanges du Seigneur;

 

Question: Si vous savez jouer d'un instrument de musique qu'est-ce qui vous empêche de le faire dans l'église?

-

-

 

6. La liberté d’adoration par les offrandes.

 

Il existe peu de gens qui comprennent que l’adoration passe aussi par les offrandes volontaires.

 

Apporter des offrandes est une liberté que tous les enfants de Dieu possèdent!

 

Nous savons que Paul demande aux Corinthiens d’apporter leurs offrandes à Dieu dans sa maison le premier jour de la semaine.

 

1 Corinthiens 16:2

Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu'il pourra, selon sa prospérité, afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour recueillir les dons.

 

Remarquez qu’il est dit ‘que chaque personne’ devrait donner.

 

Pas juste les bien nantis mais chaque personne.

 

C’est un acte d’adoration pour tous les croyants et personne ne devrait s’y soustraire.

 

Remarquez que dans l’A-T apporter des offrandes était une OBLIGATION, c’était la Loi.

 

Grâce au Saint-Esprit qui a changé notre cœur nous apportons nos offrandes a Dieu parce que nous le voulons.

 

Nous retournons à Dieu un peu de ce qu’il nous à donné!

 

Dieu aime ceux qui donnent avec un cœur rempli de joie :

 

2 Corinthiens 9:7

Que chacun donne comme il l'a résolu en son coeur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie.

 

C’est une grande liberté que nous avons reçu d’adorer Dieu avec des offrandes volontaires.

 

Question: Est-ce une facette de la nouvelle liberté que vous joyeusement exercez? Sinon, qu'est-ce qui vous en empêche?

-

-

 

Le Saint-Esprit ne nous laisse pas seul – il nous a libéré de nos chaînes pour que nous puissions servir Dieu.

 

Le Saint-Esprit m'a :

  • libéré de la condamnation de la loi

  • libéré de la puissance du péché

  • libéré du silence

  • libéré pour que j’adore en ‘esprit et en vérité’

 

Jean 8:36

Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres.

 

Ne gaspillons pas cette liberté, rachetons le temps, avançons pour le Seigneur et marchons dans le Saint-Esprit.

 

retour vers le menu